Émondage des arbustes : pourquoi, quand et comment ?

Afficher Masquer le sommaire

L’émondage est une opération distincte de la taille d’entretien courant des arbustes.

En quoi consiste l’émondage des arbustes ?

Il s’agit de supprimer de grosses branches, de nettoyer le bois mort ou nécrosé, dégager le passage dans les allées, éclaircir les touffes de rameaux enchevêtrés pour faire entrer la lumière, rééquilibrer la forme de l’arbuste.

Le matériel à utiliser

Utilisez un sécateur pour couper pousses et petites tiges, un élagueur pour les branches de plus de 5 cm de diamètre, une scie à élaguer pour les grosses charpentières, des cisailles à long manche pour les arbustes de grande taille, un taille-haie pour les haies.

Techniques de base

Pour conserver une forme évasée, taillez toujours au-dessus d’un œil extérieur. Supprimez les tiges ou les branches qui poussent à la base et gênent la vue. Faites des coupes nettes, taillez en biais, pente du côté opposé au bourgeon.

Coupez les grosses branches près du tronc et enduisez systématiquement les plaies de taille avec un mastic adapté. Rabattez après la floraison les arbustes qui fleurissent au printemps sur le bois de l’année précédente : forsythia, kerria, etc.  Supprimez les pousses chétives, enchevêtrées ou trop âgées.

Taillez tôt au printemps les espèces qui fleurissent l’été sur le bois de l’année : buddleia, spirée, tamaris, etc. Rabattez les tiges de l’année
précédente à deux ou trois bourgeons.

Les arbustes à feuillage persistant exigent peu d’émondage : il suffit d’enlever les branches faibles au printemps, de couper les fleurs mortes et d’entretenir la forme choisie.

A lire aussi  Comment régler la hauteur de coupe d’une tondeuse ?

Au printemps, rabattez près du sol avec une scie les houx, les ifs et les conifères endommagés par le gel ; ils repartiront de la base. Rajeunissez les hibiscus et les lilas en les rabattant sévèrement.

A lire aussi :

Partagez votre avis