Ctendance

Conseils isolation / Isolation Extérieur

Guides et étapes pour réaliser l’isolation par l’extérieur soi-même

Amandin QG

Publié le

Lu 32

Guides et étapes pour réaliser l'isolation par l'extérieur soi-même

Le système d’isolation par l’extérieur apparaît comme le plus efficace et le plus convenable pour apporter une excellente régulation thermique à votre maison. En dehors du confort qu’elle offre à l’intérieur du logement, elle rend la façade de votre maison, esthétique, et permet de faire des économies d’énergie. 

Cependant, le prix des travaux d’ITE  est élevé, ce qui peut s’avérer contraignant. Face à cela, il est mieux de faire soi-même ces travaux afin de réduire les coûts. Il est toutefois important de prendre connaissance des matériaux adéquats et des techniques à utiliser pour réussir l’isolation. Voici les étapes pour réaliser l’isolation par l’extérieur soi-même.

Planifier le chantier 

porte d'entrée et facade de maison en travaux d'isolation avec echaffaudage

Bien avant de lancer les travaux, il est crucial de déterminer les zones de déperditions en énergie qu’il faut isoler dans la maison. Il s’agit souvent des murs, de la  toiture, des fenêtres et du sol. Vous pouvez définir ces endroits à l’aide d’une caméra thermique. L’isolation par l’extérieur nécessite des matériaux spécifiques qu’il faut choisir selon le type d’isolation idéal à votre maison. 

Dans le cadre des travaux d’isolation thermique par l’extérieur (ITE), vous avez besoin d’un isolant d’une épaisseur adaptée : 

  • Laine de verre, laine de roche ;
  • Fibre de bois ;
  • Polystyrène expansé, polystyrène graphite.

Pour choisir la meilleure matière d’isolant, il faut faire une bonne étude ou demander l’avis d’un professionnel. Ensuite, le chantier débute par l’installation de l’échafaudage pour permettre l’intervention sur la façade du logement en toute sécurité. 

Tester l’enduit et protéger les fenêtres 

Application d'enduit pour protéger la fenetre

La première étape de la mise en place d’une isolation des murs extérieurs consiste à tester l’enduit. Le but de cette action est de vérifier la résistance de l’enduit existant pour savoir s’il peut supporter l’isolation. Dans le cas où l’enduit est très solide, il faut procéder à son lissage pour permettre l’application directe de l’ITE. Dans le cas contraire, il faut enlever l’enduit existant avant de commencer à isoler le mur. 

N’oubliez pas de poser une couche ou un film de protection sur les fenêtres et portes, pour ne pas les salir ou les endommager pendant l’isolation par l’extérieur.

Démonter les gouttières, les descentes des eaux et préparer les façades

démonter les gouttières

Après avoir testé l’enduit existant et retiré ou lissé, il faut enlever tous les matériaux de type technique (l’antenne, les câbles…) installés contre la façade, ceci avant le démarrage des travaux. Installez par la même occasion des tuyaux de descente temporaires dans l’optique d’éviter tout écoulement contre la façade. De plus, il faut poser ces descentes loin des murs.

Afin de bien préparer ce qui constituera de support de l’isolation de la maison, faites le nettoyage et le traitement des murs extérieurs avant la pose d’un revêtement antifongique. Autrement dit, il faut nettoyer à haute pression pour éliminer les saletés, et appliquer par la suite une solution antifongique. Cette dernière assurera la préservation de votre logement contre d’ éventuelles moisissures ou des champignons. 

Poser les rails de départ 

Les rails de départ sont nécessaires pour stabiliser et parfaire l’assemblage des panneaux isolants (polystyrène, laine de verre, laine de roche ou fibre de bois). Ceux-ci sont à installer solidement au mur à l’horizontale, en prenant en compte la nature du sol. C’est une étape importante à laquelle il faut veiller, puisqu’elle assure une bonne isolation extérieure. 

Normalement, l’isolation des murs extérieurs ne touche pas le sol, elle débute plutôt à quelques centimètres au-dessus du sol. En général, lorsque le sol est en béton, il faut rapprocher le rail du sol et à environ 15 cm en cas de sol naturel. Le rail de départ n’est installé qu’après avoir déterminé la hauteur. Cette installation permet la création d’un point de départ de niveau, et vous pouvez aussi l’utiliser pour installer des parcloses.  

Préparer l’isolant 

Il faut préparer des découpes de panneaux d’isolation et des plaques prêtes sur indication des fabricants. Il s’agit de l’étape la plus importante pour isoler un mur par l’extérieur, parce qu’elle est responsable de la performance globale du système et de la gestion des ponts thermiques.

Lorsque vous optez pour des panneaux d’isolation en polystyrène, il existe des machines de découpe de polystyrène à fil que vous pouvez utiliser pour le découpage. 

 

Installer les panneaux d’isolation 

Après avoir posé le rail de départ, il est temps de commencer avec l’installation des panneaux d’isolation sur le mur. En effet, deux étapes s’imposent pour réussir la pose de l’isolation par l’extérieur. 

  • Le collage

Il faut porter le choix sur une colle compatible aux travaux d’isolation par l’extérieur et l’utiliser pour coller les plaques au support suivant une disposition en quinconce. Ce type de disposition permet d’éviter les fissures et de stabiliser les plaques. Cependant, faites attention au périmètre des ouvertures de même qu’aux angles des murs extérieurs.  

  • La fixation mécanique

En complément de la colle, il faut utiliser des fixations mécaniques dans l’optique de fixer les panneaux d’isolation. Cela permet d’éviter leur détachement par temps venteux ou tout au long des périodes de mauvais temps. Vous pouvez utiliser des chevilles à visser ou à frapper (le minimum requis est 6 chevilles) pour fixer les panneaux isolants. De plus, il faut recouvrir les chevilles avec une rosace pour éviter les ponts thermiques. 

Ajouter un treillis de renforcement, un enduit, des bavettes et des baguettes

Ajout treillis de renforcement

Une fois les panneaux d’isolants bien fixés aux murs, il faut maintenant passer à l’étape de renforcement, en ajoutant une toile en fibre de verre. Cela permet de préserver la durabilité de l’isolation par l’extérieur en cas d’utilisation d’un isolant polystyrène, ce dernier est très fragile et très cassant. Alors, il faut placer la toile entre deux couches d’un enduit spécialement conçu pour ces travaux d’ITE. 

En outre, l’ajout des bavettes et des baguettes permettent de s’assurer que l’isolant demeure bien fixé et étanche le long des portes, des fenêtres… Cela crée des bords fins et étanches, empêchant ainsi que l’isolant touche d’autres matériaux. 

Appliquer le sous-enduit et l’enduit de finition

Après la phase de renforcement, un apprêt (sous-enduit) est peint, celui-ci est composé de granules qui facilitent l’adhésion de couche d’enduit finale. La couleur du sous-enduit est en général la même que celle de l’enduit de finition, pour éviter qu’aucune autre couleur n’apparaisse. 

Ensuite, il faut appliquer la dernière couche d’enduit, qui est d’ailleurs la dernière couche du processus qui consiste à isoler par l’extérieur. À cet effet, il est recommandé de choisir la texture et la couleur exactes que vous souhaitez, puisqu’elles apparaîtront sur les murs extérieurs de la maison. C’est à ce niveau que la phase esthétique de l’isolation par l’extérieur de la façade commence. On distingue deux types : l’enduit et le bardage, il faut porter son choix sur un des revêtements et l’appliquer. 

Enfin, il faut fixer de nouveau les prises électriques, les gouttières ainsi que les volets qui ont été retirés au préalable pour l’ITE. 

Partagez votre avis