Tout savoir sur le gazon synthétique 

Afficher Masquer le sommaire

Le fait d’opter pour une pelouse synthétique, dans son espace intérieur comme extérieur, demeure une solution économique. De plus, vous pouvez dire adieu au fardeau que représente l’entretien du sol. En effet, le vrai gazon requiert une certaine implication et donc, du temps. Il est notamment responsable d’un cout relativement important : l’arrosage et l’engrais au quotidien font gonfler les factures ! Découvrez, dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur le gazon synthétique. 

Les avantages du gazon synthétique 

Cette solution va vous changer le quotidien. Qui dirait non à une pelouse verte toute l’année ? Et, en plus, sans grand investissement ! Comme évoqué en introduction, une pelouse synthétique ne vous demandera pas beaucoup d’argent ni d’énergie. La pelouse naturelle, quant à elle, requiert de chasser les nuisibles, de l’arroser et poser de l’engrais régulièrement.

Alors, opter pour cette solution vous sera bénéfique, autant sur le court terme que sur le long terme. Vous gagnerez du temps et de l’argent, tout en simplifiant votre quotidien. De nombreux modèles sont disponibles sur le marché. Il y en a pour tous les gouts et tous les budgets. Vous n’aurez aucun mal à trouver le modèle qui correspondra à vos besoins et à vos attentes.

Toutefois, veillez à considérer certains critères avant de procéder à l’achat. Vous devez réfléchir à l’usage que vous souhaitez en faire. Réfléchissez à son utilisation et à l’endroit où vous désirez le poser : est-ce que ce serait autour d’une piscine, en intérieur ou dans votre jardin ? Pensez également aux matériaux. À noter que, si votre gazon synthétique contient beaucoup de polyéthylène, plus il sera résistant aux intempéries.

Concernant l’esthétique, son aspect artificiel est effacé, puisqu’il est réaliste et donne l’impression d’être une pelouse naturelle, à l’œil comme au toucher ! Vous n’aurez plus besoin de dépenser de l’argent dans des produits d’entretien, parce que vous ne vous soucierez plus de son apparence. Peu importe les conditions climatiques, qu’elles soient bonnes ou mauvaises, il restera net tout au long de l’année. Toutefois, pour éviter une potentielle décoloration due au soleil, par exemple, optez pour un modèle qui résistera aux UV. 

Vous trouverez un modèle à prix abordable et, ce, quel que soit votre budget. Le prix du mètre carré d’une entrée de gamme est entre 4 et 25 euros. Pour une gamme intermédiaire, le prix est un peu plus élevé : entre 20 à 35 euros. Un modèle haut de gamme, quant à lui, correspond à un mètre carré entre 35 et 70 euros. Comparez les prix, en étudiant tous les critères, avant de choisir votre modèle. Gardez en tête qu’il s’agit d’un bon investissement, notamment grâce à sa longévité. Et, ce, peu importe le type de gazon. 

A lire aussi  Abreuvoir à oiseaux : Tout savoir sur la tendance

Par ailleurs, sa pose est rapide et simple. Voyons tout de suite comment procéder à son installation en toute autonomie à la maison. 

Procéder à l’installation de la pelouse synthétique soi-même

Pas besoin de faire appel à un professionnel pour réaliser cette opération. Rassurez-vous, elle est loin d’être complexe. 

Si vous procédez à une installation sur de la terre, nettoyez votre sol au préalable et compactez-le. Vous devez vous procurer les outils nécessaires pour cette opération, à savoir : un géotextile, de grands clous galvanisés, une pelle et un chasse-clou. Prenez aussi du sable de tranchée, un râteau, une règle de maçon avec un cutter et un rouleau à gazon. 

Délimitez les contours de la zone concernée. Recouvrez cette dernière avec du sable, que vous disperserez avec le râteau. La règle vous sera pratique pour enlever le superflu et rendre votre sol homogène. Ensuite, positionnez votre géotextile, autrement dit l’élément indispensable pour éluder la pousse des mauvaises herbes. Cette étape est aussi inévitable pour éviter tout craquement. 

Désormais, découpez votre gazon synthétique. Veillez à bien le faire à fleur de la couture. Soyez méticuleux, afin d’avoir un aspect visuel optimal. Une fois que cela est fait, placez les bandes de jonctions adhésives, en les positionnant correctement entre chaque lé. Maintenant, retirez le film de protection des bandes. Nous vous conseillons de le faire à plat, dans le but d’éviter les plis. Pour que les bandes de jonctions ne collent pas, tirez la fibre du gazon quand vous raccordez les lés. Vous pouvez marcher dessus et appuyer fortement pour une adhérence maximale. 

Une fois cette étape terminée et les raccords parfaitement effectués, vous devez brosser votre gazon pour que ces derniers ne soient pas visibles. Ajoutez les clous galvanisés pour consolider les parties entre elles.

Le tour est joué, votre pelouse synthétique est en place ! Brossez-la afin de redresser les brins. Cette ultime étape vous permettra aussi de la nettoyer. Si vous possédez une brosse électrique, utilisez-la, afin de vous faciliter la tâche. Par ailleurs, nous vous conseillons d’ajouter du sable sur la surface qui a été recouverte. C’est facultatif, mais cela garantira à votre nouveau sol une longévité augmentée.

Partagez votre avis