Ctendance

Entretien / Nettoyage

Quand changer son absorbeur d’humidité ?

Vous avez acheté un absorbeur d’humidité ou prévoyez d’en acheter ? Voici ce que vous devez savoir quant à la fréquence de changement.

Amandin QG

Publié le

Mis à jour le

Lu 5160

Quand changer son absorbeur d'humidité ?

Certains espaces de votre intérieur, comme la cuisine ou la salle de bain, sont amenés à être plus humides que les autres pièces. Si l’humidité est trop forte, vous verrez même apparaître des moisissures ainsi qu’une détérioration des sols et des murs.

Pour contrôler ce taux d’humidité, vous pouvez utiliser un hygromètre. Cet appareil vous donnera le taux d’humidité de votre logement, qui doit se situer de 30 à 50 %. S’il se situe au-dessus, nous vous conseillons vivement d’investir dans un absorbeur d’humidité. Voici ce que vous devez savoir à son propos, et notamment sur son changement.

Tout savoir sur cet appareil

Si vous n’en avez pas acheté un, vous ignorez sûrement ce que c’est. Dans cette première partie, nous vous expliquons tout sur son fonctionnement, ses avantages ainsi que ses inconvénients.

Qu’est-ce qu’un absorbeur de ce type ? 

Un air un peu humide est essentiel dans notre quotidien, Pour autant, il ne doit pas l’être de trop. C’est la fonction principale de cet appareil. Il permet de faire baisser le degré d’hygrométrie dans l’air. Cela permet de conserver une atmosphère saine et agréable. 

Si vous en installez un dans votre cuisine ou salle de bain, pièces qui sont davantage susceptibles à ce phénomène, l’humidité de votre intérieur sera régulée. Au moins, vous ne serez pas confronté à des moisissures désagréables ou des problèmes au niveau de vos sols ou murs.

Comment fonctionne-t-il ?

Il fonctionne par absorption. En réalité, l’air environnant passe à travers une cartouche chimique ou une pastille, et celle-ci absorbe les particules humides. Ensuite, elles sont transformées en eau, qui est récoltée dans un bac prévu à cet effet. Une fois celle-ci récupérée, vous pouvez la vider dans vos sanitaires.

A lire aussi  Astuce de grand-mère : utiliser la gomme arabique contre l'humidité !

Ses avantages et ses inconvénients 

Déjà, il y a une donnée importante à considérer. À l’inverse d’un déshumidificateur électrique, qui a la même fonction, l’absorbeur n’utilise aucune énergie et ne nécessite pas d’être branché sur secteur.

Voici les différents bénéfices et avantages que propose cet appareil

  • Il n’a pas besoin d’installation particulière
  • Il assèche l’air, rapidement après sa mise en fonction
  • Il évite à votre logement une hygrométrie trop élevée qui détériorerait votre intérieur
  • Il vous protège de problèmes de santé tels que l’asthme ou les allergies liés à la moisissure et à la condensation
  • Il est moins coûteux à l’achat qu’un déshumidificateur

Concernant ses inconvénients, il est assez polluant, car il nécessite des recharges. Toutefois, il n’utilise pas d’énergies en plus, contrairement à l’appareil électrique. Aussi, il est adapté à des surfaces de moins de 40 mètres carré.

Il a donc plus d’avantages que d’inconvénients, et est une solution pratique pour pallier vos problèmes d’humidité. Rappelons que ceux-ci sont mauvais pour votre santé et pour votre habitat. En conséquence, il est recommandé de les résoudre.

Quand changer son absorbeur ?

Si vous choisissez cet appareil, vous devez savoir qu’il se recharge. Il existe de nombreuses recharges avec des fonctionnements différents. Maintenant, nous allons vous expliquer ces solutions avant de vous exposer leur durée d’efficacité, qui nécessitera un changement. 

Les types de recharges 

Il existe plusieurs types d’absorbeurs en fonction de la recharge. Pour commencer, il y a ceux à sacs de cristaux. Les concernant, il faut les jeter une fois leur efficacité terminée. Ils se jettent et doivent être remplacés. Attention lors de la manipulation puisqu’ils sont composés de chlorure de calcium, qui est une substance très irritante.

A lire aussi  12 choses à ne jamais mettre au lave-linge

Ensuite, vous trouverez des appareils à pastilles, tablettes ou galets de sels minéraux. Dans ce cas-là, les recharges fondent totalement et la saumure créée doit être jetée dans les sanitaires. Vous pourrez ajouter par la suite une nouvelle pastille.

Outre ces solutions, il existe également des recharges à technologies de sel. Celles-ci ne rejettent pas d’eau.

Et, les fabricants ont “plus d’un tour dans leur sac” pour vous satisfaire. En effet, sachez que certaines de ces solutions peuvent être parfumées pour diffuser une odeur agréable dans votre pièce. 

Au bout de combien de temps faut-il les renouveler ? 

En fonction des modèles, la fréquence de rechargement change. En moyenne, elle est d’un mois et demi à deux mois, mais certaines vont jusqu’à trois mois. En plus de cela, le bac doit être vidé régulièrement. 

Selon le taux d’hygrométrie dans la pièce, la durée de vie de votre absorbeur change par ailleurs. En moyenne, il se conserve six mois. 

Partagez votre avis