Comment changer soi-même un interrupteur ?

Changement Interrupteur
Vos interrupteurs vous semblent démoder et vous avez envie de plus de modernité dans vos pièces ? Ils sont cassés ou endommagés et grésillent quand vous les manipulez ? C’est le moment de penser à les changer ! Rassurez-vous ! Nul besoin de faire appel à un électricien, vous pouvez parfaitement le faire seul. C’est un travail de bricolage simple à réaliser. Vous n’avez plus qu’à choisir vos nouveaux interrupteurs… Et c’est parti ! Voici trois méthodes selon le modèle pour lequel vous avez opté !

Quel savoir-faire est nécessaire ?

Vous n’avez pas besoin d’avoir de connaissances spécifiques pour changer votre interrupteur. Connaître les bases des règles de sécurité en électricité suffit largement pour venir à bout de cette tâche. En pratique, il s’agit juste de mettre la ligne concernée ou le circuit hors tension, rien de très compliqué ! Savoir employer un Vérificateur d’Absence de Tension (VAT) ou un multimètre vous permet de travailler dans un environnement parfaitement sécurisé. Ensuite, le niveau à bulle est votre meilleur ami pour poser votre interrupteur avec une finition parfaite.

À lire également : Comment peindre des interrupteurs ?

Le matériel nécessaire

Comptez 30 minutes pour changer un interrupteur. Il vous faudra un peu de matériel pour travailler dans de bonnes conditions.

L’outillage :

  • Pince coupante isolée ;
  • Tournevis d’électricien ;
  • Cutter ;
  • Pince à dénuder ;
  • Niveau à bulle ;
  • Multimètre ou autre outil testeur ;
  • Boitier d’encastrement si nécessaire.

Équipement de protection :

  • Gants de protection ;
  • Lunettes de protection ;
  • Chaussures de sécurité ou bottes en caoutchouc ;

Changement d’un interrupteur unipolaire : les différentes étapes

Interrupteur Démonté
© istock

Les interrupteurs unipolaires sont les plus utilisés, ils sont très simples puisqu’ils n’ont que deux positions : circuit ouvert (pas de courant) ou fermé (le courant passe). Il existe de nombreux modèles en termes d’esthétique, de forme, de couleur et de taille.

  • Couper le circuit en mettant le disjoncteur ou le porte-fusible hors tension: regardez votre tableau électrique, celui-ci vous offre la possibilité d’abaisser le disjoncteur différentiel de la ligne à couper ou de fermer le disjoncteur principal pour couper le courant dans toute la maison.
  • Testez l’interrupteur en l’actionnant plusieurs fois pour vous assurer que le courant est bien coupé.
  • Ôtez le cache de l’interrupteur en enlevant les deux vis avec un tournevis plat.
  • Dévissez le corps de l’interrupteur: une fois que le cache a été enlevé, vous allez enlever les vis pour désolidariser l’interrupteur du boitier.
  • Dégagez l’interrupteur en le tirant doucement: vous allez voir les fils apparaitre. N’y touchez pas avant d’avoir contrôlé que le courant ne passe plus grâce au multimètre ou testeur. Tirez l’interrupteur aussi loin que le permettent les fils.
  • Notez bien la façon dont les fils sont raccordés ou connectés, prenez une photo ou faites un dessin. Il sera plus simple ensuite de le remonter de la même façon.
  • Repérez les fils du boitier avec un marqueur et un adhésif de couleur. Le boitier contient généralement un ou deux câbles constitués de trois fils chacun. Les deux fils bleus seront marqués comme neutres. Ils sont branchés sur un premier connecteur. Les deux fils verts et jaunes sont ceux de la terre, rares sont les interrupteurs possédant des fils de terre. Les autres fils sont généralement rouges, noirs ou d’autres couleurs, sauf le bleu, le jaune et le vert. Ils sont branchés sur le troisième connecteur. Il se peut que votre interrupteur, parce qu’il est en bout de ligne, ne contienne qu’un câble et donc trois fils.
  • Débranchez les fils au niveau de l’ancien interrupteur. Votre interrupteur peut être composé de connecteurs automatiques ou à vis. Si sur le même interrupteur vous avez les deux systèmes, privilégiez les connecteurs à vis, il est plus facile d’assurer un branchement solide, sans trop serrer les vis cependant. Pour les connecteurs automatiques, il suffit d’enfoncer un tournevis fin dans les encoches situées sur les trous de connexion pour faire sortir le fil.
  • Branchez l’interrupteur neuf: branchez le fil de phase (noir ou rouge) sur le connecteur adapté, soit en enfonçant le fil dans le trou pour les connecteurs automatiques ou en mettant le fil dans le trou du domino et en serrant doucement la vis. Répétez l’opération avec tous les fils.
  • Contrôlez que vous avez bien monté votre interrupteur dans le bon sens. Sachez qu’il n’existe aucune norme à respecter quant au positionnement haut ou bas de cet élément.
  • Poussez les fils dans le boitier avec soin et délicatesse puis commencez à positionner le corps de l’interrupteur. Mettez les vis et serrez-les sans forcer.
  • Remettez le cache en place et vissez-le!
  • Le circuit électrique est alors remis en tension pour vérifier que tout fonctionne bien.

