Ctendance

Jardin

Gingembre : Le faire pousser chez soi, c’est possible ? La réponse est oui, et c’est écologique ! Voici comment faire

Le gingembre est devenu une partie intégrante d'une cuisine saine et équilibrée, cependant, il y a un prix relativement élevé à s’acquitter afin d’obtenir ce fameux produit venu de l’autre bout du monde.

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 148

Gingembre Le faire pousser chez soi, c'est possible La réponse est oui, et c'est écologique ! Voici comment faire

Le gingembre est devenu une partie intégrante d’une cuisine saine et équilibrée, cependant, il y a un prix relativement élevé à s’acquitter afin d’obtenir ce fameux produit venu de l’autre bout du monde. En revanche, cultiver du gingembre à la maison est très facile si vous suivez quelques règles. De plus, cela ne demande pas des compétences poussées en jardinage, ce qui se révèle être une alternative très intéressante.

Comment faire pousser du gingembre chez soi ?

Comme pour toutes les plantations, selon la racine de gingembre que vous choisissez dans le commerce, il y a un risque qu’elle ne soit pas utilisable pour commencer une production. Ainsi, la première étape est de sélectionner des racines adaptées et optimales pour pouvoir faire pousser cette plante sans encombre.

  • Choisissez des racines dures, arrondies, juteuses et avec des nœuds aux extrémités, comme celles de pommes de terre. Les racines pousseront à partir d’ici, il est donc crucial que ces derniers apparaissent. 
  • Votre choix étant effectué, coupez les racines en plusieurs morceaux d’environ trois centimètres avec un couteau propre ou un sécateur augmentera vos chances de succès. 
  • Laissez ensuite sécher à l’air libre pendant deux jours avant de commencer à planter. 

Pour que cette plante pousse correctement, elle a besoin d’être suffisamment exposée au soleil et à la chaleur, en plus de recevoir une quantité correcte de nutriments afin de bien se développer en dehors des régions tropicales où elle évolue normalement. Si cette plante peut être cultivée à tout moment de l’année, le meilleur moment pour la planter est entre la fin de l’hiver et le début du printemps. 

A lire aussi  Ne jetez plus votre marc de café : 6 astuces pour le réutiliser

Comme presque toutes les plantes à rhizome, le gingembre a besoin d’espace pour s’épanouir : ainsi, il préférera les grandes jardinières aux pots, même si ces derniers restent une option viable. Dans les deux cas, comptez une trentaine de centimètres de longueur pour que l’environnement soit assez spacieux. Il est conseillé de placer quelques billes d’argile sur le fond pour empêcher l’eau de stagner. Sinon, vous courez le risque que la racine de cette plante pourrisse avant de germer. 

Notez que le gingembre n’est pas réellement adapté à une culture sur des sols calcaires. Vous pouvez toutefois améliorer le sol avec de la tourbe durant la période de germination pour obtenir de meilleurs résultats. 

Enfin, plantez les racines de gingembre en les séparant d’au moins 25 centimètres de distance afin qu’elles ne se concurrencent pas. De la plantation jusqu’à l’apparition des premières pousses, arrosez généreusement, mais assurez-vous qu’il ne reste pas d’eau avant de le faire : un excès d’eau est tout aussi mauvais qu’un manque de celle-ci. 

Plus le gingembre est vieux, plus il est piquant.

Entretenir et récolter son gingembre

La plantation étant effectuée, il est désormais crucial d’entretenir sa plante correctement afin de pouvoir profiter des fruits de son travail. De plus, la récolte est légèrement particulière dans le cas de cette plante, puisqu’il est possible de la récolter plus tôt sous certaines conditions. En revanche, cela implique que cette dernière s’est bien développée et n’a pas rencontré de problèmes particuliers, tels que l’apparition d’une maladie ou d’insectes.

L’entretien de ses plants

Que ce soit en pot ou en terre, des nutriments doivent être apportés pour que cette plante pousse correctement, de préférence une fois par mois. Tout type d’engrais azoté peut être utilisé, tel que celui à base d’ortie par exemple. 

A lire aussi  Jardin : trois utilisations particulièrement efficaces avec un ingrédient insolite : le Coca-cola

Lorsque l’hiver arrive, le gingembre doit être placé dans des pots ou des jardinières à l’intérieur afin qu’il puisse hiberner dans un endroit frais, c’est-à-dire bien en dessous de 20 °C. Au jardin, couvrez généreusement de paillis pour protéger la plante du gel.

Effectuer la récolte

Le gingembre est récolté lorsque la tige au-dessus du sol se met à flétrir. Ce phénomène se produit approximativement neuf mois après la plantation et dans des conditions de croissance favorables. Il est également possible de récolter à l’avance, mais uniquement les petits morceaux adjacents pour ne pas tuer toute la plante.

Comme les pommes de terre, qui doivent être consommées rapidement après la récolte, les rhizomes qui ne sont pas arrivés à maturité ne se conservent pas très bien. Ceux-ci peuvent se conserver au réfrigérateur pendant une paire de semaines tout au plus. Alternativement, il est possible de les congeler, ce qui rallongera cette période à six mois, voire davantage.

Partagez votre avis