Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Fabriquez votre propre arrosage goutte à goutte pour le potager grâce à cette astuce

En extérieur, toutes les astuces sont bonnes pour faire des économies qui seront bénéfiques à l’entretien et la longévité de vos végétaux. Votre santé importe aussi sur le bilan réalisé.

Dorine Alanoix

Publié le

Fabriquez votre propre arrosage goutte à goutte pour le potager grâce à cette astuce

La sécheresse est un phénomène qui n’est pas nouveau en France, mais qui s’intensifie depuis quelques années. L’eau étant une ressource rare, toutes les gouttes d’eau sont précieuses. Cela n’est pas une bonne nouvelle pour votre potager qui a besoin d’être irrigué régulièrement et surtout à l’arrivée de l’été. On vous dit comment fabriquer votre système d’arrosage goutte à goutte par vous-même pour hydrater vos plantations.

Qu’est-ce que l’arrosage goutte à goutte ?

L’arrosage en goutte à goutte est une solution pour irriguer le sol de votre extérieur. Cette méthode permet d’apporter de l’eau par un montage souvent en réseau de tuyaux en correspondance jusqu’à vos végétaux.

Elle est en pleine expansion et sert en réponse à des désagréments environnementaux et en prévision de pénurie des ressources hydrauliques. Aucune goutte n’est gaspillée. Vous n’arrosez que des endroits concis de votre terrain, que ce soit dans votre potager, votre verger, vos massifs de fleurs ou pour vos haies et vos arbustes.

À lire Que faire au jardin en mai ? Votre guide des tâches clés de la serre au potager

En comparaison à un système d’arrosage classique, les économies réalisées sont à hauteur d’environ 70 %. Le principe est de libérer de l’eau à compte-goutte. Cette eau s’infiltre en terre jusqu’à la zone de localisation des racines de vos plantes.

Par ailleurs, l’irrigation par gouttelettes ne requiert pas une grande pression hydraulique. Cela lui confère d’être tout à fait adapté à une instauration pour un jardin domestique.

En addition aux bénéfices qu’il présente quant à la conservation des ressources, l’arrosage goutte-à-goutte préviendra votre extérieur de l’invasion des plantes adventices. Il vous évitera les corvées de désherbage.

Cela s’explique par la précision de l’arrosage qui se fait localement sur la plante. Cette dernière se nourrit et ne permet pas à d’autres incrustateurs de profiter des bienfaits de l’eau. Les allées et la parcelle de terrain restent propres. 

À lire Comment rater son potager en 8 étapes simples

L’arrosage goutte à goutte : les désavantages

Bien que la pesée soit faite et qu’elle soit plutôt convaincante pour les avantages qu’autorise cette méthode d’irrigation, le compte-goutte n’est pas dépourvu d’inconvénients. La complication majeure avec l’arrosage par gouttelettes s’attache à la qualité de l’eau.

Il y a des risques d’obturation. Pour éviter cela, il est conseillé de mettre en place un filtre à tamis en même temps que son agencement.

En outre, les effets risquent d’être davantage constatables si vous utilisez de l’eau de puits ou si vous récupérez de l’eau de pluie. Ainsi, le filtre gardera le liquide limpide. 

Si vous n’utilisez pas de filtre, et que vous utilisez de l’eau provenant du réseau local de distribution, veillez à nettoyer vos tuyaux occasionnellement.

À lire Potager en février : ces 3 légumes à planter maintenant pour une récolte abondante !

Pas de tuyaux, mais des bouteilles d’eau

Si vous n’avez pas les moyens d’établir un système d’irrigation avec des tuyaux, vous pouvez toujours venir opter pour cette méthode de fait maison. Tout ce que cela vous demandera est de recycler vos bouteilles d’eau en plastiques vides. C’est toujours un geste supplémentaire réalisé en faveur de l’environnement.

Préférer l’arrosage des plantations en extérieur avec des bouteilles en plastique est une solution plus qu’efficace. En plus de son efficacité, les installations n’ont jamais été aussi simples. Pour cela, conservez plutôt des bouteilles de grandes capacités de contenance telles que celles à 1,5 ou 2 litres.

Prenez votre bouteille en plastique de 1,5 que vous viendrez remplir la bouteille d’eau dans sa quasi-totalité et vissez le bouchon. Une fois fermée, venez y percer un trou unique ou plusieurs petits trous.

Si vous optez pour un trou unique, agrandissez sa circonférence à l’aide d’une paire de ciseaux pointus. Les petits trous ne sont pas à agrandir quant à eux. Leur nombre équivaut à l’agrandissement du diamètre d’un seul. 

À lire Tailler vos artichauts en hiver ? Conseils pour booster leur résistance et productivité

Par la suite, inverser le sens de la bouteille pour que sa tête se retrouve vers le bas. Attention à ne pas vous arroser. Son goulot est à enfoncer dans la terre.

Au fond de la bouteille, fond qui se retrouve en haut si vous avez bien tout suivi, percez à nouveau un trou.

En cas d’exposition au vent, implantez un tuteur à côté de la bouteille que vous lierez avec un élastique ou de la ficelle pour prévenir tout renversement. 

Cette astuce est à utiliser localement à proximité des végétaux à arroser aussi bien en pleine terre qu’en pot.  Essayez tout de même d’économiser l’eau de votre potager.

À lire Préparation du potager en février : les étapes essentielles à suivre pour une récolte abondante ! 

L’eau, goutte à goutte, creuse le roc

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis