Calepinage d’un carrelage : Techniques et Manières de faire

Vous souhaitez installer du carrelage dans votre logement ? Si vous êtes en pleine phase de travaux et que vous désirez changer vos sols, vous devez tout d’abord installer le calepinage d’un carrelage. Vous vous dîtes sans doute, comment ? On est justement là pour vous expliquer les différentes étapes.

Le carrelage est un sol très apprécié car il est simple d’entretien et très robuste, avec un large choix de style, ce qui permet de réaliser des travaux de décoration du sol au plafond.

Vous avez décidé de réaliser vos travaux vous-même plutôt que de vous tourner vers des professionnels ? Que ce soit pour des raisons budgétaires ou tout simplement pour apprendre à le faire vous-même, si vous avez l’âme d’un bricoleur, c’est tout à fait réalisable.

Cela demande juste beaucoup de minutie, et surtout de connaître la technique et les étapes essentielles à ne pas manquer. C’est pourquoi, nous allons à l’aide de cet article, vous assister dans vos travaux.

Nous allons vous présenter comment effectuer le calepinage d’un carrelage et en particulier les différentes étapes à suivre. Mais, savez-vous ce qu’est le calepinage ?

Qu’est-ce que le calepinage d’un carrelage ?

Qu’est Ce Que Le Calepinage D’un Carrelage

Nous allons tout d’abord développer plus en détail ce qu’est le calepinage, si cela ne vous parle pas. Il s’agit d’une étape primordiale dans votre préparation de la surface à couvrir.

Ce terme n’est pas uniquement propre au carrelage, puisqu’on le retrouve également dans le bardage. C’est une méthodologie de travail qui vous permet d’optimiser la pose de votre carrelage.

En quoi consiste exactement le calepinage ? Plus concrètement, il s’agit de dessiner un plan qui vous aidera à déterminer de quelle manière le carrelage sera posé ainsi que la quantité de carreaux dont vous avez besoin.

C’est donc une étape importante dans la planification de vos sols car elle détermine aussi vos besoins en matériaux.

Il existe des cas de figure où le calepinage est plus ou moins crucial. En effet, il existe différentes façons de poser votre carrelage, et selon la complexité de la pose, le calepinage est un véritable moyen d’éviter les mauvaises surprises.  Voici les différents types de poses qui existent :

La pose droite, qui est plus classique et assez simple. Elle ne nécessite pas autant de calepinage que les autres types de poses mais il est toujours recommandé de passer par le calepinage afin d’optimiser votre pose.

  • La pose en damier : ce type de pose permet de disposer des carreaux de différentes couleurs dans un système d’alternance. En l’absence de calepinage, pour bien accorder les couleurs, la pose de votre damier risque d’être longue et fastidieuse.
  • La pose avec une frise : vous l’avez compris, une frise de carrelage est disposée où vous le souhaitez.
  • La pose en diagonale : il s’agit d’une pose en oblique par rapport à l’axe de circulation de votre pièce.
  • La pose opus romain : ce type de pose est un peu plus complexe et nécessite absolument un calepinage soigné. En effet, il s’agit d’une alternance entre des carreaux carrés et des carreaux rectangulaires, dont les tailles diffèrent entre elles.
  • La pose tapis : cela vous permet de disposer vos carrelages comme vous installeriez un tapis dans le but de déterminer un espace.

Les différentes étapes du calepinage

Les Différentes étapes Du Calepinage

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la nécessité d’avoir recours au calepinage ainsi que les différents types de poses qui existent, nous allons développer les différentes étapes cruciales.

Calculs et mesures

Il s’agit là, de la toute première étape de votre calepinage. Pour ce faire, il faut vous munir d’un crayon et d’une feuille de papier millimétré car cette étape demande beaucoup de précision. Voici la démarche de cette première étape :

  • Établissez un plan de la pièce dans laquelle vous allez poser votre carrelage
  • Reportez les mesures de votre pièce sur votre plan avec minutie, après les avoir prises en vrai
  • Vous allez à présent calculer en m², la surface totale que vous devez carreler. Pour cela, vous devez multiplier la longueur et la largeur de la surface en question.
  • Il ne vous reste plus qu’à calculer le nombre de carreaux dont vous avez besoin. Pour ce faire, diviser la surface totale par la surface de votre carreau. Par mesure de sécurité, ajoutez 10 % au chiffre que vous obtenez.

Si vous optez pour une pose opus romain ou que vous avez besoin d’élaborer votre pose en diagonale ou en frise, vous pouvez à présent aller plus loin, en représentant votre carrelage sur votre plan.

Réfléchir à la pose

Il faut à présent réfléchir à la pose que vous souhaitez faire. Il existe deux façons de procéder :

  • La pose centrée : si les angles et les murs de votre pièce ne sont pas droits ou que vous désirez réaliser un motif en particulier (comme c’est le cas dans la pose en tapis ou en frise), vous pouvez alors commencer par le centre de la pièce.
  • La pose à partir d’un angle : si votre pièce possède des angles et des murs droits, vous pouvez tout à fait commencer par un angle. Choisissez de préférence l’angle le plus éloigné de la porte. Si vous avez plusieurs portes dans votre pièce, choisissez donc de vous éloigner de celle que vous utilisez le plus.

La pose à blanc, une étape préparatoire

La pose à blanc est une étape primordiale dans le cadre de votre installation de carrelage. Cela consiste à poser votre carrelage sans coller les carreaux au préalable.

Cela vous permet de vérifier que vos mesures et vos plans sont corrects. Pour déterminer la place du joint, des petits croisillons en plastique feront le travail pour vous.

Dans le cas d’une pose simple, il vous suffit de poser deux rangées perpendiculaires pour vous assurer que tout se passe comme prévu. Si cela fonctionne, vous pouvez alors démarrer le travail définitif.

Dans le cas d’une pose plus compliquée, pensez à numéroter vos carreaux afin de ne pas vous tromper par la suite. La pose à blanc vous permettra donc de déterminer si votre plan est correct.

A lire : 

Partagez votre avis