Blog décoration et maison Ctendance

Energie

Chèque énergie 2024 : une fin potentielle pour un million de foyers français bénéficiaires ?

Le chèque énergie est une aide financière de l'État qui a significativement contribué à soutenir les ménages les plus modestes dans le paiement de leurs factures de gaz ou d'électricité. Cependant, quelle est la situation après l'inflation ?

Amandin QG

Publié le

Le Chèque énergie

Avec l’augmentation des taxes et la récente hausse du prix de l’électricité au début de février 2024, le chèque énergie, mis en place en 2018 et ayant aidé 5,6 millions de ménages, pourrait prendre fin selon certaines associations de protection des consommateurs et des familles. Voici les informations essentielles à connaître.

Un chèque énergie exclusif aux bénéficiaires 2023 ?

Alors que les prix de l’électricité et du gaz ont connu une hausse fulgurante en 2024, pas moins de six associations de consommateurs ont publié un communiqué commun le lundi 5 février. Selon ce communiqué :

À lire Devenez propriétaire en seulement 3 semaines grâce aux maisons à 20 000 euros d’Amazon !

« Le gouvernement envisage désormais d’exclure potentiellement près d’un million de bénéficiaires du chèque énergie alors qu’ils remplissent les critères pour l’obtenir ».

Pour rappel, cette aide, d’un montant allant jusqu’à 277 €, aidait auparavant six millions de foyers à payer leurs factures d’électricité ou à financer des travaux de rénovation.

Cependant, en 2024, près d’un million de foyers pourraient se retrouver inéligibles. Selon le même communiqué, un projet de décret, actuellement en consultation au Conseil Supérieur de l’Énergie, indique que :

« Seuls les bénéficiaires de ce dispositif en 2023 recevraient un chèque du même montant en 2024, sur la base de leur revenu fiscal de référence de 2021. La disparition progressive de la taxe d’habitation, annoncée il y a 4 ans, est la cause de l’impasse dans laquelle se trouvent les services fiscaux pour identifier les occupants d’un même foyer et calculer le nombre d’unités de consommation (avec un plafond de 11 000 euros par unité de consommation) ». 

À lire Prime Air Bois : comment bénéficier de cette aide au chauffage de 1000 euros ?

Un chèque énergie
  • Save

Une énième hausse du prix de l’énergie

Les avis des signataires sont unanimes. Pour eux, la situation est « d’autant moins acceptable que le montant de ce chèque couvre à peine l’augmentation des taxes imposées par le gouvernement aux tarifs de l’énergie ».

Face à une hausse de 39 % du prix de l’électricité depuis 2023, les consommateurs se trouvent contraints d’absorber cette augmentation des coûts énergétiques. En outre, une nouvelle hausse des prix est prévue pour la période estivale.

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, s’est efforcé de rassurer les Français en annonçant la mise en place d’une plateforme de réclamation. Celle-ci permettra aux ménages de faire valoir leurs droits au chèque énergie.

À lire Tout sur la prime énergie 2024 : changements, éligibilité et aides financières pour la rénovation énergétique

Cette plateforme devrait être opérationnelle vers la fin de la campagne de distribution de l’aide, qui se déroule chaque année entre avril et mai.

Comment savoir si vous êtes éligible ? 

Afin de bénéficier de ce chèque, votre revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser le seuil de 10 800 € par unité de consommation (UC).

Le calcul des UC est simple : la première personne du foyer compte pour une UC, la seconde pour 0,5 UC, et chaque personne supplémentaire pour 0,3 UC.

Ainsi, le revenu total du foyer ne doit pas excéder 25 290 € pour pouvoir bénéficier de cette aide.

À lire Éligible au chèque énergie de 250 €? Voici les deux régions concernées !

Pour utiliser ce chèque énergie, vous devez simplement vous adresser à une entreprise reconnue garant de l’environnement (RGE) responsable de vos travaux, ou à votre fournisseur d’énergie.

La valeur du chèque sera déduite du montant total de votre facture, ne vous laissant que le solde à régler.

  • Save

Partagez votre avis