Jardin

Jardinage écologique : comment créer un potager bio chez soi

Accro à la consommation de légumes ? Si vous les achetez en magasin, vous savez pertinemment que les dernières années n’étaient pas favorables à leur promotion.

Dorine Alanoix

Publié le

Jardinage écologique : comment créer un potager bio chez soi

En effet, le prix au kilogramme est monté en flèche. C’est une source supplémentaire de motivation pour que vous soyez prêt à mettre la main à la terre. Installer un potager bio à votre domicile permettra de disposer de vos plants comme bon vous semble. On vous donne toutes nos recommandations pour une installation réussie.

Quand se mettre à préparer un potager bio ?

De façon universelle, il n’existe pas de période pour commencer un potager. Quoique, le printemps est reconnu comme propice à la floraison, la prolifération et pousse des végétaux. Les températures sont plus douces à cette période de l’année. Pour un potager, c’est un critère à ne pas renier.

Planifiez les plantations que vous souhaitez installer dans votre jardin dans un carnet. Tous les légumes ne se plantent pas de la même manière. Il faudra préparer le sol à accueillir des semis ou des repiquages de plants. Vous voulez vous procurer tous les nutriments nécessaires à leur développement. L’hiver peut avoir appauvri la terre. La travailler est une des étapes préparatoires à l’accueil d’un potager bio.

À lire Tout ce qu’il faut savoir pour faire pousser de beaux poivrons dans votre jardin

Si vous n’avez pas de zone dans votre extérieur, vous viendrez transformer votre pelouse en potager en passant par un procédé doux comme l’occultation. Pour cela, mettez-vous à vos outils de friche de 2 à 6 mois au préalable.

C’est votre premier potager bio ? Pas de panique ! Même si se mettre à sa préparation au mois d’avril est relativement tard, vous pouvez opter pour des mini pousses à replanter plutôt que des graines. Elles peineront moins à prendre. La découverte des semis sera pour une autre fois. L’année suivante, prenez-vous-y plus tôt pour envisager de tester le semis de cultures rapides et les productions de fin de saison.

Comment disposer un potager bio ?

Vous ignorez comment vous y prendre ? Calculez tout simplement, en premier lieu, la superficie disponible sur votre parcelle et sur laquelle vous souhaitez y incorporer des plants de légumes. Pour un premier potager, il n’est pas nécessaire de s’attendre à couvrir une grande surface : 10 m2 suffiront.

Toutefois, aménager un potager ne se fait pas de tête. La taille dépendra aussi de ce que vous désirez cultiver. Certains légumes sont voraces en occupation spatiale. Les potirons ont parfois besoin de 4 m² pour croître correctement !

À lire Les 3 techniques d’arrosage les plus efficaces pour économiser l’eau au potager

Venez faire vos opérations selon les cultures envisagées et la distance d’espacement conseillée entre chaque plant. Aérez bien vos légumes. Cela facilitera votre circulation dans les allées qui les sépareront et vous servira dans leur entretien.

Quel type de culture adopter ?

Bien que l’on parle de culture d’un potager bio, il existe différents fonctionnements de cultiver ses plantations : 

  • la permaculture, 
  • l’agroécologie,
  • l’entretien du jardin selon le calendrier lunaire,
  • la biodynamie, 
  • la culture en lasagnes ou en butte, 
  • l’élevage en serre… 

Tout moyen est libre de production et de découverte pour créer un potager exclusif et fécond. Vous pouvez très bien cultiver des légumes qui n’ont pas besoin d’eau.

Un potager en ligne ou en carré ?

Pour commencer dans ce domaine, préférez un aménagement en lignes ou en carré. Cela sera utile pour vos déplacements entre vos plants et pour la rotation des cultures. La rotation des cultures est une technique qui avantagera l’entretien de votre sol et de vos pousses. Elle suppose divers avantages : conserver un sol équilibré en nutriments, gérer les adventices, numéroter vos plantations pour mieux les gérer, etc.

À lire Quels sont les fruits et légumes les plus économes en eau pour un potager autonome ?

Choisir l’emplacement de son potager

Vous n’allez pas installer votre potager bio n’importe où. L’endroit devra réunir des conditions favorables à son enrichissement.

La zone ne doit pas être face au vent et doit être exposée aux rayons UV. Une zone en plein sud, sud-est ou sud-ouest pourrait faire l’affaire si elle est protégée par des arbustes contre les vents du nord. Le sol doit être plat ou en faible pente.

Aérez votre parcelle de culture. Veillez également à ce que votre potager ne se retrouve pas à proximité d’un endroit de compostage. Cela amènerait les limaces et autres intrusifs dans vos végétaux. Ils sont dévastateurs pour un potager !

Prévoir un calendrier de semis

Un calendrier de semis est un planificateur qui aidera à savoir quand semer, récolter et entretenir vos légumes. Ainsi, vous saurez choisir des légumes selon : 

À lire Vous arrosez votre potager exclusivement avec de l’eau de pluie ? Voici ce qu’il faut savoir

  • leur facilité de culture,
  • leur adaptation à votre terrain,
  • leur rendement,
  • les associations possibles pour la rotation des cultures,
  • leur sensibilité aux maladies.

Tous ces éléments sont importants pour une production optimale et durable.

Un potager bio, quand on veut se faire du bien et faire du bien à la nature, n’est jamais de trop

Partagez votre avis