Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Comment protéger vos tomates au potager face à l’arrivée du mildiou ?  8 conseils malins

Si vous avez des tomates dans votre potager, protégez-les du mildiou ! 

Dorine Alanoix

Publié le

Comment protéger vos tomates au potager face à l'arrivée du mildiou ?  8 conseils malins

Que vous soyez un.e jardinier.e professionnel.le ou amateur.rice, le mildiou est un fléau auquel vous serez confronté. Cette maladie fongique va rendre vos plants de tomate vulnérables à d’autres phénomènes. Ce fléau touche généralement tous les plants de tomate. C’est pourquoi il est essentiel de savoir identifier, mais également comprendre cette maladie fongique. Une fois que cette étape sera passée, vous pourrez adopter ces 8 techniques qui préviennent l’apparition du mildiou.

Comprendre ce qu’est le mildiou 

Le mildiou est une maladie fongique qui trouve sa cause dans les champignons microscopiques et principalement les Phytophthora et Alternaria qui sont sensibles aux milieux chauds et humides. Ils se répandent essentiellement par voie aérienne. Ce fléau peut vite être identifié, car il va provoquer des taches noires sur toutes les différentes parties des plants de tomates, notamment : 

  • Les feuilles
  • Les fruits des tomates 
  • Ou encore sur les tiges. 

Ces taches noires peuvent aussi être accompagnées d’une texture duveteuse ce qui va faire pourrir vos tomates. Lorsque ces spores de mildiou s’attaquent à vos plants, elles vont très rapidement détruire votre récolte en se propageant. Il est donc essentiel de bien surveiller vos tomates et de vérifier que ne se développe pas de taches brunes ou jaunâtres. 

À lire 5 variétés de tomates résistantes au mildiou à cultiver dans votre potager

  • Save

Choisir des bonnes variétés de tomates

Certaines tomates sont plus résistantes que d’autres à ce phénomène. Cette résistance naturelle au mildiou se trouve dans les variétés comme les Ferline, Cerise ou Téton de Vénus. Lorsque vous achèterez vos tomates, privilégiez donc ces variétés pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

Arroser vos plants de tomates avec précaution 

Quand vous arrosez trop régulièrement, mais surtout, avec trop d’eau, vous allez favoriser le développement du mildiou. Il faut en conséquence arroser vos plantes avec minutie. Veillez aussi à les arroser au niveau du sol parce que les arroser sur les feuilles, va créer un milieu humide qui est donc propice à l’apparition du mildiou. L’heure à laquelle vous arrosez vos plants de tomates est importante. Privilégiez le matin de cette manière, l’eau aura le temps de s’évaporer avant que la nuit tombe 

Assurer une bonne circulation de l’air 

Comme vous le savez maintenant, c’est dans un environnement mal aéré et humide que le mildiou se développe. Lorsque vous plantez vos tomates, espacez-les et taillez les feuilles quotidiennement pour que l’air circule bien. 

Adopter la rotation des cultures 

Afin d’assurer une culture saine des tomates, ne pas les cultiver au même endroit pendant deux années de suite aide. Avec la rotation des cultures, c’est-à-dire le fait de ne pas replanter au même endroit dans votre potager, vous pouvez éviter ou du moins réduire l’apparition de spores de mildiou. Ainsi, vous minimisez leur présence dans le sol et vous minimiserez les risques d’infection. Vous pouvez aussi adopter cette technique pour d’autres plants de fruits ou de légumes, il s’agit d’une technique qui était très prisée par les anciennes générations. 

Il y a dans le monde des jardiniers invisibles, qui cultivent les rêves des autres

Surveiller les conditions météorologiques 

Lorsque vous vous mettez à votre potager, regardez bien les prévisions météorologiques. Bien que cette science ne soit pas exacte, cela aide de savoir que la période ne va pas être humide et chaude. Il faut donc penser à surveiller vos récoltes et d’adapter vos pratiques en fonction de ce que vous voyez comme prévisions. Ainsi, vous allez, par exemple, réduire les arrosages lors d’une période pluvieuse. 

Garder votre jardin propre

Pour éviter l’apparition du mildiou, vous devez garder vos outils de jardinage propre. Nettoyez très régulièrement ces derniers puis les désinfecter permet de prévenir l’apparition de la maladie fongique. Les spores de mildiou seront ainsi retenues à un seul endroit et ne vont pas se propager. Pour éviter leur développement, il faut toujours ramasser les feuilles mortes et les fruits pourris qui peuvent abriter des champignons. 

À lire Comment choisir la bonne terre pour votre carré potager ? Conseils et astuces

Renforcer les défenses naturelles de vos plants de tomates 

Pour aider vos plants de tomates à résister aux différentes maladies fongiques et notamment le mildiou, vous devez renforcer leur défense naturelle. Ainsi, vous allez leur fournir les nutriments dont ils ont besoin pour avoir une bonne croissance. Leur donner un grand apport en potassium dans leur engrais est la source de nombreux changements. 

N’attendez donc plus et lorsque vous allez dans votre magasin de jardinage le plus proche, soyez attentif à l’étiquette riche en potassium. Découvrez ces 4 astuces méconnues pour avoir de belles tomates juteuses !

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis