Quelles sont les règles de sécurité à respecter pour éviter les accidents de piscine ?

Piscine Règles De Sécurité

Profiter des joies de la piscine est un véritable atout en été, cependant pour éviter que cela tourne au drame, il est nécessaire de respecter certaines règles. Connaissez-vous parfaitement les normes de sécurité d’une piscine ? Une réglementation très précise s’applique en la matière.

Sécurité de la piscine : une obligation légale

Depuis le 1er janvier 2004, tous les propriétaires de piscines privées de plein air enterrée ou semi-enterrée a l’obligation de sécuriser son bassin. Pour cela il doit respecter l’une des quatre protections suivantes : barrière, couverture, alarme ou abri de piscine. Le taux d’accidentologie a été divisé par deux depuis cette loi.

Selon l’article L.128-1.A entré en vigueur le 1er janvier 2004 :

« les piscines enterrées non closes privatives à usage individuel ou collectif  doivent être pourvues d'un dispositif de sécurité normalisé visant à prévenir le risque de noyade des enfants ».

"Attention, cela concerne aussi les piscines semi-enterrées, précise Joëlle Pulinx Challet, Déléguée générale de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa. Ainsi, une piscine en bois même enterrée de seulement 10 cm est aussi soumise à la loi". L’abri piscine est certainement celui qui présente le plus d’avantages, mais il peut être couplé avec un autre dispositif comme l’alarme.

Quelles sont les protections obligatoires ?

Pour être en conformité avec la loi, il faut impérativement sélectionner un système de protection normalisé c’est-à-dire qu’il doit être en conformité avec la Norme française : NF P90-306 à 309. Et ce quel que soit le moyen de protection que vous avez choisi : alarme, barrière, abri ou couverture.

Il est préférable de demander à son fournisseur une attestation de conformité. En cas de contrôle de la direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) ou d’accident, il est obligatoire de présenter un dossier technique ou des tests de laboratoires prouvant la conformité du produit.

Protection des piscines : la vigilance des adultes indispensables.

Abri Piscine
© Aladdin Concept

Le constructeur de la piscine doit conseiller son client. Il remet une note technique à son client pour expliciter clairement l’utilité des différents dispositifs de sécurité et des astuces de prévention. Il ne faut pas en oublier pour autant la surveillance de la part des parents en particulier. Ces moyens et les campagnes de prévention et d’éducation ont prouvé leur efficacité. En 2000, les noyades d’enfants de moins de 5 ans étaient de 32, en 2013, il était de 13.

Outre ces moyens de protection, apprendre à nager le plus tôt possible est susceptible également de faire baisser le nombre d’accidents.

L’alarme de piscine, le plus facile des dispositifs à mettre en œuvre

Quand vous choisissez votre alarme, il faut veiller à ce que celle-ci soit conforme à la norme NF P90-307. Parmi ses atouts, on trouve : son prix très accessible, sa facilité d’adaptation à tous les types de piscines, ce qui est appréciable si votre modèle est peu adapté aux abris. Elle présente tout de même certains inconvénients :  elle vous oblige à être présent en cas d’accident pour pouvoir intervenir, c’est pourquoi il est préférable de la doubler avec un autre système. Dans une maison de campagne, elle est déconseillée, si quelqu’un se noyait en votre absence, personne ne serait là pour la secourir.

L’alarme se présente sous deux formes :

  1. L’alarme immergée : elle est plongée sous l’eau et elle sonne en moins de 11 secondes, dès qu’elle perçoit un mouvement anormal.
  2. L’alarme périmétrique : elle permet d’anticiper le danger, car elle sonne dès que quelqu’un entre dans la zone délimitée par des bornes infrarouges qui sont disposées autour de la piscine.

Les alarmes sont soumises à des conditions drastiques pour avoir la conformité à la norme.

Les barrières : une protection efficace

Votre barrière de sécurité doit être en conformité avec la norme NF P 90-306. La norme impose notamment une hauteur de 110 cm de haut entre deux points d’appui. Le portillon doit être à double verrouillage simultané pour résister à l’ouverture d’un enfant de moins de cinq ans. En revanche, vous n’êtes pas obligé d’avoir un  verrouillage automatique, obligatoire seulement pour une piscine collective. Cela reste cependant plus sécurisant, car le portillon est le point faible de la barrière. Elle doit être placée à au moins un mètre en arrière par rapport à la margelle de la piscine pour laisser passer les secours en cas de problème. Elle ne doit pas être opaque, car on doit pouvoir surveiller la baignade.

La couverture de piscine

Comme pour tous les dispositifs, la couverture doit être conforme à la norme en vigueur qui est la NF P90-308. Elle peut être rigide ou souple, mais elle doit être installée, construite ou réalisée de manière à empêcher l’immersion involontaire d’enfants de moins de cinq ans. Il faut également qu’elle résiste au poids d’un adulte une fois fermé sans provoquer de blessure. Les matériaux doivent être résistants aux UV. On trouve sur le marché de nombreuses couvertures à tous les prix : à barre, souple automatisée ou pas et au niveau de performance plus ou moins élevée. Vous pouvez aussi trouver des couvertures rigides et motorisées ou des volets roulants motorisés et depuis quelque temps, des couvertures solaires.

Attention : les couvertures à bulles ne constituent pas un moyen de protection valable au regard de la législation.

L’abri de piscine : un confort haut de gamme

Il doit parfaitement correspondre à la norme NF P90-309. Lorsqu’il est fermé, il ne doit absolument pas autoriser un enfant de moins de cinq ans à pénétrer dans l’eau. Il ne faut pas qu’il présente un risque de blessure. Il ne doit pas avoir de bords tranchants à l’intérieur comme à l’extérieur. Il faut également que le système d’ouverture présente les garanties nécessaires pour ne pas pouvoir être manipulé par un enfant, seul un adulte doit pouvoir l’actionner.

Ils doivent être très résistants, il faut notamment qu’il résiste à un choc brutal, ainsi qu’une parfaite résistance aux vents, quelle que soit leur force.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.