Les différentes techniques pour tailler un arbre

Tailler Un Arbre
La taille d’un arbre peut prendre différentes formes selon les résultats souhaités et les besoins du moment. Les différentes techniques de taille douce permettent d’accompagner l’arbre dans sa croissance. Ce n’est pas le cas de l’élagage qui est une méthode plus radicale. Il permet d’éviter notamment tous les dangers présentés par les branches de l’arbre. Voici une liste des différentes tailles !

La taille de formation

Elle intervient pour structurer l’arbre dès le début de sa croissance. Elle est en fait destinée à supprimer les branches secondaires et préservant les charpentières. Elle est esthétique et elle permet d’équilibrer votre arbre. Elle se pratique essentiellement sur les jeunes arbres pour sculpter la forme de celui dans les années à venir.

La taille d’élévation de la couronne

La taille d’élévation de la couronne est faite pour aider l’arbre à cohabiter avec son environnement. C’est particulièrement vrai en milieu urbain envahi par les immeubles, les rues, les fils de téléphone et électriques.

Elle peut prendre deux formes :

  • Soit, vous formez un tronc sans branches basses sur un jeune arbre pour que sa silhouette soit plus haute.
  • Soit, vous réduisez les branches basses d’un vieil arbre afin de dégager l’environnement de ce dernier : mauvaise visibilité, passage pour piétons, etc.

Cela peut également être utile pour éviter les coupes importantes en agissant uniquement sur les petites branches basses.

Taille de réduction de couronne sur tire-sève

Contrairement à la taille précédente, celle-ci consiste à réduire le volume du houppier et donc de l’arbre, toujours afin de l’adapter au mieux au lieu. Vous pouvez également procéder ainsi pour les branches touchant les câbles électriques par exemple. Elle peut récupérer un arbre endommagé par la grêle ou le vent et lui redonner une silhouette harmonieuse. Elle s’effectue sur tire-sève pour favoriser la cicatrisation des coupes.

Taille d’éclaircie

L’objectif est d’aérer l’arbre et la couronne. Il faut supprimer les rejets, le bois mort et les branches en surplus qui poussent mal. La lumière pénètre à l’intérieur et préserve votre arbre des champignons et parasites.

Taille d’accompagnement

Elle est adaptée aux arbres âgés, les sujets en déclin ou vieillissants. C’est une taille douce qui consiste à supprimer les branches ou le bois mort.

Taille sanitaire

On parle de taille d’entretien adaptée quand votre arbre montre des signes de faiblesse. Vous coupez alors le bois mort, les branches malades et nécrosées, les branches trop proches les unes des autres et mal orientées. Cela diminue ensuite le risque de chutes de branches.

Taille architecturée

Cette taille est purement esthétique, elle offre la possibilité de donner ou conserver la forme de l’arbre qui est souvent géométrique. C’est un moyen de tailler joliment vos arbustes ou arbres d’ornement.

Taille sévère ou de restructuration

Cette taille est certainement celle qui est la plus drastique avec coupe des branches inutiles et gênantes. C’est le cas en milieu urbain quand elles empêchent la circulation sur le trottoir ou qu’elles gênent le passage des fils électriques. Vous pouvez également réaliser cette taille dans le but de développer la formation de feuilles ou de rejets. Si vous rabattez des branches du tronc, on  parle alors de ravalement. Pour modifier la forme de l’arbre, misez plutôt sur la coupe raisonnée ou douce.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.