Pelouse : Voici pourquoi et comment faire pour la scarifier cet automne afin d’avoir un beau gazon en bonne santé

Afficher Masquer le sommaire

Le secret d’une magnifique pelouse est un entretien régulier. L’une des tâches principales est le scarifiage, qui consiste à faire des entailles dans le sol.

Découvrons sans plus tarder pourquoi scarifier un gazon et comment le faire !

Scarifier une pelouse : le secret pour un gazon en pleine santé

Pourquoi scarifier une pelouse

Avec les nouvelles réglementations et l’interdiction des produits toxiques, la scarification du gazon devient une étape très importante dans l’entretien des pelouses.

Effectuer cette étape sur le gazon, avec un outil enlève l’herbe et la mousse de la surface du sol et ouvre légèrement le sol pour laisser entrer l’air et favoriser la croissance. De plus, les coupes dites verticales sont similaires, mais elles ont moins d’impact sur le sol lui-même. 

Toute saleté ou matière morte laissée dans la pelouse peut créer une couche de paille qui empêche l’eau d’atteindre les racines et éventuellement d’étouffer la pelouse.

Le meilleur moment pour sacrifier son gazon

La meilleure saison est avril et mai, lorsque l’herbe pousse vigoureusement. Cependant, il peut être possible de le faire de mars à mai et septembre, selon la météo.

Idéalement, vous devez effectuer cette opération deux fois par an, pas lorsque le sol est froid et au-dessus de 10 °C. C’est aussi une bonne idée de retarder cette étape si la chaleur est trop élevée pour éviter que l’herbe ne se dessèche trop et se dégrade.

Le printemps est le moment idéal pour effectuer cette opération sur la pelouse. Lorsque la température dépasse 10 °C dès le début de l’année et que l’herbe commence à pousser vigoureusement, elle résiste pour être scarifiée en 3 à 4 fois.

Commencez par effectuer l’opération sur l’herbe, puis appliquez la fertilisation de la saison afin de préparer votre pelouse à la nouvelle saison. Prévoyez d’effectuer cette opération en avril ou en mai, car le sol se régénère rapidement à cette période.

Quand éviter de scarifier sa pelouse

Il existe des moments où il ne faut pas effectuer cette étape sur votre gazon :

  • Évitez en plein hiver ou lorsqu’il fait trop chaud. 
  • S’il pleut ou si le sol est trop humide, patientez que les conditions soient meilleures. En effet, les sols humides et lourds sont difficiles à travailler et n’offrent pas la ventilation nécessaire.
A lire aussi  Tomates en septembre : quand récolter les graines et surtout comment les semer ?

Comment scarifier une pelouse

Si votre herbe est envahie par la mousse, vous pouvez appliquer un produit anti-mousse environ 10 jours avant d’effectuer l’opération. 

Tondez le gazon à approximativement 2 cm de haut et bien ramasser l’herbe avant de procéder à la scarification

Il est préférable d’effectuer l’opération dans un sol légèrement humide, ni détrempé ni trop sec. Le début du printemps et le début de l’automne représentent les meilleurs moments pour le faire. Si vous le souhaitez, vous pouvez pré-arroser votre sol un à deux jours avant.

Ajustez normalement la profondeur de scarification à 2-4 mm. Effectuez l’opération sur l’herbe verticalement et horizontalement. 

Si votre scarificateur n’est pas équipé d’un bac de ramassage, utilisez un balai à gazon pour ramasser les résidus après la tonte. Vous pouvez également passer la tondeuse à gazon si elle est équipée d’un bac de ramassage. 

Au besoin, roulez l’herbe pour compacter le sol et ramasser les brins d’herbe arrachés lors de la taille. Arrosez la pelouse après la taille. Enfin, ne piétinez pas la pelouse pendant quelques jours.

Vous pouvez potentiellement terminer l’opération en effectuant l’une des actions suivantes : 

 – Compléter avec du terreau ou du compost : cette opération est très utile si vous avez l’habitude de tondre votre pelouse très court. 

 – Ajout de calcium (chaux, dolomie ou cendre de cheminée) : réduit l’acidité du sol et empêche la formation de mousse. La mousse aime particulièrement les sols à faible pH et donc acide. 

 – Ajouter du sable : améliore le drainage de l’herbe et favorise l’écoulement de l’eau dans les sols argileux lourds. 

 – Semez des graines de regarnissage : utile si la pelouse est inégale.

Enfin, les sols à fortes croissances n’ont pas besoin d’être scarifiées. Il vous suffit de ratisser uniquement pour enlever l’herbe morte. Si vous avez de l’herbe dure ou de la mousse, ne scarifiez pas le sol plus de deux fois par an.

Partagez votre avis