Peinture à la chaux : pour tout savoir

Peinture À La Chaux

Si elle revient en force depuis quelques années, la peinture à la chaux est loin d’être une innovation. Elle est même utilisée depuis plusieurs millénaires. Elle doit son regain de popularité à son aspect plein de caractère, et surtout à sa composition, bien plus écologique que la plupart des autres produits disponibles sur le marché.

Qu'est-ce que la peinture à la chaux ?

Un revêtement ancestral

Toute peinture se compose d'eau, de pigments et de liant. Le liant confère au produit sa luminance et une bonne adhérence. Les peintures les plus anciennes contenaient des liants organiques, par exemple l'huile ou la résine, ou des liants minéraux : plâtre, argile, ou chaux.

Un revêtement multifonction

La peinture à la chaux se prête à différentes utilisations en fonction des proportions chaux/eau. Le chaulage est similaire à un enduit de lissage : il permet d'aplanir une surface et de corriger les irrégularités mineures. Le badigeon est un enduit de protection. L'eau-forte permet quant à elle de composer un revêtement décoratif. La peinture à la chaux permet également de réaliser des patines.

La particularité de la peinture à la chaux

La peinture à la chaux se travaille par superposition des couches. Cette technique permet d'insuffler une intensité tout à fait remarquable à la couleur. Elle permet aussi d'obtenir ce blanc extrêmement lumineux qui caractérise l'architecture de nombreuses régions méditerranéennes.

Les avantages

La peinture à la chaux est principalement appréciée pour sa composition : contrairement à la plupart des peintures classiques, elle ne contient pas de composés organiques volatils (COV), responsables en grande partie de la pollution de l'air intérieur.  Elle possède aussi des vertus antiseptiques et bactéricides. Autrement dit, elle ne se contente pas d'être saine : elle est aussi assainissante !

La peinture à la chaux est tout particulièrement adaptée aux espaces humides, puisqu'elle stoppe la prolifération de la moisissure. Elle possède effectivement la propriété de capter et de rejeter efficacement la vapeur d'eau. Cette particularité lui permet de réguler le taux d'humidité du mur... et de la pièce ! Et pour ne rien gâcher, elle évite aussi les remontées d'humidité.

Souple et résistante, la chaux se prête bien entendu à des travaux dans du neuf. C'est pourtant dans le cadre de travaux de rénovation d'une bâtisse ancienne qu'elle se révèle tout particulièrement efficace. Sa structure souple et résistante lui assure en effet une tenue parfaite, même en cas de mouvements du bâti.

La peinture à la chaux offre de nombreux autres avantages appréciables :

  • Elle contribue à une meilleure isolation thermique et phonique ;
  • Elle s'applique sur tout type de support, à l'exception notable du métal, de la résine de synthèse et du ciment. Elle se prête donc aussi bien à la réalisation d'un revêtement mural qu'à la customisation d'un meuble ;
  • Elle se décline dans une belle variété de coloris ;
  • Elle offre la possibilité de réaliser différents effets décoratifs – ferré ou brossé, par exemple – suivant vos envies.

D'un point de vue purement décoratif, la peinture à la chaux est appréciée pour sa luminosité et pour son bel aspect poudré, qui confère beaucoup de caractère à un intérieur. Elle est aussi plébiscitée par les amateurs de déco qui apprécient de relooker régulièrement leur intérieur. Car si elle fait preuve d'une belle résistance au temps, la peinture à la chaux peut aussi masquer un mur de pierres, puis être retirée sans l'endommager.

Les inconvénients

La peinture à la chaux est une technique qui demande du temps et un peu de savoir-faire. Lors de son application, elle est vulnérable au gel, à la chaleur, au vent et à la pluie. Il faut donc privilégier une mise en œuvre au printemps ou à l'automne, quand la température se situe entre 10 et 18°C, ce qui peut se révéler contraignant.

La chaux se distingue par son pH très élevé, et elle est corrosive. Une peinture à la chaux doit être manipulée avec précaution : attention aux projections sur la peau et dans les yeux, donc ! Il est aussi important de travailler sur un chantier bien ventilé.

L'application d'une peinture à la chaux implique plus de temps et d'organisation qu'une peinture classique. Par ailleurs, il est déconseillé d'interrompre le travail au milieu d'un pan de mur, sous peine de voir apparaître une démarcation. Si la surface à peindre est importante, il s'agit donc de planifier le chantier en relevant des points de raccords rationnels.
Le prix

Le budget d'une peinture à la chaux varie principalement suivant deux critères : le type de peinture et l'effet recherché. Comptez en moyenne :

  • 28 € pour 10 m² pour une peinture à la chaux avec effet brossé, sablé ou patiné.
  • 40 € pour 10 m² pour une peinture tadelakt avec effet doré ou argenté

Si la préparation et la mise en œuvre d'une peinture à la chaux traditionnelle vous inquiètent, il est recommandé de vous adresser à un professionnel. Si vous souhaitez tout de même réaliser le chantier vous-même, vous pouvez opter pour une peinture à la chaux prête à poser, disponible dans toutes les enseignes de bricolage pour un tarif moyen de 17€/litre.

