Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Comment faire un compost sans qu’il crée de mauvaises odeurs ?

Et, si nous vous disions qu’un compost sans mauvaises odeurs, c’est possible ? Tout dépend de ce que vous compostez !

Amandin QG

Publié le

Comment faire un compost sans qu'il crée de mauvaises odeurs ?

Le compostage est une pratique écologique et bénéfique pour l’environnement, permettant de réduire nos déchets organiques tout en créant un fertilisant naturel pour nos plantes. Cependant, de nombreuses personnes hésitent à se lancer dans cette démarche en raison des mauvaises odeurs souvent associées au compost. L’odeur nauséabonde qui se dégage d’un compost mal géré peut décourager les plus motivés. Heureusement, il existe des astuces simples et efficaces pour éviter les odeurs désagréables et obtenir un compost sain et sans odeur.

Qu’est-ce qui fait qu’un compost sente mauvais ?

Le compost peut dégager de mauvaises odeurs lorsque certaines conditions ne sont pas respectées dans le processus de décomposition des matières organiques. Les principales raisons pour lesquelles le compost peut développer des odeurs désagréables sont les suivantes.

À lire Comment transformer les mauvaises herbes de votre jardin en compost ?

Excès d’humidité

Un compost trop humide, généralement dû à une surabondance de matières humides, entraîne une accumulation d’eau stagnante. Cela crée un environnement propice à la croissance de bactéries anaérobies, qui produisent des gaz malodorants comme l’ammoniac et le sulfure d’hydrogène.

Un manque d’aération

L’aération insuffisante du compost favorise également la croissance de bactéries anaérobies. Lorsque l’oxygène n’est pas présent en quantité suffisante, ces bactéries produisent des composés volatils nauséabonds, tels que les acides gras volatils.

Des déchets inappropriés

Certains déchets organiques peuvent être plus difficiles à décomposer et génèrent des odeurs fortes. Parmi eux, on compte : 

  • les produits laitiers,
  • la viande,
  • les os,
  • les graisses animales. 

Ces déchets sont riches en matières grasses et en protéines, ce qui rend leur dégradation plus lente et potentiellement malodorante.

À lire Des rats dans le compost ? Voici les méthodes infaillibles pour les repousser !

Déséquilibre des matières organiques

Un compost déséquilibré en termes de matières humides (azotées) et de matières sèches (carbonées) peut entraîner une fermentation anaérobie, produisant des odeurs désagréables. L’ajout excessif de matières humides sans un rapport approprié de matières sèches peut entraîner une accumulation d’humidité.

  • Save

Conditions environnementales

Les températures extrêmes, qu’elles soient trop chaudes ou trop froides, perturbent l’équilibre des micro-organismes responsables de la décomposition du compost. Cela entraîne alors une décomposition anaérobie et des odeurs indésirables.

Il est important de noter que des odeurs légères et terreuses sont normales dans un compost en cours de décomposition, mais elles ne doivent pas être désagréables ou nauséabondes. En suivant les bonnes pratiques de compostage, vous pouvez minimiser les odeurs indésirables et obtenir un compost sain et sans mauvaises odeurs.

Faire un compost sans mauvaises odeurs

Pour faire un compost sans mauvaises odeurs, il est essentiel de respecter quelques principes de base et d’adopter des pratiques spécifiques.

À lire Épluchures d’agrumes : le secret pour un jardin sain et florissant !

Choisissez un emplacement approprié

Placez votre composteur dans un endroit bien aéré, à l’abri du vent dominant et éloigné des zones sensibles comme les fenêtres ou les espaces de vie. Assurez-vous également que le composteur bénéficie d’une certaine exposition au soleil, ce qui aidera à accélérer le processus de décomposition.

Équilibrez les matières organiques

Le compost nécessite un équilibre entre les matières humides (azotées) et les matières sèches (carbonées). Les matières humides comprennent les restes de cuisine, les déchets de fruits et légumes et le marc de café. Les matières sèches incluent les branches coupées, les feuilles mortes, les copeaux de bois, et autres. Veillez à alterner les couches de matières humides et sèches pour éviter l’excès d’humidité, qui peut entraîner des odeurs désagréables.

Évitez les déchets problématiques

Certains déchets peuvent causer des odeurs fortes dans votre compost. Évitez d’y mettre des produits laitiers, de la viande, des os, des graisses animales, ainsi que des déchets de cuisine très huileux. Privilégiez les déchets végétaux non gras qui se décomposent plus facilement.

Aérez régulièrement

Remuez régulièrement votre compost à l’aide d’un grand bâton, une fourche ou un outil similaire pour favoriser l’aération. Cela permettra aux bactéries aérobies de prospérer et de décomposer les matières plus efficacement, réduisant ainsi les risques d’odeurs désagréables.

À lire Obtenir un compost de qualité ? Essayez cette technique qui transformera vos déchets en or pour votre sol !

Contrôlez l’humidité

Le compost doit être humide, mais pas complètement imbibé d’eau. Vérifiez souvent l’humidité de votre compost en le saisissant à la main. S’il est trop sec, arrosez-le légèrement. En revanche, s’il est trop humide, ajoutez des matières sèches pour l’équilibrer. L’humidité excessive peut provoquer des odeurs indésirables.

Utilisez des activateurs de compost

Certains activateurs de compost disponibles dans le commerce peuvent aider à accélérer le processus de décomposition et à réduire les odeurs. Ils contiennent généralement des bactéries et des enzymes bénéfiques qui privilégient la dégradation des matières organiques. Suivez les instructions du fabricant pour les utiliser correctement. Vous n’avez pas encore passé le pas ? Voici comment fabriquer facilement et rapidement un composteur pour son jardin.

Composter, c’est recycler !

  • Save

Partagez votre avis