Les différents types de tuiles pour toiture

Tuiles
Que ce soit pour la construction d’un abri de jardin ou de voiture, d’une maison, il est important de connaitre les différentes tuiles du marché et elles sont nombreuses. Chacune correspond à des exigences différentes en termes d’efficacité et de pratique ou en termes d’esthétique. Sélectionner les bonnes tuiles n’est pas toujours évident, nous allons vous aider à le faire dans de bonnes conditions.

Les différentes sortes de tuiles

Voici les grandes catégories de tuiles que vous trouverez sur le marché :

Les tuiles classiques : elles se composent de la tuile canal et de la tuile plate.

Les tuiles mécaniques : elles regroupent la tuile romane ainsi que les tuiles petit moule et grand moule.

Les tuiles photovoltaïques

Les tuiles en béton

Les tuiles en fibrociment

Caractéristiques des différents types de tuiles

Voici les différentes caractéristiques des grandes catégories de tuiles afin de faciliter votre choix en la matière.

Les tuiles classiques :

De manière générale, les tuiles classiques sont réalisées en terre cuite, elles sont lavables, imputrescibles et elles résistent parfaitement au gel.

Pour créer l’étanchéité, il suffit de les disposer les unes sur les autres.

Il faut les entretenir, vous pouvez également appliquer un traitement fongicide et imperméabilisant.

La tuile plate

Elle peut être fabriquée en terre cuite ou en béton et c’est une imitation des toitures en ardoise. Elle existe dans deux versions : écaille (dans ce cas, le bout est légèrement arrondi) ou plate. Cette tuile est en général employée sur des pentes supérieures à 35°. Elle est légère et elle est bien adaptée à l’écoulement de la neige et de l’eau de pluie. Comme les tuiles se chevauchent, elles garantissent une excellente étanchéité.

Elles sont parfaites pour les toits atypiques avec retournement, courbes, pentes différentes et tourelles. Il faut que vous prévoyiez environ 65 à 75 tuiles au m².

La tuile canal

Elle présente une forme de cône et elle est posée de cette façon : une première ligne de tuiles en dessous et une autre par-dessus. Elles se bloquent alors par effet de poids et de glissement. Cette tuile est souvent utilisée sur les toitures du sud de la France ou dans les régions ensoleillées. L’eau s’évacue très rapidement quand des orages violents s’abattent.

Elles sont parfaites pour les toitures ne présentant qu’une faible pente et elles sont souvent assez lourdes. La tuile canal existe en deux longueurs : canal 40 ou canal 50. Il faut compter entre 18 et 55 tuiles au m².

Tuiles Toit Ciment
© istock

Les tuiles mécaniques :

C’est la technique de pose par emboîtement les unes sur les autres qui fait l’étanchéité de ces tuiles.

À lire également : Tuile mécanique : le guide complet

La tuile romane

Ses principales qualités sont ses jolies teintes et sa pose simple. Elle se présente dans deux versions : canal ou double. Elle ressemble à la tuile canal, la différence principale tenant à sa pose à emboîtement. Son galbe est plus ou moins important et il faut tabler sur une quantité de 10 à 15 tuiles au m². Elle est appréciée, car elle est très esthétique.

Les tuiles grand ou petit moule

Ces tuiles peuvent être plates ou à relief sur le côté droit. Elles peuvent présenter diverses formes : à cornet, à panne ou à onde. Elle propose un relief central en forme de losange. On les retrouve dans n’importe quelle région et il faut compter entre 10 et 22 tuiles au m² suivant les moules.

Les tuiles en béton :

Elles sont moins employées que les tuiles classiques en terre cuite du fait de leur durée de vie assez réduite, principalement. Cependant certaines personnes craquent tout de même pour leur aspect esthétique. Elles sont fabriquées en mortier et peuvent être teintées facilement avec des pigments.

Les tuiles photovoltaïques :

Ces tuiles sont très spécifiques puisqu’elles permettent de faire des économies d’énergie et ainsi de réduire vos factures d’électricité, elles sont donc écologiques. Ce sont cependant des tuiles qui reviennent assez chères, ce qui fait qu’elles sont assez peu utilisées. Elles représentent une alternative aux panneaux solaires.

Elles affichent les mêmes dimensions que les tuiles classiques et s’adaptent de ce fait à tous les types de toitures. Vous pouvez ne pas recouvrir toute votre toiture, mais mixer avec d’autres types de tuiles. Il faut vous adresser à des professionnels pour leur pose. Il est possible de bénéficier des aides si vous choisissez un professionnel certifié RGE.

Les tuiles en fibrociment :

Elles sont fabriquées à base de ciment, de sable et de fibres locales. Elles sont plus économiques que les autres et sont plus écologiques. En revanche, si vous avez des tuiles en fibrociment qui datent d’avant 1997, il faudra faire enlever l’amiante, en faisant appel à une entreprise spécialisée. Elles sont fragiles et il ne faut pas marcher dessus.

Sensibles aux mousses, il faut les entretenir régulièrement. Elles sont sujettes à la condensation, moins résistantes et responsables le plus souvent des ponts thermiques. Ce ne sont pas les plus plébiscitées.

Toiture Tuiles Toit
© istock

Les prix des tuiles au m²

Le choix que vous allez faire aura forcément une incidence sur l’esthétique de la maison d’autant plus qu’elles sont souvent visibles de loin. Elles peuvent facilement, quand elles sont bien entretenues, apporter une plus-value à votre habitation. Dans le cas contraire, elles donnent l’impression que vous ne prenez pas soin de votre maison et c’est dommage. Il faut choisir vos tuiles en fonction de vos goûts. Il est préférable de miser sur la qualité et la durabilité quand vous choisissez vos tuiles. Il faut également qu’elles présentent une bonne résistance aux chocs et aux intempéries, car elles protègent l’ensemble de votre habitation. Elles peuvent durer, si vous les entretenez bien, un temps assez long.

Les prix au m²

  • Tuile plate : entre 80 et 100 euros du m²
  • Tuile canal : de 15 à 110 euros du m²
  • Tuile romane : de 25 à 75 euros du m²
  • Tuile grand et petit moule : de 55 à 125 euros du m²
  • Tuile béton : de 80 à 100 euros du m²
  • Tuile photovoltaïque : de 900 à 3 000 euros du m²
  • Tuile fibrociment : de 89 à 20 euros du m²

La pose ou le remplacement de tuile vous coûtera généralement entre 40 et 130 euros du m² en moyenne pour la pose et la fourniture.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.