Comment fabriquer sa peinture à la chaux ?

Recette Peinture Blanche À La Chaux

Pour réaliser votre peinture à la chaux, vous devez disposer des ingrédients suivant :

  1. Un liant, en l'occurrence de la chaux aérienne en poudre ou en pâte ;
  2. Des pigments ;
  3. Un fixateur : sel d'alun ou caséine ;
  4. Un diluant, autrement dit de l'eau.

Chaux aérienne : en poudre ou en pâte ?

La peinture à la chaux se prépare à l'aide de chaux aérienne. Ce type de chaux se présente sous la forme d'une poudre d'un blanc pur et très lumineux. Vous pouvez également vous la procurer sous forme d'une pâte. Son prix est légèrement plus élevé, et le dosage des pigments est un peu plus délicat, mais comme elle ne produit pas de poussière, elle est aussi plus facile à manipuler. À vous de choisir l'option qui vous convient le mieux.

Les pigments

On distingue différents types de pigments. Les pigments naturels permettent de réaliser des coloris chauds. Si vous souhaitez vous orienter vers une couleur plus vive, vous pouvez choisir entre pigments minéraux, pigments organiques et pigments synthétiques. Le dosage des pigments varie : 10 à 25% pour les pigments naturels, moins de 10% pour les pigments synthétiques.

Il est recommandé de procéder à un test avant de vous lancer. La couleur de la peinture à la chaux semble effectivement très prononcée avant son application. Mais après séchage, elle perd jusqu'à 50% de son intensité.

La recette

  1. Versez 2,5 kg de chaux aérienne en poudre dans un grand récipient ;
  2. Ajoutez les pigments pour la colorer ;
  3. Mélangez à sec avec 120 GR de sel d'alun ;
  4. Ajoutez 5 L d'eau ;
  5. Mélangez à l'aide d'un batteur électrique.

Vous pouvez ajouter une charge pour donner de la consistance à la peinture : du blanc de Meudon ou une poudre de marbre, par exemple.

Comment l'appliquer ?

La préparation du support

Avant d'appliquer une peinture à la chaux, la préparation du support est assez classique : il s'agit avant tout de le nettoyer et de le dépoussiérer parfaitement. Pour optimiser l'adhérence de votre peinture à la chaux, humidifiez bien le mur la veille à l'aide d'une éponge. En extérieur, vous pouvez arroser le mur à grande eau en utilisant tout simplement un tuyau d'arrosage.

Dans quels cas appliquer une sous-couche ?

L'application d'une sous-couche minérale est conseillée si vous travaillez sur du plâtre ou sur un support poreux. Dans le cadre d'une rénovation, attention aux peintures satinées, sur laquelle la peinture à la chaux adhère mal : commencez par égrener le mur à l'aide d'une ponceuse, puis appliquez une sous-couche minérale.

Appliquer la peinture à la chaux

La peinture à la chaux possède deux caractéristiques particulières : elle adhère mieux sur un support humide et elle sèche vite. Outre le matériel de peinture classique, il vous faudra donc prévoir :

  • Un pulvérisateur pour humidifier le mur au fur et à mesure du travail ;
  • Une spatule en bois pour mélanger très régulièrement la peinture afin d'éviter la sédimentation des pigments et pour empêcher la peinture de sécher.

La peinture à la chaux s'applique de façon traditionnelle, au pinceau dans les angles et les zones délicates, au rouleau sur la surface du mur.

Nettoyage du chantier et des outils

La peinture à la chaux se nettoie simplement à l'eau tiède. Même si vous avez installé des bâches de protection et du ruban de masquage sur le chantier, il est judicieux de garder un seau et une éponge à portée de main en cas d'éclaboussures.

Bon à savoir :

  • La peinture à la chaux a besoin de temps pour dévoiler sa couleur et son opacité réelles. Attention à ne pas accumuler les couches de manière intempestive ! Respectez toujours un temps de séchage de 24H entre deux couches.
  • Faites preuve de prudence au cours des premières semaines : il faut compter 3 à 4 semaines pour que la peinture à la chaux puisse être lavée. Pendant ce laps de temps, gare aux tâches !
  • Ne perdez pas de vue que la peinture à la chaux est corrosive : il est donc indispensable de vous protéger tout au long du chantier !
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.