Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Votre orchidée est mal en point ? 4 étapes simples et efficaces pour la faire refleurir

Les orchidées sont des plantes dont la croissance diffère légèrement des autres plantes, car l’apport d’engrais ne sert pas vraiment à quelque chose. Comment faire pour les redémarrer en cas de pépins ?

Dorine Alanoix

Publié le

Votre orchidée est mal en point 4 conseils simples et efficaces pour la faire refleurir

De nombreux facteurs tels que les variations de température, l’exposition au soleil et l’arrosage jouent un rôle crucial dans le développement de l’orchidée et peuvent anéantir des semaines d’efforts. Voici cependant quelques conseils pour vous aider à faire refleurir vos orchidées.

La température : un facteur souvent négligé

Le meilleur moyen de faire refleurir un Phalaenopsis est de provoquer un petit choc thermique.

Une variation de température d’environ 5 °C entre le jour et la nuit suffit à le faire refleurir.

À lire Yucca : conseils d’entretien pour garder votre plante en bonne santé toute l’année

La meilleure période s’étend de septembre à mars, car les journées plus courtes sont un autre facteur déclencheur.

Pendant quatre semaines, il vous suffira de placer votre plante à proximité d’une fenêtre et loin des sources de chauffage pour que la température oscille entre 15 à 17 degrés.

Des orchidées
  • Save
Des orchidées

La lumière

Bien que les orchidées soient connues pour apprécier les expositions au soleil du printemps et aux débuts d’automne, il est crucial de protéger leurs feuilles, qui ont tendance à accumuler de la chaleur, avec un voilage afin d’éviter tous risques de brulures.

Il est également important de tenir compte de l’orientation des fenêtres, car celles orientées au nord reçoivent généralement moins de soleil que les autres.

À lire Juin au jardin : voici tous les travaux de jardinage à réaliser dès maintenant

L’arrosage

Le premier réflexe à bannir lors de la culture d’un Phalaenopsis est l’utilisation de glaçon pour l’arroser, car cette méthode est peu efficace.

Préférez immerger délicatement la plante dans de l’eau à proximité d’un évier, ce qui permet également de nettoyer ses feuilles. Le bassinage est la meilleure méthode pour fournir la quantité d’eau idéale.

Assurez-vous de bien contrôler les apports en eau afin d’éviter la pourriture des racines. Ce n’est qu’une fois que votre orchidée bien égouttée que vous pouvez la remettre dans sa soucoupe.

Pour ce qui est de la fréquence d’arrosage, vérifiez le poids du pot et la couleur des racines, qui doivent être grises. Sachez que l’excès d’eau est l’une des causes principales de mortalité chez les orchidées.

À lire Protégez vos tomates des coups de soleil : conseils pour une récolte abondante

Le bassinage des orchidées
  • Save
Le bassinage des orchidées

Peut-on mettre une croix sur les apports en engrais ?

L’ajout d’engrais en grandes quantités n’influence pas significativement votre culture. Toutefois, il est conseillé de fertiliser fréquemment vos plantes, même après un oubli.

Que vous optiez pour un engrais de synthèse ou d’origine bio, tous les types sont bénéfiques pour favoriser la reprise de votre culture. Privilégiez une formulation équilibrée, comme 25-8-20, où les premiers et derniers chiffres sont égaux.

Vous disposez maintenant de toutes les informations nécessaires pour réussir. N’oubliez pas de rempoter vos orchidées tous les deux ou trois ans lorsque le terreau est épuisé.

4.6/5 - (35 votes)
  • Save

Partagez votre avis