Blog décoration et maison Ctendance

Immobilier

Immobilier : conseils pour développer votre patrimoine

L'équipe de Ctendance

Publié le

L’immobilier est le deuxième placement préféré des Français selon un sondage publié en 2022. Malgré cette attractivité, investir dans la pierre comporte des risques. Découvrons ensemble les conseils pour réussir à développer votre patrimoine dans le secteur immobilier.

Étudiez le marché pour connaître les zones les plus rentables pour l’investissement

L’emplacement influence la rentabilité d’un investissement immobilier. Pour déterminer la localisation géographique de votre bien, il faut prendre en compte sa nature. Dans le cas d’une résidence de tourisme par exemple, vous devez privilégier une zone à proximité d’un centre historique, d’un domaine de ski ou d’une station balnéaire. Pour une location nue, il faut vérifier si le logement est situé à proximité d’une ligne de transport, des commerces et des zones d’activité professionnelle.

Il ne faut pas vous focaliser sur les lieux les plus attractifs du moment pour les locataires. Intéressez-vous aussi aux endroits qui sont en passe de le devenir. Pour cela, tenez-vous informé concernant les politiques d’urbanisation. Il peut s’agir d’un projet de construction de zone commerciale par exemple. Vérifiez le taux de vacance locative dans le quartier ou la ville. Plus cet indicateur est bas, plus il vous garantit un bon retour sur investissement.

À lire Avis sur le syndic en ligne : Quels avantages ? Quels inconvénients ?

immobilier centre ville
  • Save

Analysez les différents types d’investissements

Il faut procéder à une analyse comparative des possibilités de placement qui sont disponibles dans les zones que vous visez. La solution la plus courante est d’acheter un bien immobilier afin de le mettre en location. C’est une option très prisée par les investisseurs compte tenu de sa capacité à garantir des revenus stables et réguliers. Les loyers peuvent vous aider à rembourser votre emprunt. Il existe beaucoup de possibilités en matière d’investissements locatifs.

La plus rentable est la location meublée de résidence services. Elle vous permet de bénéficier des statuts de LMNP selon votre profil et vos besoins. La réglementation fiscale est favorable à ce type d’investissement. Comme vous pouvez le voir sur le site CelaviPierre par exemple, la gestion des biens est confiée à un administrateur qui est le locataire. Il vous versera des loyers même en cas de vacance locative.

La rénovation est aussi une bonne stratégie d’investissement immobilier. Elle consiste à acheter un bien ancien à un prix bas et à entreprendre des travaux de remise en état. Leur coût est déductible des revenus fonciers imposables. La possibilité de trouver des locataires est plus élevée, car le loyer est en dessous de celui du neuf.

À lire 6 facteurs essentiels qui peuvent augmenter la valeur de votre bien immobilier

Il est possible de posséder un patrimoine immobilier à moindre coût avec l’achat en nue-propriété. Cela vous permet d’être propriétaire d’un bien sans bénéficier de son usufruit sur une période déterminée dans l’acte de vente. Vous bénéficiez d’une baisse de 30 % à 50 % sur le prix d’achat de ce type de propriété. Vous ne supportez pas les charges liées à la gestion locative. Une fois que le bien est récupéré, il est possible de le revendre au prix du marché et de bénéficier d’une plus-value importante.

Si vous voulez investir sans connaître les risques de la gestion d’un patrimoine, vous pouvez prendre des parts dans une SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier). Cela revient à investir sur le marché de l’immobilier de manière dématérialisée. C’est une stratégie qui convient à ceux qui veulent diversifier leurs investissements. Elle est accessible à tous et rapporte un rendement de 5 % en moyenne.

Vous pouvez aussi devenir propriétaire avec un achat en viager. C’est un investissement qui vous permet d’acquérir un bien immobilier contre le versement d’un bouquet. Celui-ci est compris entre 20 % et 40 % de la valeur du bien. Ensuite, vous versez une rente chaque mois jusqu’au décès du vendeur. Ce type d’investissement est possible quand vous disposez de beaucoup de liquidités, car les banques n’accordent pas de prêt pour financer un achat en viager.

Établissez un réseau avec des professionnels de l’immobilier

Il est difficile de faire cavalier seul dans ce secteur. Un bon investisseur doit toujours s’appuyer sur un bon réseau de professionnels de l’immobilier. Vous aurez besoin de leurs connaissances pour trouver de bonnes offres et finaliser les transactions. Ce type de partenariat est bénéfique pour les deux parties. Ce réseau doit comprendre des agents immobiliers. C’est un professionnel qui est capable de proposer aux acquéreurs une sélection de biens qui sont disponibles à la vente. Il s’occupe aussi de la négociation et rédige le compromis de vente. Son aide peut vous aider à trouver un bien qui est adapté à vos besoins.

À lire Chute des prix des passoires thermiques : l’impact majeur du DPE sur le marché immobilier francilien

Toutes les ventes immobilières ne passent pas par une agence immobilière. Vous pouvez aussi vous tenir au courant auprès des notaires. Ils proposent en général des biens mis en vente suite à une succession ou un divorce. Les artisans et les entrepreneurs sont aussi au courant des opportunités d’achat. Ils peuvent vous informer qu’une construction est en vente avant même qu’elle soit disponible sur le marché. En contrepartie, vous pouvez lui confier les éventuels travaux de rénovation et d’extension.

En tant qu’acheteur, vous devez aussi bénéficier de l’expertise d’un CGP (Conseiller en Gestion de Patrimoine). Il va vous permettre d’analyser vos forces et vos faiblesses afin de déterminer la meilleure manière de développer votre patrimoine immobilier. Son aide est précieuse pour accéder à des solutions de défiscalisation.

Pour faciliter l’accès aux financements, il est préférable pour un investisseur de collaborer avec des courtiers immobiliers. Grâce à eux, il est possible d’obtenir des conditions d’emprunt avantageuses auprès des banques. Ces intermédiaires œuvrent toujours dans l’intérêt de leur client. De plus, ils peuvent aussi vous aider dans la recherche d’une assurance de prêt immobilier.

agent immobilier transaction
  • Save

À lire Comment choisir la meilleure assurance habitation ? Critères clés pour une protection sur mesure

Recherchez des programmes d’incitation fiscale

L’immobilier est l’un des secteurs qui bénéficient le plus des politiques de défiscalisation. Avant d’investir dans un bien, il faut vérifier les réductions d’impôts dont vous pouvez bénéficier. Il existe des programmes d’incitation fiscale pour chaque type de bien immobilier. Quand vous investissez dans un LMNP par exemple, vous avez la possibilité de profiter d’un abattement de 50 % sur votre base imposable. Cela s’applique quand vous êtes au régime micro-BIC. Si vous optez pour le régime réel, l’amortissement du bien et les charges sont déduits de vos revenus locatifs avant le calcul. Cela signifie que vous pouvez être exempté d’impôts si le résultat est négatif. Le déficit obtenu est reportable sur 10 ans.

Si vous investissez dans une construction neuve, vous pouvez bénéficier des avantages liés à la loi Pinel. Il faut que le bien soit mis en location pour une durée de 6 ans, 9 ans ou 12 ans. En échange, vous pouvez réduire vos impôts sur la période de location. Ceux qui achètent des biens immobiliers anciens peuvent profiter de la loi Malraux. Elle vous donne droit à des réductions qui peuvent atteindre 30 % des dépenses engagées dans la restauration.

Tenez-vous au courant des tendances du marché immobilier

Le marché de l’immobilier est caractérisé par de nombreuses fluctuations au niveau des prix et de la demande. Quand vous vous tenez informé de ces évolutions, vous pouvez mieux appréhender vos perspectives de rentabilité. C’est aussi une bonne manière de déterminer le bon moment pour investir.

Assurez-vous de vérifier l’exactitude et l’objectivité des informations que vous recueillez. C’est la raison pour laquelle il est préférable de consulter des sources officielles ou des médias qui possèdent une bonne notoriété. Il faut aussi analyser les informations sous le prisme de la législation en vigueur. Chaque année, de nouvelles lois sur l’immobilier sont votées. Cela peut rendre obsolètes les informations publiées antérieurement.

À lire Quel est le prix d’un déménagement ?

Une veille sur l’actualité du marché immobilier ne se limite pas seulement à se tenir au courant des lois. Il faut aussi vous informer sur les politiques publiques en matière d’urbanisme. Ainsi, la mise en place d’un nouveau réseau de transport est en général une aubaine pour les investisseurs immobiliers.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis