Ctendance

Energie

Poêle à bois sans conduit : ce qu’il faut savoir avant de l’installer

Amandin QG

Publié le

Lu 5352

Poêle à bois sans conduit

Le poêle à bois sans conduit est un excellent moyen de chauffer la maison tout en la décorant. Les poêles peuvent apporter une touche de modernité à votre intérieur tout en l’habillant. Cela permet d’avoir l’esthétisme d’un poêle à bois même sans conduit de cheminée et sans nécessiter de travaux pour créer un nouveau conduit. De plus, cette installation utilise des énergies renouvelables, elle est donc bénéfique pour l’environnement.

Les différents styles de poêles sans conduits 

TYpe de poêle à bois sans conduit

Tout d’abord, avant d’installer cet appareil, il est essentiel de savoir quel modèle choisir parmi ceux qui existent. Il y a trois types de modèles sans conduit selon la sortie d’évacuation : 

  • La sortie par toiture
  • La sortie par façade
  • La sortie en ventouse

Ces trois modèles correspondent à des installations différentes. En choisissant une sortie par toiture, les tubes passeront par le sol et les murs. Pour une solution économique, la sortie par façade est celle à privilégier. Elle concerne les poêles à bois, il s’agit simplement de faire un trou dans le mur. Néanmoins, le rejet de fumées peut être gênant pour les passants, il faut donc prévoir une protection. Pour les appareils étanches, il y a la possibilité de mettre une sortie en ventouse, c’est le système le plus efficace mais également le plus cher.

Ainsi, il est important de bien définir quelle installation choisir selon la disposition de votre habitation et de votre budget.

La réglementation à suivre

Poêle à bois sans conduit règlementation à suivre

Depuis 2006, il est obligatoire de suivre une réglementation précise pour installer votre nouvel appareil de chauffage. C’est la norme NF DTU 24.1 qui est à appliquer, elle encadre les travaux de conduits pour les appareils de chauffage. Cela concerne seulement les travaux dans les habitations construites après 2006, les maisons plus anciennes ne sont pas concernées.

Cela oblige la présence d’un conduit d’extraction de fumée qui doit traverser toute l’habitation. Cette norme est à appliquer pour une habitation lorsque l’on remplace ou l’on installe un poêle sans conduit. Un autre élément est à prendre en compte lors des travaux, l’installation d’un tubage à fumée par un professionnel. Il n’est pas obligatoire de faire installer cet élément par un professionnel mais l’installation par un novice en bricolage pourrait représenter un risque d’incendie si le tubage comporte des défauts. 

Le prix de l’installation

Prix installation poele a bois

Avant de choisir l’appareil de chauffage de vos rêves, il est important d’estimer le coût de celui-ci afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Le coût estimé doit prendre en compte le matériel et l’installation, un des avantages du poêle à bois est l’utilisation des énergies renouvelables, il y a donc des aides financières possibles.

Faire appel à un professionnel 

Même s’il est possible de réaliser soi-même l’installation des poêles sans conduits, cela est vivement déconseillé. En effet, une erreur d’inattention ou une mauvaise manipulation pourrait augmenter les risques d’incendies. Ainsi, l’assurance pourrait vous désigner coupable si un incendie survient, c’est pourquoi il est recommandé de faire appel à un professionnel. Vous ne bénéficierez pas non plus des aides si vous le faites vous-même, ce qui représente un coût total plus élevé.

Sans prendre en compte l’installation, l’achat du matériel coûte environ entre 2 000 à 3 000 euros selon les modèles, il faut également prendre en compte les petits accessoires pour accorder les éléments entre eux. Un modèle de sortie à ventouse est encore plus cher que cela. Ces prix ne prennent pas en compte l’installation, il faudra ajouter à cela les frais d’installation par le professionnel. Il est recommandé de faire appel à un artisan RGE, Reconnu Garant Environnement, pour être éligible aux aides financières.

Les aides disponibles

Si la mise en place d’un poêle à bois peut représenter un investissement, ce coût peut baisser grâce à certaines aides financières disponibles. En effet, l’État propose des aides lors de l’installation ou de la rénovation énergétique utilisant des appareils éco-responsables. Pour cela, il faut utiliser de l’énergie renouvelable et faire appel à un artisan RGE. 

Le poêle à bois est un moyen écologique pour chauffer une maison, ainsi en installant un appareil de ce type, il est possible de bénéficier des aides de l’État sans conditions. Ces aides sont accessibles à tous et permettent de baisser considérablement le budget des travaux. Vous pouvez donc avoir une réduction de TVA de 5,5% appliquée directement sur la facture des travaux. Vous avez aussi droit à la prime énergie, différentes aides sont cumulables, vous pouvez faire des simulations sur différents sites. 

Destinée aux revenus modestes, il y a également l’aide “ma prime rénov’”. Cette aide varie entre 2 000 et 3 000 euros selon le type de poêle que vous installez et le type de conduit mais aussi selon les revenus du ménage. Enfin, il est possible de faire appel aux collectivités locales et aux agences nationales afin d’obtenir des aides supplémentaires. Les aides sont disponibles uniquement si vous faites appel à un professionnel, elles ne fonctionnent pas si vous mettez en place l’appareil par vous-même.

Prévoir le déroulement de l’installation

Installation poele à bois sans conduit

Maintenant que vous connaissez les modèles et le coût d’un poêle sans conduit, les travaux sont prêts à commencer. La durée des travaux d’aménagement varie entre une demi-journée et deux jours selon les travaux nécessaires. En effet, s’il s’agit d’un remplacement, cela sera rapide tandis que s’il s’agit d’une construction totale avec le système de tuyauterie, cela nécessitera plus de temps. Si les travaux nécessitent de détruire un ancien conduit, les délais seront aussi allongés.

Ensuite, les travaux devront suivre plusieurs étapes. Le premier pas sera l’assemblage du kit afin de créer la structure puis créer les conduits ou les trous nécessaires. Ensuite, il suffira de faire les raccords avec le bâtiment en comprenant les sols et les murs et en installant des protections si nécessaire. Une étape essentielle est celle d’installer correctement le tuyau pour l’arrivée de l’air et le système de tubage puis de mettre en place l’appareil. 

Désormais, vous connaissez tous les éléments à prendre en compte avant d’installer un poêle à bois. C’est un appareil chauffant idéal pour réchauffer une maison de façon écologique en faisant appel aux énergies renouvelables. Il est possible de ne pas mettre de conduit, que ce soit pour l’esthétisme ou pour se passer de travaux. Même si cela a un coût, les aides permettront de choisir le modèle qui conviendra à la structure que vous souhaitez. 

N’oubliez pas de faire appel à un professionnel afin d’obtenir des aides et d’éviter les risques d’incendies en raison d’une mauvaise installation. Maintenant, vous pourrez profiter de l’odeur du feu de bois et d’une chaleur naturelle dans toute votre maison grâce à cet appareil. 

Partagez votre avis