Ctendance

Jardin

Citronnier : pourquoi et comment le rempoter en automne ?

Consommer ses propres fruits est un véritable privilège !

Kelly Wearstler

Publié le

Lu 1604

De nos jours, il existe de plus en plus d’individus qui souhaitent avoir un jardin au sein de leur propriété pour plusieurs raisons. En effet, bénéficier d’un petit bout de jardin au sein de son domicile permet d’avoir de nombreux avantages par rapport aux individus qui vivent en ville dans un appartement. L’un de ces précieux avantages qu’offre un jardin sont les plantes et le jardinage. En effet, de plus en plus de personnes préfèrent consommer les fruits et légumes de leur propre récolte, car ces derniers savent d’où vient le produit qu’ils consomment. C’est notamment le cas du citronnier. Cependant, il est important de savoir comment et pourquoi il faut le rempoter à l’arrivée de l’automne. 

Quels sont les avantages de posséder un citronnier chez soi ? 

Avant de vous donner nos différentes astuces pour rempoter votre citronnier au moment de l’arrivée de l’automne, il est tout d’abord important que vous soyez au courant des différents avantages que peuvent offrir la possession d’un citronnier au sein de votre jardin

Tout d’abord, il faut savoir que posséder un citronnier présente pour principal avantage la production de fruits. En effet, si vous vous occupez bien de votre arbre fruitier, il n’y a pas de raison que ce dernier ne vous le rende pas en produisant une quantité de citrons plus ou moins importantes. 

Ensuite, il faut savoir que le citronnier est une plante qui est extrêmement rentable en termes de production de fruits. En effet, en possédant un citronnier, vous allez pouvoir récolter des citrons pendant 10 mois de l’année, ce qui est tout simplement énorme. 

Enfin, posséder un citronnier au sein de votre jardin vous permettra d’embellir considérablement votre jardin. En effet, cette plante est relativement esthétique et permettra de donner une réelle identité à votre espace vert au sein de votre logement. Cependant, il reste important de bien s’en occuper dans le but que ce dernier soit le plus esthétique possible. 

Pourquoi faut-il rempoter son citronnier en automne ? 

Si la plupart des jardiniers conseillent de rempoter son citronnier à la venue de l’automne, ce n’est pas pour rien. En effet, opter pour une culture en pot semble être plus agréable pour votre citronnier et pourra lui apporter certaines vertus. Par exemple, il semblerait qu’opter pour une culture en pot de son citronnier renforce l’agrume de ce dernier lorsque les premières froidures commencent à arriver. C’est d’ailleurs pour cela qu’il faut procéder à cette opération au cours de l’automne avant l’arrivée de l’hiver dans le but de préserver votre citronnier. Néanmoins, le citronnier est capable de résister jusqu’à une température de – 5° C. 

De plus, au-delà de présenter un avantage pour votre citronnier, votre maison et vos extérieurs peuvent également tirer profit de la culture d’un citronnier en pot. En effet, votre citronnier en pot saura donner une véritable identité à votre maison ou à vos extérieurs. Car oui, le citronnier est un arbre très gracieux qui saura devenir un élément majeur, et sera sans doute la décoration végétale la plus remarquée de votre maison. 

Comment rempoter votre citronnier dès l’arrivée de l’automne ? 

Pour éviter que votre citronnier soit abîmé par le froid, bien qu’il puisse survivre à une température de – 5° C, il est important de le rempoter dans le but de le préserver du froid

Le rempotage du citronnier n’est pas à faire tous les ans. En effet, le faire une fois tous les 2 ou 3 ans semble suffisant afin que votre plante soit en bonne santé et continue de vous donner des fruits que vous pourrez consommer. 

Avant de passer à l’étape du rempotage de votre citronnier, il est important d’immerger complètement la motte de ce dernier jusqu’à ce que les bulles d’air qui ont pu se former disparaissent complètement. Ensuite, il est important de bien l’égoutter. 

Enfin, pendant que cette opération est en cours, vous installerez au fond du pot plusieurs dizaines de centimètres de billes d’argile ou encore de gravier. Il faudra que vous complétiez les espaces vides avec le substrat. Une fois que cette étape est réalisée, il ne vous restera plus qu’à arroser et à tasser convenablement pour ne pas laisser d’espaces.

Partagez votre avis