Cambriolage : le guide pour protéger sa maison

Afficher Masquer le sommaire

Chaque année en France, on estime qu’entre 1,5 et 2% des ménages sont victimes d’un cambriolage, ce qui revient à environ 730 cambriolages par jour.

Devant ces chiffres alarmants, voici quelques conseils pour protéger votre domicile de ce risque. Cette démarche n’est pas difficile à mener, il faut simplement être assez systématique et ne rien laisser au hasard, pour ne laisser aucune chance à des cambrioleurs potentiels.

Protéger les entrées de la maison des cambriolages

Protéger les entrées de la maison des cambriolages

Protéger ses fenêtres avec des systèmes anti-cambriolage

Un point faible évident de tout domicile est l’ensemble des fenêtres, en particulier celles du rez-de-chaussée. De nombreux investissements peuvent être faits pour sécuriser ces ouvertures vulnérables.

Pour les ouvrants au niveau du sol ou qui donnent sur la rue, nous vous recommandons d’apposer des grilles ou des barreaux en fer ou en acier. L’effet dissuasif est important pour ce type de produits.

Sachez qu’il existe sinon des verrous pour tous les types de fenêtre, de la baie vitrée au vélux. Ces verrous empêchent l’ouverture de ces ouvrants avec un pied de biche.

Les modèles d’entrée de gamme sont très peu onéreux, comptez entre 50 et 200 € au maximum. Pour des dimensions personnalisées, vous devrez cependant compter un peu plus d’argent, car ce sont des produits très standardisés.

A défaut, sachez qu’il existe aujourd’hui de très bon modèles de volets anti-effraction, qui vous prémunissent de tout cambriolage en votre absence.

Éviter le cambriolage en protégeant les serrures et la porte d’entrée

La porte d’entrée est le véritable centre névralgique de votre domicile. Pour éviter au maximum les cambriolages, il est fortement recommandé de renforcer sa sécurité. En effet, c’est près de 80% des cambrioleurs qui l’empruntent pour pénétrer dans votre domicile.

Pour limiter les risques, vous devez vous équiper d’un cylindre de serrure de sécurité, qui fera fuir une majorité de cambrioleurs, habitués aux serrures faciles à crocheter. Ce type de serrure est livré avec une carte de propriétaire, qui empêche toute reproduction de clés sans votre accord.

Si ce genre de serrure vous intéresse, vous pouvez vous rapprocher du site protecthome.fr, qui propose une large gamme de ces produits. 

Nous vous recommandons de vous équiper au moins d’un cylindre de sécurité parmi les modèles d’entrée de gamme, équipement peu onéreux et qui garantit une résistance à l’ouverture d’au moins cinq minutes, ce qui suffit à faire fuir la plupart des cambrioleurs potentiels.

Une serrure de sécurité est équipée d’au moins 6 goupilles différentes, ce qui protège du crochetage. Une serrure de sécurité protège aussi généralement de l’arrachage ou encore du démontage du bloc-porte.

Une serrure de très haute sécurité peut ainsi résister plus de 15 minutes ! Vous comprendrez ainsi qu’une porte blindée aurait peu d’intérêt si elle ne s’accompagnait pas d’une serrure de ce type.

Blinder une porte consiste en effet à augmenter sa résistance sans pour autant la remplacer entièrement : on parlera alors de bloc-porte. La porte d’entrée ne change pas mais on place des éléments qui visent à améliorer sa résistance face au cambriolage.

 Votre porte d’entrée reste inchangée mais on y ajoute des éléments de meilleure résistance, tels qu’une serrure de meilleure facture ou encore une plaque en acier.

A lire aussi  Canapé Brooke : pourquoi faire le choix de ce modèle de canapé ?

Cette amélioration de la porte d’entrée revient à environ 1000€, ce qui reste abordable par rapport à remplacer entièrement la porte par un modèle blindé. Ces portes, entièrement en acier, s’accompagnent de serrures allant jusqu’à 7 points.

Pour compléter votre système de sécurité, nous vous recommandons d’investir dans une alarme. A défaut, une alarme factice est déjà très dissuasive. 

La simple mention sur votre habitat d’un système d’alarme est souvent une dissuasion suffisante pour les cambrioleurs ; puisqu’on sait que moins d’un ménage sur dix en France en est équipé, les intrus préféreront une autre cible.

Cambriolage : se protéger avec la surveillance et les alarmes

Cambriolage  se protéger avec la surveillance et les alarmes

La vidéosurveillance 

L’offre en domotique de sécurité est aujourd’hui très développée, le marché est, en effet, en pleine expansion. Il existe ainsi des systèmes de sécurité complets avec vidéosurveillance et une liaison immédiate avec une centrale de télésurveillance, voire avec la police.

En cas de détection, un appel automatique est déclenché. Pour détecter les intrus, il existe une large gamme de capteurs, qui vont de la détection de mouvement à celle des sons, en passant par la détection d’ouverture, ce qui a un vrai intérêt dans un contexte de cambriolage.

Vous avez aussi généralement accès à une vision de votre intérieur en direct sur votre smartphone : en effet, toutes les caméras sont aujourd’hui connectées via des applications mobiles. L’offre est vaste pour ce type de technologie, et vous trouverez forcément une gamme de produits adaptée à vos besoins.

Certaines alarmes sont équipées pour omettre les mouvements effectués par vos animaux de compagnie, d’autres ont une vision nocturne ou encore une image HD.

Si aucune des offres ne vous semble abordable, vous pouvez vous procurer un signe visuel (autocollant sur la porte d’entrée, panneau…) qui indique la présence d’un système d’alarme ou de surveillance : la présence simulée de ce système découragera les cambrioleurs potentiels.

Les méthodes supplémentaires pour lutter contre le cambriolage

Une fois votre système de sécurité complété, vous pouvez encore améliorer le dispositif avec quelques accessoires de sécurité, qui renforcent les points faibles du domicile.

Pensez ainsi à la porte du garage, qui peut s’équiper de verrous, ou encore d’une barre de renfort. En effet, protéger la maison seule ne suffit pas. Tout point faible dans votre maison est exploitable pour un cambriolage, et vous ne pouvez donc pas négliger les espaces moins protégés habituellement.

Vous pouvez aussi équiper vos portes donnant sur l’extérieur de cornières anti-pince, ces pièces métalliques qui entourent les portes et vous prémunissent de toute tentative de dégondage de la porte d’entrée. Le coût de revient reste faible, comptez environ 250 euros.

Il faut enfin penser à protéger ses équipements de jardin, dont les montants peuvent vite atteindre des chiffres importants, et qui sont des cibles faciles pour les voleurs. Investissez dans une serrure de qualité pour votre abri de jardin, et ne laissez pas d’objets de valeur sans surveillance au jardin.

Partagez votre avis