Comment fonctionne une maison écologique ?

Maison écologique
Vous êtes tenté par l’aventure de la vie dans une maison écologique ? Mais vous vous posez de nombreuses questions quant à son coût, mais également quant à son fonctionnement. Nous allons vous expliquer les principes de cette maison et sa manière de fonctionner.  

Petite comparaison entre maison classique et maison écologique

Pour bien comprendre le fonctionnement de la maison écologique, il faut faire un comparatif entre la maison traditionnelle et la maison écologique.

La maison de construction standard demande de nombreuses ressources. Les éléments nécessaires à son confort se dégradent et deviennent inutiles. Le plus souvent, ils sont rejetés dans l’atmosphère sous la forme de déchets toxiques. Le flux est unidirectionnel, de la source au collecteur, en passant par les déchets.

La maison écologique au contraire est construite dans le respect des normes environnementales. Elle demande beaucoup de soin, de la conception à la remise des clés, pour respecter l’environnement. Que ce soit au cours de la conception et de l’étude, des différentes étapes de construction ou de son fonctionnement, des critères précis sont pris en compte.

Si vous construisez une maison classique, vous ne tenez pas réellement compte de son implantation et du cadre qui l’entoure. Alors que c’est un point important pour la maison écologique comme le climat, mais également la nature du sol.

Les matériaux utilisés sont également différents. Pour la maison écologique, le choix s’oriente en effet vers des matériaux naturels ou au moins polluants. Il est également impératif de réduire les énergies polluantes au maximum.

Elle fonctionne un peu comme un écosystème puisque le but est de conserver les ressources. Elle en produit et en rassemble plus qu’elle n’en utilise. Elle les stocke et ensuite, elle les réutilise. Le flux circulaire évite de gaspiller inutilement ces ressources.

La maison écologique fonctionne de manière à limiter de façon optimale l’impact négatif pour la santé de ses habitants. Dans une maison classique, l’évaporation de certains solvants dégage des composés organiques volatils. C’est notamment le cas du formaldéhyde. Ils peuvent entrainer des irritations des voies respiratoires. Comme ce type de construction donne la priorité à une ventilation de qualité, elle offre un cadre de vie plus agréable et plus sain. Les matériaux écologiques contribuent à réguler l’hygrométrie à l’intérieur de la maison. Cela évite les pathologies liées à la présence d’humidité.

La maison écologique est également un mode de vie

Le but de ce type de maison est d’essayer d’imiter la nature en formant une boucle comme dans l’écosystème. Pour cela, l’objectif est d’essayer de réutiliser les éléments utiles à la vie de tous les jours. Par exemple, l’eau de la douche peut être employée pour arroser son jardin.

Le fait  de réutiliser vos déchets pour le compost est également une bonne idée. Cela vous permet de recycler, et de participer ainsi à la protection de l’environnement. Les feuilles séchées vont également participer au paillis pour le potager l’année suivante.

Un investissement sur le long terme

Si la conception d’une maison écologique est coûteuse, elle est amortie au bout de quelques années. Cela s’explique par les économies de chauffage, d’électricité, de gaz, etc. au fil du temps. Il faut également savoir que les subventions accordées par l’État sont également valables dans le cadre de ces constructions de maisons écologiques.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.