Blog décoration et maison Ctendance

Energie

Coup dur pour votre portefeuille : les prix de l’électricité en hausse dès le 1er août !

Les prix de l’électricité augmentent à partir du 1ᵉʳ août 2023, et nous vous expliquons pourquoi.

Amandin Quella-Guyot

Publié le

Coup dur pour votre portefeuille : les prix de l'électricité en hausse dès le 1er août !

Avec l’inflation, les ménages français font de plus en plus attention à leur budget. Après avoir réduit leurs consommations énergétiques durant l’hiver dernier, en limitant notamment le chauffage, sous les conseils du gouvernement, ces derniers voient encore une fois les prix augmenter. Cette nouvelle n’a pas de quoi ravir l’ensemble des ménages pour qui les mois sont devenus compliqués. Comme l’a annoncé le gouvernement, à partir du mois d’août 2023, les prix de l’électricité connaîtront une nouvelle hausse, nous vous expliquons.

Année 2023 : deux augmentations des prix 

Le mardi 17 juillet, les ministères de la Transition énergétique et de l’Économie ont informé officiellement, tous les Français, qu’une augmentation de 10% des tarifs réglementés concernant l’électricité sera mise en place, à partir du 1ᵉʳ août 2023. 

Il convient de savoir que cette hausse est à destination de l’ensemble des foyers français, mais également des très petites entreprises (TPE). Nous pouvons estimer cela à une augmentation d’environ 160 euros par an. Ainsi, en moyenne, avant cette hausse, le coût annuel de l’électricité pour un ménage était d’environ 1 640 euros, après l’augmentation d’août, cette moyenne atteindra les 1 800 euros.

À lire Électricité : est-il possible de payer moins que le tarif réglementé en changeant de contrat ?

Et, cette augmentation qui prendra place dans peu de temps n’est pas la première de l’année. En effet, souvenez-vous, le 1ᵉʳ février 2023, les tarifs réglementés de l’électricité avaient déjà connu une augmentation de 15%

Vous en conviendrez, cette hausse peut être difficile à digérer, toutefois, sachez que la Commission de régulation de l’énergie avait, quant à elle, préconisé une hausse de 70%, donc 7 fois supérieur à celle mise en place par l’État. 

Ces hausses peuvent avoir lieu deux fois par an, et interviennent dans le cadre de la réduction du bouclier tarifaire, mis en place il y a deux ans, dans l’objectif de l’arrêter irrévocablement les prochaines années. 

À lire Comment économiser jusqu’à 83 euros sur votre facture de gaz ?

Le bouclier tarifaire : une fin proche

Pour comprendre réellement cette augmentation, il convient d’aborder le cadre du bouclier tarifaire, ainsi que sa fin, relativement proche. 

Bouclier tarifaire : quelques rappels 

Pour rappel, le bouclier tarifaire a été mis en place par le gouvernement en fin d’année 2021, dans l’objectif de protéger efficacement les foyers français de l’explosion des prix et de les limiter à 4%, puis à 15% à partir du mois de février. 

Ce bouclier tarifaire concerne les petites entreprises, ainsi que les foyers français, et permet de contenir les dépenses liées à l’énergie. Toutefois, ce dispositif coûte très cher à l’État, en effet, celui-ci aurait coûté environ 110 milliards d’Euros entre 2021 et 2023

Un fin proche du bouclier tarifaire 

Au mois d’avril dernier, le ministre de l’Économie avait annoncé que la fin du bouclier tarifaire arriverait graduellement, à l’occasion des deux révisions annuelles des prix autorisées. L’objectif était alors que ce dernier soit réellement terminé pour la fin d’année 2024, ou le début d’année 2025. 

À lire Réduire votre facture électrique : comment profiter des tarifs heures pleines et creuses ?

Ainsi, après l’augmentation qui surviendra en août 2023, l’État continuera d’accompagner les Français en prenant en charge 37% de leurs factures, contre 43% aujourd’hui. Néanmoins, cette nouvelle peine à être supporté par de nombreux ménages, car elle vient contredire la promesse faite par le gouvernement en septembre 2022, à savoir limiter la hausse des prix à 15%, et vient encore plus restreindre le pouvoir d’achat, compte tenu des prix alimentaires qui restent encore très hauts. 

  • Save

En mettant progressivement fin au bouclier tarifaire, l’objectif pour le gouvernement est de réaliser des économies. En effet, la fin de ce dispositif, mis en place dans une situation exceptionnelle de forte inflation, pourrait engendrer une économie de près de 14 milliards d’euros

Nos conseils pour économiser 

Comment est-il possible de lutter face à la hausse du prix de l’électricité. Alors, pour supporter convenablement cette augmentation, et préparer les prochaines, il convient de prendre certaines habitudes. Ainsi, veillez à : 

  • Choisir un contrat d’électricité qui correspond à votre consommation 
  • Éteindre les appareils électriques inutilisés
  • Baisser le chauffage ou la climatisation 
  • Installer un système domotique si possible 
  • Bien entretenir votre chaudière 

En effet, ces actions peuvent vous aider à économiser. Si vous le pouvez, par exemple, installer un système domotique dans votre logement vous permettra de contrôler parfaitement l’ensemble de vos appareils, même lorsque vous êtes absents. Procéder à l’entretien de votre chaudière lui assurera un fonctionnement optimal, et bien plus économique. Faites également attention à vos habitudes, en éteignant bien les lumières des pièces inutilisées, en débranchant les appareils électriques qui ne servent pas, ou encore en utilisant les heures creuses.

À lire Électricité en France : comment choisir le bon fournisseur qui allie économie et écologie ?

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis