Comment consolider un mur en pierre ?

Mur En Pierre Consolider
Si les murs en pierre ne manquent pas de charme, ils ont déjà vécu des centaines d’années, pour certains d’entre eux. Il n’est pas anormal qu’ils soient endommagés, mais vous pourrez les consolider ou les réparer si nécessaire. L’affaissement du terrain provoque des lézardes, l’humidité du sol, les infiltrations d’eau,  le fait que la charpente bouge ou la dégradation des joints fait partie des raisons qui peuvent vous amener à consolider un mur en pierre.

Pour quelles raisons consolider son mur de pierre ?

Quelle que soit la cause de celles-ci, le mur de pierre est sujet à des dégradations, qui proviennent de différents facteurs :

  • Les joints: ils s’abiment au fil des années et sont de moins en moins solides. Ce phénomène est d’autant plus vrai qu’à une époque ils étaient réalisés en mortier maigre à base d’argile.
  • La charpente: elle peut être soumise à un fléchissement, elle tire ou pousse le mur, occasionnant des dégâts sur la pierre. Dans ce type de problème, il faut traiter la charpente et le mur.
  • Les fondations: si le sol est argileux, c’est là le plus souvent que les problèmes apparaissent. L’alternance de périodes sèches et humides entraine des mouvements de terrain qui font bouger la maçonnerie.
  • L’humidité du sol: elle entraine des remontées capillaires, celle-ci s’infiltre alors dans les murs en remontant et abime peu à peu le mur.
  • Les infiltrations d’eau: elles atteignent généralement surtout le haut du mur.
Consolider Mur En Pierre
© istock

Comme vous pouvez le voir, de nombreux éléments peuvent affecter la solidité et l’état de votre mur en pierre. Une fois que celui-ci est endommagé, il faut absolument le réparer pour éviter qu’il ne s’abîme encore plus et entraîne des problèmes plus importants.

À lire également : Comment assainir un mur humide ?

Comment consolider un mur en pierre ?

La consolidation dépend évidemment de la nature du problème et des dégâts occasionnés. Il se peut que vous soyez obligé de réaliser une réparation ponctuelle, de traiter les joints (le plus courant) ou même de le reconstruire totalement.

Dans le cadre d’une réparation ponctuelle s’étendant sur environ 1 m²

Pour réparer cette petite partie de mur ayant des problèmes, voici comment procéder :

  • Placez des étais de chaque côté. Vous pouvez mettre des bois de chaque côté à la verticale puis étayer avec des étais obliques ;
  • Déposez ensuite tout ce qui est abîmé et ce qui ne parait pas sain. Utilisez alors un pied-de-biche pour éviter de fragiliser ou d’endommager le reste du mur. Enlevez tous les moellons de la zone qui est endommagée.
  • Il ne vous reste plus alors qu’à remaçonner avec les pierres et la chaux.

Les joints qui se dégradent ou sont désagrégés

Souvent quand les joints sont érodés ou abîmés, c’est dû aux petits animaux comme les oiseaux ou les souris, dans ce cas, il faut les renforcer et les réparer. Surtout que quand ce sont des petites pierres, cela les déstabilise, parce qu’elles n’ont pas beaucoup d’accroches au départ.

Il faut alors réparer les joints pour consolider le mur.

Si les joints sont dégradés par endroit seulement :

  • Il faut les dégager avec un karcher par exemple.
  • Ensuite, vous les remplirez à nouveau avec un joint à la chaux.
Consolider Mur De Pierre
© Podsolnykh Stock.adobe.com

Réparation d’une fissure ou lézarde

Pour réparer votre mur dans ce cas, il vous faudra poser des fers à béton qui vont servir de renfort.

Vous commencez par piocher le sol sous le mur, de manière à arriver au point de naissance de la fissure. Vous allez alors couler du béton armé. Il faut faire très attention, car le risque est que le mur s’effondre. Afin d’éviter cela il existe une autre solution, il faut consolider la surface extérieure du mur en insérant  directement dans la fissure des fers à béton de 6 mm de diamètre. Ces fers sont ensuite pris dans le mortier qui permet de faire les joints.

À noter : il ne faut pas que l’acier rouille sinon cela pourrait faire éclater le mortier, il est plus prudent d’élargir légèrement les joints quand c’est nécessaire, de cette manière, les fers sont bien pris dans le mortier.

Voici les différentes étapes pour réaliser ces travaux :

  • Enlevez les joints qui restent et élargissez le passage entre les pierres qui se touchent avec un burin plat et une massette.
  • Placez alors les fers au fond des joints, ils se mettent entre deux rangs, s’ils sont rectilignes et ils réunissent plusieurs rangs s’ils sont pliés. Liez-les au fil de fer.
  • Posez le nombre de fers nécessaires afin d’obtenir une consolidation durable et solide. Mouillez le fond des joints avec une bouteille à bec.
  • Préparez le mortier de remplissage, appliquez-le ensuite avec une langue de chat.
  • Si jamais, il manque une pierre au niveau de la lézarde, trouvez le même type de pierre, taillez-la, mettez du mortier dans le trou et replacez-la, ensuite, il suffit de faire le joint sur le pourtour.
  • Il faut toujours laisser 5 mm environ lors du remplissage pour mettre votre joint de finition qui est teinté, avec une truelle langue de chat ou un fer à joint.
  • Une fois que les joints commencent à sécher : frottez-les avec une brosse métallique et passez la balayette.

Votre mur est maintenant à nouveau solide, mais vous devrez vérifier régulièrement son état.

À lire aussi : Comment habiller un mur extérieur abîmé ?

  • Papier peint - Mur de pierre grise 200x154
  • Papier peint - Mur de pierre naturelle 200x154
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.