Blog décoration et maison Ctendance

Energie

C’est quoi l’électricité verte ? Tout Comprendre

On entend beaucoup parler de l’électricité verte depuis quelques années. Mais, concrètement, de quoi s’agit-il ? 

Amandin QG

Publié le

C'est quoi l'électricité verte Tout Comprendre

On se pose tous de nombreuses questions très concrètes sur la transition énergétique. Cela commence par la notion d’électricité verte, parfois entendue, mais souvent méconnue. Dans cet article, on vous explique simplement et concrètement ce qu’est l’électricité verte. 

L’électricité verte : définition et utilité

La principale raison de passer à l’offre électricité verte est évidemment la sauvegarde de notre planète. 

À lire Pourquoi l’hiver est-il la période idéale pour installer des panneaux photovoltaïques ?

Le mix électrique

Il existe trois sources de production de l’électricité. Celles-ci sont les énergies fossiles, renouvelables et nucléaires. 

Chaque pays, dont la France, les utilise dans des proportions différentes. On appelle cela le mix électrique. Améliorer ce mix électrique permettrait, en partie, de résoudre le problème climatique

Ainsi, c’est un axe dans lequel les associations de protection de la nature et de l’environnement poussent le gouvernement à s’engager, notamment pour développer de l’électricité verte. 

  • Save

L’électricité verte correspond donc à l’électricité produite grâce à des sources renouvelables, soit issue de sources d’énergies non fossiles que la nature est capable de renouveler.

À lire Chaudière à gaz et coupures d’électricité : réflexes et précautions indispensables !

Quelles sont les sources d’énergie verte ?  

Actuellement, les quatre principales sources d’énergie verte sont : 

  • La lumière du soleil 
  • Le vent 
  • La force de l’eau 
  • La biomasse

Cependant, d’autres sources moins connues existent aussi, telles que la géothermie provenant des nappes d’eau chaude du cœur de la planète et les énergies marines qui comportent un grand nombre de technologies en rapport avec la mer et les océans. 

L’électricité verte et l’électricité produite par d’autres technologies sont transportées sur le même réseau. Les électrons verts, qui proviennent notamment des panneaux photovoltaïques, se mélangent donc inévitablement aux électrons issus des autres sources. 

Est-il possible de savoir si l’on consomme de l’électricité verte ? 

Actuellement, il est impossible de savoir si les électrons que nous consommons sont verts ou non. En effet, nous ne sommes pas encore capables de les tracer dans le réseau, et donc de savoir quelle électricité alimente notre habitation. 

À lire Pourquoi souscrire à un contrat d’électricité chez Total Energies plutôt qu’un autre fournisseur ?

La solution pour contrer ce problème a été de mettre en place un système européen de traçabilité, appelé les certificats de garantie d’origine

Comment cela fonctionne ? Les certificats sont émis et contrôlés par un organisme indépendant, désigné par l’État. Ils permettent de garantir qu’une quantité d’électricité qui provient d’installations produisant de l’énergie renouvelable a été injectée dans le réseau. 

Les fournisseurs d’électricité achètent ensuite ces certificats à hauteur de la consommation de leur clientèle. Par ce moyen, le fournisseur s’engage à ce que pour un kWh d’électricité consommée, l’équivalent d’énergie renouvelable, c’est-à-dire un kWh, a été produit et injecté dans le réseau. 

À lire Quels types de formations existent-ils pour devenir électricien ? 

Ainsi, bien que nous ignorions si l’électricité que nous consommons est verte ou pas, nous sommes certains de contribuer à produire de l’énergie verte

Les certificats de garantie d’origine ne seraient-ils pas du greenwashing ? 

Certains peuvent se demander si ces certificats de garantie d’origine ne serviraient pas aux grandes sociétés pollueuses à se donner bonne conscience.  

La réponse est non. En effet, aujourd’hui, il s’agit du seul moyen technique et juridique pour proposer de l’énergie renouvelable à tout le monde. Sinon, il faudrait créer entièrement un autre réseau de transport et de distribution pour l’électricité verte. Or, cela est impossible. Cela coûterait une véritable fortune.

  • Save

Partagez votre avis