Semer des delphiniums : quand et comment les planter ?

Planter Delphiniums
Dans un jardin, les grandes hampes bleues de delphinium constituent un décor superbe et très esthétique. Ses tonalités très variées et rares sont très remarquées. Pour refleurir régulièrement, il demande tout de même beaucoup d’attention., car il peut parfaitement se révéler très éphémère.

Quand semer les delphiniums ?

  • Le delphinium vivace se plante à l'automne ou au printemps et se sème de préférence en fin d'été, dès la maturité des graines.
  • Le delphinium annuel se sème en place à l'automne ou au printemps, en mars-avril.

Quelles variétés choisir ?

Les delphiniums sont appréciés pour leurs variétés horticoles et leurs nombreux hybrides répartis en différents groupes. Parmi les plus cultivés, on retrouve les delphiniums Elatum aux grands épis très denses, les hybrides Pacific, cultivés en annuels ou bisannuels, les Belladona avec ses branches ramifiées.

D’autres delphiniums moins connus sont également intéressants bien que moins spectaculaires.

Delphiniums hybrides

Groupe Elatum : les plantes à souche charnue mesurent entre 60 et 90 cm de large. La plante produit entre 10 et 15 hampes florales non ramifiées qui peuvent culminer jusqu’à 2.40 mètres de hauteur. Les fleurs sont plates en épis bleus, roses, blanches, violette ou parme. Elles peuvent être doubles ou semi-doubles et elles apparaissent entre juin et août, et parfois elles peuvent refleurir à l’automne. On retrouve dans ce groupe les plus grandes variétés, il est divisé en 3 selon les tailles : plus de 2 mètres, jusqu’à 1.70 mètre et jusqu’à 1.50 mètre.

Hybrides Pacific : elle possède les mêmes qualités que celles du groupe Elatum, mais du fait qu’elle est issue de semis, elle varie génétiquement. Elle est considérée comme une bisannuelle, en raison de sa durée de vie courte. Les tiges sont vigoureuses et sans ramifications, elles portent de longs épis qui peuvent mesurer jusqu’à 1.80 mètre de hauteur. Ses fleurs sont grandes, semi-doubles et mouchetées au cœur, elles apparaissent de juin à août.

Groupe Belladonna : ce sont des plantes plus résistantes aux maladies que les autres hybrides. Elles présentent un port érigé aux ramifications nombreuses et lâches. Ses feuilles sont grandes et palmées. Les tiges culminent de 80 cm à 1.20 mètre. Elles s’épanouissent en floraison abondante entre juin et juillet et entre août et octobre. Ses fleurs se présentent en grappes, simples ou semi-doubles, elles sont arrondies et mesurent entre 2 et 5 cm de diamètre.

Autres delphiniums vivaces

Dauphinelle de Chine (Delphinium grandiflorum, syn. D. chinense) : on aime ses jolies fleurs bleu vif en épis qui mesurent de 3 à 4 cm de diamètre. Le revers des pétales devient violet en été. La plante est généralement petite avec une hauteur de 50 cm et touffue. Ses feuilles sont très découpées et très esthétiques. C’est une vivace éphémère, mais qui peut se ressemer spontanément quand elle est placée dans de bonnes conditions.

Delphinium semibarbatum, syn. D. zalil : Ces delphiniums se distinguent par leur couleur originale. Ses fleurs sont jaune soufre et elles s’épanouissent en épis lâches entre juin et juillet. Elle possède une souche tubéreuse, dont les feuilles sont divisées en segments étroits.

Delphinium nudicaule : elle a une durée de vie assez courte, mais elle se ressème spontanément. Elle peut être cultivée en annuelle. C’est une plante compacte qui mesure entre 30 et 50 cm au port buissonnant. Les feuilles sont charnues à 3 ou 5 lobes, et ses tiges sont ramifiées. Elle s’épanouit en une masse de fleurs en entonnoir fermé rouge ou jaune entre juin et juillet.

Delphinium annuel

Dauphinelle cultivée, dauphinelle des jardins (Delphinium ajacis) : elle fleurit en grappes de fleurs doubles, blanches, rouges, violettes ou bleues, durant les mois de juin et juillet. C’est une plante pleine de vigueur aux longues tiges rigides, à rameaux dressés et peu ramifiés. Son feuillage est très décoratif et tout en finesse. Elle se divise en deux types qui possèdent les mêmes caractéristiques et sont caractérisés par leur taille : gênant de 1 à 1.20 mètre ou nain de 40 à 50 cm.

Que faire avant de semer les delphiniums ?

