Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Les 6 astuces essentielles à suivre pour économiser l’eau de votre potager

Vous avez un potager et vous vous apercevez que vous utilisez beaucoup d’eau ? Suivez ces quelques astuces pour économiser cette ressource précieuse.

Dorine Alanoix

Publié le

Les 6 astuces essentielles à suivre pour économiser l'eau de votre potager

L’eau est l’un des éléments les plus majeurs pour la croissance de votre potager, mais elle est également une ressource précieuse et limitée. Dans un monde dans lequel la rareté de l’eau devient de plus en plus un enjeu crucial, il est de notre devoir d’apprendre à économiser cette ressource. Heureusement, il existe plusieurs astuces simples et efficaces pour économiser l’eau dans votre potager tout en obtenant des résultats de qualité.

Installez des récupérateurs d’eau

La récolte de l’eau de pluie est une technique optimale pour économiser l’eau. Utilisez des barils de récupération pour collecter l’eau de pluie, puis utilisez cette eau pour arroser vos plantes. Vous pouvez en acheter de différentes tailles, et les disperser autour de votre potager, ou bien dans un endroit spécifique si vous n’aimez pas leur apparence.

À lire Comment rater son potager en 8 étapes simples

Grâce à de l’eau de pluie pour arroser vos plantes, vous pouvez réduire vos coûts d’arrosage. Cela est encore plus vrai si vous avez une grande surface de culture ou si vous vivez dans une région où l’eau est chère. Et oui, l’eau de pluie est gratuite !

Choisissez le bon moment pour arroser

Il est important d’arroser vos plantes au bon moment de la journée pour éviter la perte d’eau par évaporation. Arrosez tôt le matin ou tard le soir, lorsque le soleil est moins fort et que l’eau a le temps de pénétrer dans le sol avant de s’évaporer.

Attention, si vous arrosez vos plantes pendant la nuit, l’humidité peut s’accumuler sur les feuilles et les tiges des plantes. Cette pratique peut favoriser le développement de maladies fongiques ! En arrosant tôt le matin, vous permettez aux feuilles et aux tiges de sécher rapidement, réduisant ainsi le risque de maladies fongiques.

Utilisez des méthodes d’irrigation efficaces

Il existe plusieurs méthodes d’irrigation efficaces et économiques en eau pour votre potager. L’arrosage au goutte-à-goutte permet d’apporter de l’eau directement à la base des plantes avec des tuyaux d’irrigation perforés ou des émetteurs. L’eau est donc libérée lentement et uniformément, ce qui aide à l’économiser.

À lire Potager en février : ces 3 légumes à planter maintenant pour une récolte abondante !

Une autre méthode, l’irrigation par aspersion, consiste à arroser les plantes grâce à des pulvérisateurs ou des arroseurs. L’eau est dispersée en fines gouttelettes sur les plantes. Cependant, cette méthode peut entraîner une plus grande évaporation de l’eau.

Vous pouvez également essayer l’irrigation par submersion, qui consiste à immerger vos plantes dans de l’eau peu profonde pendant un certain temps. Cette méthode est particulièrement efficace pour les légumes à feuilles et les cultures qui ont des racines peu profondes. En revanche, c’est une technique qui n’est pas idéale pour un potager très large.

En général, l’arrosage au goutte-à-goutte est considéré comme la méthode d’irrigation la plus efficace et économique en eau. Il permet de fournir une quantité d’eau précise à chaque plante et minimise les pertes par évaporation. Néanmoins, la méthode d’irrigation que vous choisirez dépendra de nombreux facteurs, tels que la taille de votre jardin, le type de culture que vous cultivez, et la disponibilité de l’eau.

Contrôlez les mauvaises herbes

Les mauvaises herbes absorbent l’eau et les nutriments que vous donnez à vos plantes. Faîtes en sorte de bien retirer ces herbes nuisibles afin de réduire la concurrence pour l’eau. Ainsi, vous aiderez vos plantes à mieux absorber l’eau disponible.

À lire Tailler vos artichauts en hiver ? Conseils pour booster leur résistance et productivité

Utilisez du paillis

Cette technique fait partie de nos astuces pour moins dépenser dans son potager. C’est un matériau organique que vous pouvez mettre autour de vos plantes. Il aide à retenir l’humidité et à réduire l’évaporation de l’eau. Il peut être constitué de plusieurs choses comme :

  • Des feuilles,
  • De la paille,
  • Du gazon coupé,
  • Du bois.

Lorsqu’il se décompose, il peut aider à améliorer la structure du sol en augmentant la quantité de matière organique présente dans le sol. Cela permet à votre sol de mieux retenir l’eau, réduisant ainsi la nécessité d’arroser fréquemment.

Utilisez des “oyas” dans votre potager

Les oyas sont des pots en céramique poreuse utilisés pour l’irrigation des plantes. Ils sont une alternative écologique et durable aux systèmes d’irrigation traditionnels, car ils permettent d’économiser l’eau et de réduire la fréquence d’arrosage.

Alors, ils assurent une irrigation lente et régulière, directement aux racines des plantes. L’eau est absorbée par les racines au fur et à mesure de leur besoin, ce qui évite le gaspillage d’eau par évaporation ou ruissellement. 

À lire Préparation du potager en février : les étapes essentielles à suivre pour une récolte abondante ! 

L’eau est distribuée lentement par les oyas et permet aux plantes d’absorber une quantité suffisante d’eau et de nutriments. Cela favorise une croissance saine et robuste pour vos plantes. De plus, l’eau distribuée par les oyas aide à améliorer la structure du sol en privilégiant l’activité biologique et en évitant la compaction du sol.

L’eau renversée est difficile à rattraper

  • Save

Partagez votre avis