Blog décoration et maison Ctendance

Travaux

Combien de temps avant de marcher sur une chape liquide ?

Lorsque l'on entreprend des travaux de construction ou de rénovation, l'une des étapes cruciales est la réalisation d'une chape liquide. Cette solution moderne et efficace offre de nombreux avantages, notamment une mise en place rapide et une surface parfaitement plane. Cependant, se pose toujours la question du temps nécessaire avant de pouvoir fouler cette nouvelle surface en toute sécurité.

Baseda S. Utetinelapo

Publié le

Mis à jour le

Chape Liquide
  • Save
En bref :

Une chape fluide en béton, composée de ciment ou d’anhydrite et d’eau, nécessite un temps de séchage adéquat pour assurer sa solidité et sa résistance. Marcher trop tôt dessus peut compromettre sa qualité. Il est essentiel de respecter le temps de séchage nécessaire.

Le temps de séchage dépend de plusieurs facteurs tels que l’épaisseur et les dimensions de la chape. Il est recommandé de suivre les directives du professionnel en charge de l’installation, mais en général, il peut varier de quelques jours à plusieurs semaines.

À lire Construire une maison en bois ? Les normes indispensables pour un projet réussi !

Une chape en béton est composée de ciment ou d’anhydrite et d’eau. Ces matériaux , une fois mélangés, permettent d’avoir une chape solide et résistante. Elle peut supporter plusieurs centaines de kilos en fonction de son épaisseur et de ses dimensions. Sa solidité sera moindre si vous marchez dessus trop tôt, c’est la raison pour laquelle le temps de séchage doit être respecté.

Pourquoi il faut laisser du temps à la chape de sécher ?

Laisser du temps pour sécher est une étape non négligeable dans la construction ou la rénovation d’un bâtiment. Cela garantit la solidité et la stabilité de la structure à long terme. Composée de ciment, de sable et d’eau, elle est la couche de mortier qui recouvre le sol avant la pose du revêtement final, comme le carrelage ou le parquet.

Le processus de séchage de la chape permet d’éliminer l’excès d’humidité, ce qui évite des problèmes futurs tels que le soulèvement du revêtement ou des dommages causés par l’humidité. De plus, une chape correctement séchée assure une surface plane et stable pour la pose du revêtement final.

Le temps nécessaire au séchage dépend de plusieurs facteurs, notamment :

À lire Comment choisir un volet roulant de qualité ?

  • L’épaisseur,
  • le mélange de mortier utilisé,
  • la température ambiante,
  • l’humidité relative.

En général, cela peut prendre plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Tout précipiter en posant le revêtement final sur une chape encore humide peut avoir des conséquences néfastes. Cela peut provoquer des déformations, des fissures, voire une détérioration du revêtement au fil du temps. De plus, mal séchée, elle peut favoriser le développement de moisissures et de champignons.

Type de chapeÉpaisseurTemps de séchageTemps avant la pose d’un revêtement de sol
Chape ciment2 à 3 cm24 à 48 heures7 jours
Chape ciment4 à 5 cm7 jours14 jours
Chape ciment6 à 10 cm14 jours21 jours
Chape anhydrite2 à 3 cm24 heures7 jours
Chape anhydrite4 à 5 cm7 jours14 jours
Chape anhydrite6 à 10 cm14 jours21 jours

Ainsi, en accordant le temps nécessaire au séchage, on s’assure d’une base solide et durable pour le reste de la construction. C’est un investissement préventif qui permet d’éviter des problèmes coûteux et complexes à corriger par la suite.

Combien de temps pour pouvoir marcher sur votre chape ?

Il n’existe pas une seule réponse à cette question, car le temps peut varier en fonction de différents facteurs comme :

À lire Rénovations énergétiques : ce que vous devez savoir avant de choisir un professionnel

  • Les conditions météorologiques ;
  • Le type de chape ;
  • L’épaisseur de la chape.

Les chapes sèchent plus rapidement en été qu’en hiver quand le temps est froid et humide.

Si elle fait 3 cm d’épaisseur, elle séchera beaucoup plus rapidement qu’une chape de 10 cm d’épaisseur.

La chape de carreleur ou chape maigre sèche plus vite qu’une chape traditionnelle.

Chape Liquide
  • Save
© Shutterstock T. Salamatik

De manière générale

Pour ne pas prendre le moindre risque, il est même préférable d’attendre entre 3 et 4 jours, mais dans le cas d’une chape fluide ou liquide, le temps est repoussé à une semaine complète. À ce moment, vous pouvez marcher dessus sans prendre le risque de l’endommager, car elle sera encore un peu liquide.

