L’isolation des combles aménagés dans le grenier

Isolation Combles Grenier

Isoler vos combles aménagés vous offre plus de confort dans les pièces de vie qui s’y trouvent. Vous donnez ainsi une plus-value à votre maison et vous faites des économies d’énergie appréciables. Vous avez de ce fait tout intérêt à isoler ces combles qui entrainent des déperditions de chaleur pour toute la maison.

Pourquoi isoler vos combles aménagés ?

Les raisons de passer à l'isolation des combles aménagés sont nombreuses :

Économie sur vos factures de chauffage : le savez-vous ? C’est par le toit que la chaleur s’échappe à 30%. Vous imaginez aisément que l’isolation de vos combles est prioritaire. Les économies d’énergie sont évaluées à 30% environ. De plus, isoler ses combles, c’est une manière de réduire votre empreinte énergétique !

Plus de confort : été comme hiver, vous profitez d’un confort équivalent au reste de la maison.  Vous le savez : les pièces sous les toits sont sujettes à une chaleur extrême en été et au froid en hiver, grâce à l’isolation, vous palliez ce problème. Quelle que soit la destination que vous réservez à vos combles : salle de jeux, chambre, salle de bain… votre pièce reste agréable à vivre. Avec une bonne isolation thermique et phonique, le bruit et les sensations de chaleur et de froid sont très largement atténués.

La valorisation de votre bien immobilier : votre maison prend forcément de la valeur si elle est correctement isolée, en effet votre DPE (Diagnostic de Performance énergétique) sera meilleur et de ce fait, elle aura une valeur marchande plus importante. Le futur propriétaire sait qu’il n’aura pas de travaux d’isolation à effectuer.

Les différentes techniques d'isolation

amenager comble chambre
© Poligom

Il existe différentes techniques pour isoler vos combles :

Isoler vos combles par l’intérieur

C’est la solution la plus simple et la moins coûteuse, seul bémol : il faut sacrifier le charme de ces pièces et particulièrement les poutres apparentes, puisque l’isolant est fixé sur l’ossature. Dans ce cas elle se fait en différentes étapes :

  • Fixation des suspentes sur les chevrons des combles: la taille est choisie en fonction de l’épaisseur de l’isolant.
  • Une membrane d’étanchéité est ensuite déposée sur l’isolant, elle est fermement maintenue sur chaque suspente, et pour qu’il soit parfaitement étanche, il est renforcé par du mastic et une bande d’adhésif.
  • Pose des fourrures et parements: ce sont des ossatures métalliques qui offrent la possibilité d’installer des lambris et des cloisons que vous n’aurez plus qu’à repeindre ensuite.

Isoler vos combles par l’extérieur : technique du sarking

C’est une isolation certes plus onéreuse que par l’intérieur, mais très efficace et qui permet de conserver le charme des pièces sous combles. Elle nécessite un déliteaunage ou un détuilage et de ce fait, elle vous coûtera environ trois fois plus cher. Le mieux est de profiter d’un ravalement de toiture ou de la réaliser lors de la construction de votre habitation. Avantage supplémentaire : elle ne diminue pas les volumes de vos combles. L’isolation par l’extérieur permet de combler les variations de température et leur impact sur la ventilation d’une maison ou du chauffage.

Le principe est assez simple, on ajoute une couche d’isolant entre le toit et la maison. Elle nécessite plusieurs étapes :

  • Dépose de la toiture: le toit de la maison est retiré complètement pour ne plus avoir que la charpente apparente.
  • Application d’un pare-vapeur ou membrane d’étanchéité.
  • Mise en place de deux panneaux isolants : ils sont posés au-dessus de la charpente. La première couche est réalisée à base de bois isolé, la seconde, dans un isolant différent.
  • Fixation des panneaux par chevrons et réinstallation de la toiture.

A lire aussi >> Isoler vos combles : comment faire ?

Les matériaux à privilégier

isoler combles maison

La laine de verre

C’est un isolant naturel qui se présente sous la forme de flocons à souffler ou de rouleaux. Elle est facile à poser, maniable, imputrescible, ininflammable. Seul problème : elle nécessite lors de la pose un équipement spécial en raison de son côté très irritant.

La laine de roche

Elle est fabriquée à base de roche basaltique. Elle est plus performante au niveau phonique que la laine de verre et offre une bonne isolation thermique, elle est perméable à la vapeur d’eau et ininflammable.

Le polyuréthane (PUR)

Il présente une structure alvéolaire qui renferme un gaz plus isolant que l’air. Il se présente en panneau ou en mousse pour les joints de calfeutrage. Il résiste bien à l’humidité et affiche d’excellentes performances thermiques et acoustiques.

Le polystyrène expansé

Il est fabriqué à base de pétrole brut. Il se présente sous forme de panneaux et il a une bonne imperméabilité, et une excellente capacité d’isolation. C’est un matériau très léger, facile à travailler et à un prix avantageux. Les performances acoustiques sont moindres, il est fragile, inflammable.

Le polystyrène extrudé

Il est issu de l’industrie pétrochimique, il est plus isolant que le polystyrène expansé, il est imperméable, c’est un matériau très léger et facile à travailler.

Le coût

Le prix d’une isolation au m² varie en fonction de certains éléments :

  • Situation géographique du bien.
  • Matériau et épaisseur de l’isolant.
  • Accessibilité.
  • Méthode pose.

Tableau récapitulatif des prix au m²

Zone à isolerType de posePrix au m²Prix pour 100 m²
Toiture inclinéePar l’intérieur20 à 80 euros/m²2 000 à 8 000 euros
Toiture inclinéePar l’extérieur80 à 200 euros/m²8 000 à 20 000 euros
Toiture platePar l’intérieur20 à 80 euros/m²2 000 à 8 000 euros
Toiture platePar l’extérieur80 à 120 euros/m²8 000 à 12 000 euros

Les aides possibles

Vous avez droit à diverses aides pour vous aider à financer l’isolation de vos combles pour en savoir plus, rendez-vous ici :

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique : il vous donne droit à une réduction d’impôt sur le revenu, grâce au crédit d’impôt. Si ce montant dépasse celui de vos impôts ou si vous n’êtes pas imposable, la somme due vous est remboursée.

La TVA à 5.5% : elle peut être appliquée pour ces travaux à condition que ces travaux soient réalisés dans votre résidence principale et que celle-ci date de plus de deux ans.

L'éco-prêt à taux zéro : il vous permet de prétendre à un prêt à taux zéro, sans intérêt pour financer l’isolation de vos combles. Votre résidence principale doit dater d’avant 1990 et vous n’avez droit qu’à un seul éco-prêt par famille.

Aide des entreprises de fourniture d’énergie : quand vous faites réaliser vos travaux par un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

A lire aussi >> L'isolation du vide sanitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.