Ctendance

Jardin

Guide complet : Voici quand et comment planter un arbre ainsi que les erreurs à éviter !

Dorine Alanoix

Publié le

Tendance déco 2022 Quelles sont les couleurs à choisir pour une cuisine blanche (1)

Après avoir sélectionné un arbre adapté à la taille du sol et à l’environnement futur, il est important de le planter au bon moment et de la meilleure façon possible, afin de permettre l’enracinement et la bonne croissance de celui-ci. 

Quand faut-il planter un arbre et comment s’y prendre ?

Les arbres et les arbustes acquis en pots peuvent être plantés à n’importe quel moment de l’année, mais la période de début septembre à fin avril les aidera à mieux se reposer. Les arbres achetés à racines nues doivent être plantés pendant la période de dormance végétative de novembre à mars. Il est par ailleurs fortement recommandé d’éviter les périodes de fortes gelées

Les conifères, en revanche, bénéficieront davantage à être plantés dès le début de la saison automnale ou printanière, lorsque le sol se réchauffe progressivement. Effectivement, l’été est une période de l’année défavorable : la chaleur et la sécheresse représentent un très grand risque pour les plantes dont le système racinaire n’est pas encore développé.

Pour planter correctement un arbre, commencez par creuser un trou de taille adaptée :

  • Creusez un trou de deux à trois fois le diamètre de la racine que vous souhaitez planter. Assurez-vous qu’il ne reste aucun débris, comme des pierres ou des morceaux de bois. 
  • Mélangez la terre retirée avec du terreau et des additifs organiques tels que des engrais et des algues.  Vous pouvez également ajouter du sable si vous avez un sol mal drainé.
  • Si les racines sont trop croisées, grattez-les délicatement pour éviter de les abîmer. 
  • Ajoutez de l’engrais organique ou de l’engrais mélangé à de la terre au fond du trou.

Vous n’avez alors plus qu’à placer votre arbre au milieu du trou creusé, en vous assurant que les racines soient bien étalées au fond de celui-ci. Refermez par la suite le trou avec votre mélange de terre et de terreau préparé précédemment, puis compressez légèrement la terre.

Assurez-vous d’arroser régulièrement les nouvelles plantations, au moins une fois par semaine, de la fin de l’hiver à l’automne suivant. Surveillez leurs besoins l’été prochain (en particulier pour les arbres). Apprenez à repérer les signes montrant que vos plantes ont besoin d’être arrosées avant que des dommages ne surviennent : les feuilles deviennent grises et les fleurs se fanent rapidement.

L’arbre suit sa racine.

Quelles sont les erreurs à absolument éviter lorsqu’on plante un arbre ?

Les principales erreurs qui peuvent être commises ont tendance à prévenir le bon développement du système racinaire de l’arbre, et ainsi affecter négativement sa croissance.

Négliger les besoins en eau et en ensoleillement de l’arbre

C’est souvent le manque d’eau qui empêche les plantes de développer de petites racines secondaires, les radicelles. Ce manque est causé soit par la sécheresse, soit par le gel. Pour cette raison, le meilleur moment de plantation est lorsque le sol n’est pas gelé, habituellement à l’automne et au printemps. Faire pousser ses plantes dans des bacs ou des arbustes à mottes peut être un moyen de limiter les risques, tant que vous restez attentif aux besoins en eau.

Par ailleurs, pensez à vérifier la taille de l’arbre à l’âge adulte pour éviter les mauvaises surprises. Si vous venez à manquer de place pour celui-ci à l’avenir, vous n’aurez probablement pas d’autre choix que de le couper pour limiter les risques liés à une éventuelle chute

De plus, chaque plante a des besoins spécifiques en soleil, alors choisissez bien votre exposition. À noter que si le plein soleil est favorable à la bonne croissance d’une espèce particulière, il peut brûler les feuilles de certaines autres plantes, c’est pourquoi vous devez vous renseigner au préalable.

Ne pas considérer la composition du sol

L’état du sol est également très important, puisqu’il influence également l’adaptation des plantes à leurs jardins respectifs. Heureusement, de nombreux arbres tolèrent différents niveaux de pH dans le sol, vous n’avez donc pas à vous soucier de savoir si le sol est neutre, acide ou alcalin. Cependant, certains sont plus exigeants et demandent un sol aux caractéristiques particulières.

Enfin, vous devrez peut-être utiliser des piquets pour stabiliser la plante, pour que les racines ne soient pas gênées par la vibration de la motte. Cette erreur trop courante peut provoquer l’épuisement et la mort des plantes, alors prenez vos précautions pour éviter le pire.

Partagez votre avis