À lire Évitez les pièges coûteux sur les travaux de rénovation énergétique ! Découvrez comment !

Pour la chape ciment :

La chape ciment, composée de ciment, de sable et d’eau, constitue une étape essentielle dans la préparation des sols avant la pose de revêtements. Son rôle consiste à créer une surface plane et stable, favorisant l’adhérence du revêtement final, qu’il s’agisse de carrelage, de parquet ou d’un autre matériau.

Le séchage ne doit pas être pris à la légère. Il permet d’éliminer l’excès d’humidité, prévenant ainsi toute déformation ou détérioration ultérieure. Le temps nécessaire au séchage dépend de plusieurs facteurs tels que l’épaisseur de la chape et les conditions environnementales. Vous devez patienter jusqu’à ce que la chape soit complètement sèche avant de procéder à la pose du revêtement final, plus du tout liquide. L’application anticipée pourrait compromettre la qualité et la durabilité de l’ensemble du revêtement.

  • L’intervention des entreprises de second œuvre peut se faire au bout de 4 jours.
  • Les délais de séchage moyen sont de 14 jours.
  • La pose du revêtement de sol pourra être réalisée entre 15 jours et 8 semaines.
Chape Pose
  • Save
© Chapesgirondines.fr

Pour la chape anhydrite :

Composée de sulfate de calcium lié à de l’eau, elle est un matériau largement utilisé dans la construction. Sa particularité réside dans sa capacité à sécher rapidement, facilitant ainsi la construction. Cependant, nous vous conseillons de respecter les délais de séchage recommandés. Un séchage insuffisant peut compromettre la solidité et la stabilité de la chape, entraînant des problèmes structurels.

  • Les entreprises de second œuvre pourront intervenir après 4 jours une fois le coulage réalisé.
  • Les délais de séchage varient en fonction de l’humidité résiduelle. On compte généralement une semaine par centimètre d’épaisseur et deux semaines quand la chape dépasse 4 cm d’épaisseur.
  • La pose du revêtement se fera une fois que la chape est parfaitement sèche sans qu’il n’existe à proprement parler de délai maximal.

Il faut être vigilant pour la pose du revêtement et en particulier du parquet. Si elle n’est pas parfaitement sèche, la surface va très rapidement se gondoler sous l’effet de l’humidité qui se dégage.

À lire Agrandir votre logement sans déménager ? Astuces et coûts pour transformer votre espace efficacement !

Attendez également quelques jours de plus si vous devez mettre des meubles lourds.

Comment un déshumidificateur peut aider la sèche de votre chape ?

Un déshumidificateur peut aider à la sèche de votre chape en absorbant l’humidité de l’air. L’humidité est l’ennemie de la sèche, car elle peut ralentir le processus et même entraîner des problèmes tels que des fissures ou des moisissures.

Un déshumidificateur est un outil efficace pour accélérer le processus de séchage. Dans ce qui va suivre, nous allons vous présenter les avantage de cet outil :

  • Réduction de l’humidité ambiante : Un déshumidificateur extrait l’excès d’humidité de l’air, créant ainsi un environnement moins humide. Cela accélère l’évaporation.
  • Stabilité des conditions environnementales : Les variations d’humidité et de température peuvent affecter le séchage. Un déshumidificateur maintient un niveau constant, offrant des conditions optimales pour le séchage.
  • Prévention de la condensation : Lorsque l’air ambiant est saturé en humidité, il peut se produire de la condensation sur les surfaces, ce qui peut ralentir le séchage. Un déshumidificateur réduit ce risque en maintenant l’humidité à un niveau optimal.
  • Accélération du processus : En éliminant l’humidité de l’air, un déshumidificateur aide à libérer l’humidité résiduelle plus rapidement, réduisant ainsi les délais de séchage.
  • Prévention des problèmes ultérieurs : Un séchage insuffisant peut entraîner des problèmes structurels et de revêtement. En utilisant un déshumidificateur, vous minimisez ces risques et assurez sa solidité.

Il faut noter que l’utilisation d’un déshumidificateur doit être bien équilibrée. Une humidité excessive peut être tout aussi problématique que si elle est insuffisante. Suivez les recommandations du fabricant de la chape et assurez-vous de surveiller régulièrement le processus de séchage.

À lire aussi :

  • Save