Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Des feuilles mortes sous serre : le secret d’un sol riche et fertile !

L’automne est souvent synonyme de feuilles mortes. Si vous avez une serre, vous pouvez joindre l’agréable à l’utile.

Dorine Alanoix

Publié le

Mis à jour le

Si vous avez des feuilles mortes sur votre sol, vous avez plusieurs options pour les utiliser. Vous pouvez les laisser sur place, ce qui permet de protéger le sol et de l’enrichir. Par ailleurs, vous avez la possibilité de les ramasser et de les réutiliser sous serre.

Quels sont les avantages des feuilles mortes sous serre ?

Les feuilles laissées au sol se décomposent en se transformant en humus qui l’enrichit. Toutefois, il est important de les ratisser afin d’éviter la prolifération des maladies. À des fins de compostage ou de paillage, vous pouvez ramasser vos feuilles mortes en les traitant au préalable. Cela dit, il est recommandé de privilégier la mise de ces feuilles mortes sous serre. Cela présente d’indéniables avantages que voici : 

À lire Lidl vous propose la mini serre de jardin PARKSIDE à moins de 35 € !

  • Elles limitent l’évaporation de l’eau, assurant une hydratation constante aux plantes.
  • Elles abaissent la température du sol.
  • Elles contribuent à la biodiversité en enrichissant le sol.
  • Utilisées en paillage, elles limitent la pousse des mauvaises herbes.

Comment utiliser ses feuilles mortes dans la serre ?

Avant de penser à placer vos feuilles sous serre, voici quelques détails dont vous devez tenir compte :

  • Les feuilles tordues : elles peuvent abriter des insectes chargés d’œufs de ravageurs et sont donc à exclure de la liste.
  • Les feuilles nettement malades : afin d’éviter la propagation des spores ou de maladies. Si vos plantes ont quelques taches dues aux insectes, cela est sans danger pour vos plantes.

Les feuilles mortes peuvent enrichir avec brio votre compost, ce qui permet d’obtenir un terreau de qualité. Pour ce faire, passez vos feuilles au broyeur et mélangez les broyats, branchages et les résidus de la tonte du gazon. Veillez toutefois à ne pas les tasser et à fermer le composteur à l’aide d’un couvercle pour conserver la chaleur.

Les feuilles mortes se transformeront graduellement en humus pour ajouter de la texture à vos sols. Patientez jusqu’au printemps pour retourner le tas de compost qui sera prêt dès l’été. Vous pouvez l’employer dans le jardin, dans le potager ou même sous serre !

Comment enclencher la décomposition des feuilles ?

Les feuilles mortes sont composées principalement de carbone et d’azote avec un ratio de 40 à 80. Ces dernières sont dites « équilibrés ». Parmi elles, on peut trouver des feuilles de noisetier, de frêne ou d’arbres fruitiers.

À lire Leclerc : profitez maintenant de 35 % de réduction sur la serre de jardin ALTHEA !

Les feuilles qui présentent un rapport azote/carbone de 60 à 80 sont dites « carbonées ». Elles se décomposent certes plus lentement, mais le carbone assure une bonne structure du sol pour un compost de bien meilleure qualité. Parmi les feuilles qui présentent ces caractéristiques, on peut citer celles du bouleau, de l’érable ou du chêne. Ainsi, si vous souhaitez accélérer la décomposition de vos feuilles, vous pouvez passer la tondeuse sur les feuilles ou ajouter du purin d’orties (ou des tiges).

Désormais, vous savez comment optimiser l’utilisation de vos feuilles mortes dans votre jardin. Qu’allez-vous en faire ?

  • Save

Partagez votre avis