Les combles, c’est le vide formé entre le dernier plancher du logement et le toit. Un bâtiment bien isolé est étanche à la chaleur et à l’humidité. Il est nécessaire d’isoler une habitation. Pour cela, les combles constituent la véritable cible, car la chaleur a un penchant pour le toit où elle monte et s’accumule. Le toit d’un bâtiment représente donc 30% de pertes de chauffage.

Pour isoler ses combles, la maison dont il est question doit avoir plus de deux ans d’existence. De plus, les matériaux choisis pour la réalisation doivent bénéficier d’une certification attestant leurs qualités techniques. Ceux qui sont certifiés sont identifiés par l’apposition de la marque sur l’emballage.

Pourquoi isoler les combles ?

En isolant vos combles, vous profiter des avantages sur le plan :

Économique

L’isolation des combles permet d’améliorer les performances énergétiques d’un logement. Une isolation bien réalisée peut réduire de 20% votre consommation d’énergie.

Thermique

En isolant vos combles, vous permettez à la chaleur de demeurer à l’intérieur de la maison. Ainsi, vous maîtriserez mieux la température du logement, ce qui vous permettra d’avoir moins chaud en été et moins froid en hiver.

Acoustique

L’isolation des combles garantit un confort quotidien amélioré grâce à l’absorption acoustique maximale.

Environnemental

L’économie de chauffage réalisée grâce à l’isolation des combles permettra de diminuer considérablement les émissions de gaz à effet de serre.

Les différentes techniques d’isolation des combles

Il existe plusieurs techniques d’isolation des combles. Elles varient en fonction de l’utilisation des combles (abandonnés ou aménagés).

Pour les combles perdus

Sont qualifiés de combles perdus les combles non habitables à cause de la hauteur trop basse de la charpente ou de l’encombrement des bois de la charpente, ce qui empêche la viabilité de l’espace. Il existe deux méthodes principales pour isoler ses combles perdus :

La technique du soufflage

Elle consiste à souffler un isolant sous forme de « flocon » sous le toit de l’habitation. Ces flocons sont généralement constitués à partir de la laine de roche ou de verre ou de la ouate de cellulose, car ils répondent aux critères de performance thermique et aux normes anti-incendie. Cette technique est réalisable dans tous les types de combles, même ceux qui ne sont pas accessibles. Elle est très performante et rapide.

La technique fr la laine déroulée

C’est une autre technique d’isolation des combles perdus, mais qui est plus onéreuse. Elle dure plus longtemps que la technique du soufflage. Il est question ici de l’isolation des combles par le déroulement de la laine au sol ou entre les solives de la charpente.

Pour les combles aménagés ou aménageables

Il s’agit des combles habitables ou chauffés. Ici, il faudra isoler les rampants du toit. Les équipements à installer sur ces rampants nécessiteront une résistance R supérieure ou égale à 6 m²K/W. Cela vous permettra de bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE) et des primes CEE. L’isolation des combles aménageables se fait en posant la laine isolante sous forme de panneaux ou de rouleaux par l’intérieur ou par l’extérieur de l’habitation.

Isolation des combles par l’intérieur

Par l’intérieur, les combles sont isolés en dessous des rampants, au niveau du toit. La première couche d’isolant est posée entre les chevrons, et la seconde est posée grâce à des suspentes, sous les chevrons portés par une ossature en bois ou en métal, qui sert à fixer l’isolant et par la suite à porter le parement.

Isolation des combles par l’extérieur

L’isolation des combles par l’extérieur ou sarking est trois fois plus coûteuse, car elle requiert du « détuilage » (enlèvement temporaire de tuiles) ou de la surélévation du toit. Elle offre l’avantage de ne pas avoir d’impact sur le volume des combles aménageables. L’espace des combles n’est donc pas empiété et peut être maximisé. Elle est également favorable pour modérer l’impact des variations climatiques sur le chauffage ou la ventilation du logement. Il faut d’abord retirer la toiture, de telle sorte que la charpente reste apparente. Y appliquer ensuite un système de voligeage et un pare-vapeur, après deux couches de panneaux isolants (la première en bois isolé et la deuxième avec un autre isolant) sur de la charpente.

Isoler vos combles : comment faire ?
5 (100%) 2 votes