Changement pour un va-et-vient : les étapes

Va Et Vient
© istock

Le va-et-vient est pratique, car il permet de contrôler plusieurs installations en même temps des appliques ou deux suspensions, par exemple.

  • Comme pour le premier cas, faites un schéma ou prenez une photo du branchement. En effet, les connecteurs ou les dominos ont des positions différentes selon les modèles.
  • Il faut également couper le courant au disjoncteur concerné ou disjoncter toute l’installation.
  • Identifiez les fils comme vous le feriez sur un interrupteur simple: fils de phase, de terre et neutres ou navettes. Sachez que le fil de phase est toujours relié à la connexion « L » sur un va-et-vient ce qui n’est pas le cas des interrupteurs simples.
  • Débranchez les fils de l’ancien interrupteur: dans le cas de connecteurs à vis, dévissez ces dernières. Si les fils ont du mal à sortir, aidez-vous d’une pince à long bec. Dans le cadre de connecteurs automatiques, passez un long tournevis fin dans l’encoche pour libérer le fil.
  • Branchez vos fils sur le nouveau modèle : Mettez le fil de phase sur le connecteur marqué de la lettre L. Rebranchez ensuite les fils navettes sur les autres connecteurs.
  • Vérifiez que votre interrupteur est monté dans le bon sens, celui que vous désirez puisqu’il n’existe pas de norme à respecter.
  • Repoussez le fils dans le boitier et mettez le corps de l’interrupteur dedans. Serrez les vis délicatement.
  • Revissez le cache doucement sans forcer.
  • Remettez en route le disjoncteur et vérifiez que tout fonctionne correctement.

Le changement pour un variateur de lumière

Variateur De Lumière
© istock
  • Reprenez les étapes des deux premiers cas : coupez le courant, repérez les fils, débranchez-les comme indiqué.
  • Les variateurs de lumière sont généralement livrés avec trois fils: deux noirs et un jaune et vert. Dénudez les fils sur 1 à 1.5 cm. Mettez un des fils noirs au fil de neutre du boitier, et l’autre au fil de phase, puis, si vous en avez un mettez le fil jaune et vert au fil terre du boitier. Vrillez chacun des montages et enfilez chacun dans un connecteur séparé.
  • Vérifiez que votre variateur est parfaitement bien orienté, une inscription ou une marque indique généralement le haut.
  • Repoussez les fils dans le boitier et engagez le corps de l’interrupteur, vissez sans serrer.
  • Positionnez le cache et vissez-le sur le boitier.
  • Remettez en route le circuit électrique et vérifiez votre installation.

Quelques conseils supplémentaires

Si après votre intervention, l’interrupteur ne fonctionne pas, c’est certainement un problème de câblage, faites appel à un professionnel, coupez l’alimentation et ne touchez à rien.

Si vous ne parvenez pas à faire entrer le nouvel interrupteur dans le boitier, jouez avec les fils, tordez-les ou raccourcissez-les.

Si votre interrupteur possède un fil de terre, mais que vous n’avez pas de ligne du même type, ne faites rien, cela ne présente aucun danger.

Portez des chaussures isolantes en caoutchouc et utilisez des tournevis et outils aux manches isolés.

Pour être certain de ne pas faire d’erreur de branchement, défaites un fil, puis rebranchez le nouveau, procédez ainsi fil après fil.

Si vous le préférez, recouvrez les connecteurs d’un isolant électrique, le chatterton.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.