4 avantages à louer un logement meublé

Table Basse Meuble Tendance
Vous désirez mettre un bien en location et vous hésitez entre location vide ou meublée ? Il faut savoir que les locations meublées présentent de nombreux atouts pour les locataires, dans certaines situations : si c’est leur première location, s’ils sont appelés à rester dans cette zone géographique pour une durée déterminée… Zoom sur les avantages de la location meublée, pour le propriétaire !

Des loyers plus conséquents

Le loyer d’un appartement meublé peut être de 10 à 30 % plus élevé à superficie et emplacement similaires. Cette variation change selon le niveau des équipements proposés et de la localisation du bien. On note également une augmentation de 3 % en France sur la location de ce type de biens.

C’est un atout encore plus prédominant pour les propriétaires, dont le logement se trouve dans une zone où les loyers sont encadrés. Le plafond du loyer maximal concernant le meublé est plus élevé. L’écart de prix à Paris est un excellent exemple : en moyenne, le tarif d’un meublé est à 1 803 euros, charges comprises, contre 1 618 euros pour le logement vide.

Une fiscalité intéressante

L’immobilier locatif meublé est régi par le statut de loueur en meublé non professionnel. Il concerne uniquement les propriétaires, dont ce n’est pas l’activité principale, et à condition que les revenus engrangés ne représentent pas plus de 50 % des revenus nets du foyer fiscal ou qu’ils ne soient pas supérieurs à 23 000 euros par an.

Le propriétaire doit remplir un formulaire de déclaration de début d’activité, le Cerfa n° 11921*05 qui peut être téléchargé sur le site impot.gouv.fr.

Les loyers seront ensuite inscrits dans la colonne des bénéfices industriels et commerciaux et vous bénéficiez de deux options fiscales :

  • Le régime micro-BIC: vous avez droit à un abattement forfaitaire de 50 % sur les recettes de votre location.  Il est plus conséquent dans le cadre d’une chambre d’hôte ou d’un logement touristique.
  • Le régime réel d’imposition: vous êtes alors imposé sur le résultat dégagé par votre location en meublé.

Dans le dernier régime, vous êtes en droit de déduire les frais de copropriété, les travaux, le coût de l’emprunt, la taxe foncière, une fraction de la valeur de votre bien chaque année, etc. Cela est alors plus avantageux.

Cette opération d’amortissement est impossible en location vide.

Un bail de location plus flexible

La durée du bail de location peut être plus courte : il passe à un an contre trois en location vide. Elle peut même être plus courte pour un étudiant et être à 9 mois. Dans le cadre du bail mobilité, elle est située entre 1 et 10 mois. Le propriétaire peut ainsi réviser le loyer, effectuer des travaux ou changer de locataire plus simplement.

Le dépôt de garantie peut aller jusqu’à deux mois de loyer au lieu d’un, dans la location nue. Le préavis de départ est ramené à un mois contre trois, pour la location classique. Le bailleur dispose de trois mois de préavis pour donner congé dans le cadre d’un bail d’un an, contre 6 mois pour une location vide.

Une demande exponentielle

La demande est souvent très importante en ville et en particulier dans les cités étudiantes ou avec un fort bassin d’emploi. C’est en effet une bonne solution pour ceux qui démarrent dans la vie professionnelle et ne disposent pas de gros revenus. C’est également une solution attrayante pour ceux qui sont en mission professionnelle pour quelques mois. Le logement est habitable tout de suite et évite des déménagements successifs. Paris ou Bordeaux enregistre un nombre supérieur de meublés que de locations nues.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.