10 règles d’or pour avoir la main verte !

Avoir La Main Verte Jardin
Avoir la main verte n’est pas à la portée de tout le monde. Mais quelques règles simples permettent d’obtenir de beaux résultats. Suivez nos conseils de plantation et d’entretien pour vos plantes en pots ou installées au jardin.

La main verte : Un art à la portée de tous

« La grand-mère avait la main verte, ses plantes d'intérieur étaient superbes, et au jardin tout lui réussissait. Je n'ai pas cette chance ». C'est ce que l'on entend souvent, à croire que le fait d'avoir la main verte est un don. Certains sans doute ont un contact naturel avec les végétaux. N'oubliez pas que les plantes ne sont pas des objets, et qu'elles éprouvent, à leur manière, des sensations positives ou négatives par rapport à leur environnement. Par exemple, certaines ne supportent pas les courants d'air ou une atmosphère trop sèche, ou trop de lumière ou d’ombre.

À lire aussi : 10 plantes d’intérieur faciles d’entretien

Acquérir la main verte en 10 conseils

Pour ceux qui apparemment ne disposent pas de cette faculté, rien n'est perdu. Le secret pour acquérir la main verte réside en un mot : l'amour. En effet, il faut aimer les plantes et les observer pour savoir ce dont elles ont besoin. Aimer le contact avec la terre permet de renouer avec ses origines.

La meilleure solution pour savoir si une plante a besoin d'être arrosée est de toucher la terre. Si elle est humide, attendez. Si elle est sèche sur 2 cm de profondeur, arrosez ! Mais ce sentiment est rarement spontané : il se construit avec patience, en se nourrissant d’échecs et de réussites. Au fur et à mesure, les satisfactions seront de plus en plus nombreuses : vous commencerez à avoir la main verte. Avec le temps, cet amour se transformera peut-être en véritable passion. Pour qu'il persiste et s’amplifie, il doit être sincère et non dicté par une mode : aujourd'hui, le jardinage est en vogue. Demain ? Seules les vraies mains vertes resteront !

Main Verte Elaguer Plantes
© istock

1. Analysez le sol

Avant d'installer une plante, vous devez tenir compte de ses besoins et connaître l'état du sol. Par exemple, l'agapanthe se plaît en terre légère, mélangée à de la terre dite de bruyère ; le rosier en sol argileux, mais suffisamment drainé ; l'hortensia redoute le calcaire. Une analyse chimique du sol vous indiquera les corrections éventuelles à effectuer pour améliorer sa nature. Vous connaîtrez également sa teneur en minéraux. Vous pourrez ainsi apporter les éléments fertilisants manquants.

2. Placez les plantes au bon endroit

En observant les feuilles des végétaux, vous pouvez estimer la luminosité qui leur convient : en général, les plus foncées supportent l'ombre, et les plus claires préfèrent la lumière. Les feuilles panachées aiment le plein soleil. Leur coloration est due à des pigments rouges ou jaunes, qui protègent les cellules chlorophylliennes. A l'ombre, ces feuilles redeviennent vertes : par conséquent, placez ces plantes dans un endroit ensoleillé.

3. Nourrissez bien vos plantes

Les plantes s'alimentent en puisant les minéraux du sol. Il s'appauvrit au fur et à mesure ; plus encore dans un pot où le volume de substrat est limité. Les engrais solubles sont vite assimilés : respectez bien la dose prescrite pour ne pas brûler les racines. Pour une fertilisation durable et progressive, préférez les engrais organiques à base de fumure et de compost, qui stimulent l'activité microbienne du sol.

À lire également : 10 Engrais naturels pour le jardin

4. Méfiez-vous des coups de cœur

Un cyclamen a besoin d'une température fraîche pour fleurir longtemps. Il ne se plaira pas dans un appartement sur- chauffé. La bougainvillée n'est peut-être pas rustique dans votre région. Cultivée en pot, elle ne sera jamais aussi belle qu'en pleine terre. Dans une composition de plantes, la plus vigoureuse prend souvent le dessus, tandis que les autres meurent. Il vaut mieux les planter séparément.

5. Supprimez les fleurs fanées

Le rôle d'une fleur est d'être fécondée et de produire des graines, ce qui fatigue le végétal. Supprimez les fleurs fanées, vos plantes conserveront ainsi un plus bel aspect et ne s'épuiseront pas inutilement. Pleines de vigueur, elles tenteront de se reproduire et formeront de nouveaux boutons. Cueillez des fleurs pour composer des bouquets, les plantes s'en porteront d'autant mieux.

6. Arrosez avec doigté

L'arrosage des plantes en pots est délicat. Plusieurs facteurs entrent en jeu : température, mélange utilisé, emplacement, besoin de la plante, pot en terre ou en plastique... Trop copieux, il provoque l'asphyxie des racines. Laissez sécher la surface du terreau entre deux arrosages, enfoncez une baguette de bois en profondeur pour vérifier qu'il n'est pas détrempé. Videz le surplus d'eau des soucoupes.

Main Verte Arroser Plantes
© istock

7. Traitez avec parcimonie

Les végétaux sont souvent sujets à des attaques d'insectes et de maladies. Ce n'est pas une raison pour pulvériser aussitôt n'importe quoi. Evaluez d'abord la gravité du problème et surtout ses causes, et, si nécessaire, utilisez le remède adéquat. Lorsque le symptôme est limité, agissez simplement : il suffit quelquefois de couper l'extrémité d'une tige envahie de pucerons ou atteinte par la cloque ou l'oïdium, pour que le mal soit enrayé.

À lire également : Les maladies des plantes d'appartement

8. Sachez planter

Pour les arbres et les arbustes, ameublissez le fond du trou, les racines se développeront mieux. Pour les tomates et les clématites, creusez un trou assez large, couchez la motte et faites remonter la tige. Ainsi, sa base sera enterrée et formera à son tour des racines complémentaires.

Pour les fraisiers, laitues et chicorées, positionnez le collet (partie entre les racines et la base des tiges) au niveau du sol. Recouvert de terre, il pourrit.

9. Plantez les bulbes dans le bon sens

Dans la majorité des cas, le dessous des bulbes, comme ceux de ces tulipes, comporte un plateau arrondi, garni de petites racines. Pour l'anémone et la renoncule, cette distinction est plus difficile : plantez la première verticalement et la seconde, crochets vers le bas. Sauf exception (par exemple, le lis de la Madone à planter juste sous la surface du sol), enterrez les bulbes à une profondeur équivalente à trois fois leur hauteur.

10. Offrez du bon terreau à vos plantes

II doit être assez meuble pour favoriser le développement des racines, et avoir du corps pour retenir l'eau et les éléments fertilisants. Tamisé et très léger, il se tasse et colle aux racines en les asphyxiant. Pour les plantes en pots, l'idéal est d'utiliser du terreau de feuilles (3/4), additionné de tourbe et d'un peu de sable de rivière pour le drainage. Au jardin, hormis pour les végétaux de sol acide, il n'est pas nécessaire de remplacer la terre existante par du terreau du commerce.

À lire aussi : 7 astuces pour avoir rapidement un beau jardin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.