Vous bêchez votre sol et enlevez les racines, les cailloux et les mauvaises herbes susceptibles d’entraver le développement des racines. Ajoutez du fumier décomposé ou du compost bien mûr et un engrais organique naturel.

Comment les semer ?

Semer le delphinium en pleine terre

  • Le delphinium supporte mal le repiquage, c’est pourquoi il est semé en place, puis éclairci à 20 ou 30 centimètres, selon la taille adulte.
  • Les variétés bisannuelles ou vivaces sont semées l’été en pépinière.
  • Les graines germent plus facilement quand elles sont dans un endroit obscur, vous les recouvrirez d’un centimètre de terreau que vous maintenez humide.
  • Un mois plus tard pou au printemps, seront disposés en pleine terre, en les espaçant, selon les variétés de 40 à 70 centimètres.

Semer le delphinium en pots

Les variétés les plus basses peuvent être cultivées en pots.

  • Il faut choisir un contenant de 30 cm de diamètre et peu profond.
  • Placez un substrat composé de terreau, enrichi de compost mûr.

Où planter les delphiniums ?

Où semer Delphinium

Le delphinium est une plante assez exigeante qui apprécie les terres bien drainées, fraîches, même en été, profondes, fertiles et riches en humus. Elle apprécie que le sol contienne  un peu de calcaire, mais elle déteste les sols secs et pauvres autant que les sols lourds et humides. Il lui faut beaucoup de fraîcheur et il faut que la terre soit enrichie.

Elle aime les endroits à l’abri du vent et ensoleillés.

C’est une plante très rustique qui est encore plus belle quand les hivers sont froids, elle craint cependant l’humidité.

Comment les entretenir ?

Il faut ajouter du compost au pied des plantes au printemps et à l’automne pour qu’elles fleurissent généreusement et qu’elles se développent bien.

Les tiges sont longues et fragiles, elles ont tendance à plier sous le poids des fleurs et sous l’effet du vent. Elles seront donc tuteurées. Les tuteurs sont placés au début de la croissance, ce qui facilite l’ancrage des plantes.

Comme la plante disparait en hiver puisqu’elle perd ses feuilles, pensez à mettre des repères, des petits piquets par exemple, et surveillez que les limaces ou les escargots ne viennent pas au printemps.

Au bout de quelques années, le delphinium forme une belle touffe. Vous la divisez tous les 3 ou 4 ans, pour renouveler votre plantation.

La taille

Juste après la première floraison, durant juin et juillet, rabattez les hampes florales à leur base, pour ne pas épuiser la plante et pour stimuler la production de fleurs.

Si vous voulez récolter les graines, laissez une hampe par pied, celle-ci devra avoir plus de deux ans.

Après la seconde floraison, ne taillez pas trop, cela évitera à l’eau de pénétrer dans les tiges et d’entrainer le pourrissement des plants. Il faut juste épointer les tiges à 1/3 de leur hauteur.

Les variétés annuelles peuvent se ressemer naturellement si vous gardez les hampes.

Comment arroser les delphiniums ?

Il faut pailler et arroser régulièrement pour maintenir la terre humide.

Récolter les delphiniums : quand et comment faire ?

Les delphiniums sont des fleurs parfaites pour faire de jolis bouquets, vous les coupez quand elles sont épanouies au trois quarts et qu’elles possèdent des boutons colorés. Évitez les boutons trop fermés qui n’ont aucune chance de s’ouvrir ensuite. Cueillez les fleurs le matin quand elles sont gorgées de rosée, elles dureront plus longtemps. Arrosez vos plantes la veille au soir.

Vous pouvez garder ces fleurs entre 5 à 12 jours en vase. Vous pouvez ajouter une goutte de chlore pour que l‘eau reste très propre. Il ne faut pas que les feuilles macèrent dans l’eau. Ne mettez pas votre bouquet dans un courant d’air ou un endroit exposé au soleil ni d’ailleurs près de fruits, car l’éthylène qu’ils dégagent en murissant accélère leur vieillissement.

Les maladies des delphiniums et que faire ?

L’oïdium est certainement la maladie du delphinium qui les touche le plus. Vous le repérez au feutrage blanc qui se forme sur ses feuilles et qui entraine la mort de la plante. Vous pouvez pour l’éviter pulvériser une solution à 10% de lait.

Les escargots et les limaces sont friands de jeunes plants : ils les dévorent avant qu’elles ne sortent de terre au printemps. Il faut les surveiller attentivement. Vous pouvez mettre des barrières, les ramasser ou mettre des pièges à base de bière dans une soucoupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.