Quand et comment bouturer un romarin ?

Bouturer Le Romarin
Le romarin, de son nom scientifique Rosmarinus officinalis, est un aromate utilisé surtout dans de nombreux petits plats mijotés. Il est également employé en cosmétique. C’est également une plante décorative que l’on retrouve dans les rocailles. Vous pouvez le bouturer facilement pour remplacer des touffes trop anciennes. Quand et comment le bouturer ? C’est la question à laquelle nous répondons !

Quand bouturer le romarin ?

Les boutures de romarin permettent d’avoir une plante identique au plant mère. Il faut faire très attention, car les jeunes boutures de romarin n’apprécient pas l’humidité, l’atmosphère confinée et l’arrosage.

Il est préférable de bouturer au moment de la taille du romarin au printemps après la fin de la floraison généralement, vers mars ou avril. Ceci afin de prélever une tige jeune, soit en août ou en septembre à partir d’une pousse de l’année.

Comme pour de nombreux bouturages, il est recommandé de réaliser cette opération en période de lune descendante.

Avant découper les tiges, pensez à désinfecter votre sécateur avec de l’alcool à 90° ou de l’alcool à brûler. Cela évite de propager d’éventuelles maladies.

La réalisation de la bouture de romarin

Le matériel nécessaire :

  • Du substrat léger
  • Un sécateur bien affuté
  • Des billes d’argile
  • Un pot

La bouture à talon de tiges semi-lignifiées :

  • Prenez une belle tige vigoureuse et semi-ligneuse.
  • Coupez avec un sécateur bien aiguisé une extrémité de tige de 25 cm de hauteur. Sur cette tige, choisissez une belle pousse latérale et détachez-la de la tige principale en conservant un morceau de son bois, appelé talon.
  • Installez cette bouture dans un pot contenant un mélange composé de sable de rivière et de terre de jardin légèrement calcaire.
  • Arrosez et placez à l’ombre, le temps qu’elle reprenne.

La bouture à l’étouffée :

  • Coupez une extrémité de tige de 15 cm.
  • Enlevez les fleurs et les feuilles à la base de la tige pour ne laisser que les feuilles sur l’extrémité supérieure.
  • Placez la bouture au fond du pot là où vous avez placé les billes d’argiles et ensuite recouvrez du mélange spécial semis.
  • Arrosez
  • Mettez une bouteille plastique au-dessus du pot et placez-le à l’ombre dans un lieu arbitré du vent et du soleil.

La bouture dans l’eau :

Cette autre méthode fonctionne également très bien, c’est une alternative aux deux autres. Vous allez démarrer la bouture du romarin simplement dans de l’eau. Cela permet de suivre l’apparition et l’évolution des racines ce qui est très agréable également. C’est l’occasion de montrer aux enfants comment se déroule la bouture.

Voici comment procéder :

  • Déposez chaque bouture dans un verre d’eau claire et mettez-le dans un endroit lumineux.
  • Lorsque les racines commencent à être vigoureuses et bien développées, il faut compter un mois environ, vous pouvez mettre chaque bouture dans un pot avec du terreau et du sable à parts égales.
  • Arrosez régulièrement pour que la terre soit toujours légèrement humide, durant un mois. Il faut éviter les excès d’eau.
  • Ensuite, arrêtez d’arroser et laissez les pots dehors durant tout l’hiver. Choisissez un endroit bien abrité du vent et des gelées.

Après le bouturage du romarin : que faire ?

Tant que vous ne voyez pas de signe de reprise de la végétation, ne laissez pas la terre sécher, mais arrosez fréquemment. Il est en revanche déconseillé fortement de laisser les pots dans des coupelles remplies d’eau. Le romarin a tendance à pourrir facilement. Attendez le printemps avant de mettre ces boutures en pleine terre.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.