Vous possédez du mobilier que vous n’aimez plus, mais de bonne qualité ou vous y tenez parce qu’il a une valeur sentimentale. Et puis pour l’instant, vous n’avez pas prévu d’en racheter. Pas d’inquiétude ! La peinture fait des miracles… Et en quelques jours, votre meuble aura enfin sa place dans votre intérieur. De plus, vous aurez la satisfaction de dire : c’est moi qui l’ai réalisé ! Autre avantage et pas des moindres : vous le personnalisez comme vous le souhaitez au gré de votre imagination.

Le matériel nécessaire pour peindre un meuble

Voici une liste du matériel indispensable avant de passer au Reloooking de votre meuble :

  • Une bâche de protection en plastique ;
  • Du papier de verre (grains fins, moyens et gros) ;
  • De la pâte à bois ou traitement antirouille si nécessaire ;
  • Du scotch de marquage (utile si vous peignez dans deux teintes différentes) ;
  • Un cutter ;
  • Un ou plusieurs pinceaux suivant le relief du meuble ;
  • Un rouleau à peinture ;
  • Une sous-couche spéciale ;
  • La peinture de votre choix ;
  • Une éponge bien propre et du savon noir, un chiffon doux.

Les erreurs à éviter

Pour que le résultat soit parfait et que votre meuble retrouve une nouvelle vie, il est capital d’éviter certains écueils et de passer des étapes essentielles. Prendre son temps est indispensable afin que la finition soit à la hauteur de vos espérances. Voici une petite liste de choses à ne pas faire pour relooker votre meuble avec brio :

  • Passer l’étape du ponçage du meuble. Il est important de poncer votre meuble, et cela, quelle que soit sa matière : métal ou bois. Sur un meuble verni, il est préférable d’avoir recours à un papier de verre gros grains, et ensuite de le passer aux grains fins afin que le support soit bien lisse. C’est également cette étape qui permet d’enlever d’éventuelles couches de peinture anciennes.
  • Utiliser le même grain : chaque grain a ses propres caractéristiques, le gros grain ôte le vernis et la peinture, le grain moyen sert à poncer un meuble non verni tandis que le grain fin est utile pour finir le meuble.
  • Ne pas prendre le temps de reboucher les trous : le bois ancien ou abimé peut présenter des petits trous, il faut appliquer une pâte à bois pour avoir un support net et sans imperfections.
  • Ne pas traiter le support : il se peut que le métal soit taché par des points de rouille, il est alors indispensable de le traiter avec un produit adapté. Il en est de même en cas de problème sur votre meuble en bois.
  • Ne pas enlever la peinture sur le meuble : beaucoup de bricoleurs croient qu’il suffit de mettre une primaire d’accroche sur la peinture existante. C’est très dommage parce que de ce fait la finition peut être imparfaite et surtout, vous masquez ainsi les veines du bois. De plus, votre peinture sera moins résistante aux chocs, car trop épaisse. Décaper votre meuble avant de commencer, ce n’est pas une perte de temps au contraire !
  • Ne pas mettre de primaire d’accroche : celle-ci est particulièrement nécessaire pour le mobilier de votre cuisine par exemple. Pour tous les meubles laqués, couvert de vernis ou en bois foncé ou du style du merisier, la sous-couche permet de peindre ensuite plus facilement. La peinture résiste alors mieux au fil des années.
  • Nettoyer le meuble à grande eau : en croyant bien faire, vous risquez de faire craquer le bois et de l’endommager. Passez-le à l’aspirateur soigneusement et lavez-le avec une éponge imbibée légèrement d’eau de savon noir, il est maintenant prêt à peindre !
  • Ne mettre qu’une couche de peinture: deux couches de peinture sont indispensables sur les meubles comme sur les autres supports. Si vous teintez votre meuble en noir, il est même recommandé de poser quatre couches pour obtenir une finition parfaite.
  • Ne pas respecter les temps de séchage : que ce soit entre deux couches ou une fois que vous avez terminé, laissez votre meuble sécher correctement. La peinture met un certain temps avant de durcir, si vous ne respectez pas cette étape, celle-ci s’abimera rapidement et très facilement.
  • Utiliser un pinceau en dehors des motifs ou des angles : peignez toujours les grandes surfaces avec un rouleau, dont la taille est complètement adaptée.
  • Ne pas vous appliquer si vous avez décidé de faire des motifs : si tel est votre choix, il faut être minutieux afin que ces derniers soient parfaitement nets et propres. La moindre imperfection donnerait un résultat peu esthétique.
  • Ne pas vernir le meuble : le vernis ou la résine de finition est important pour que votre meuble soit fonctionnel et esthétique. Le vernis existe en différentes finitions : transparent, mat ou brillant. Il a pour vocation de protéger la peinture et lui apporter la finition désirée. Il est aussi plus facile à nettoyer qu’une peinture simple.

Quelle peinture choisir ?

materiel pour peindre meuble

Il est primordial de sélectionner une peinture adaptée au type de meuble que vous souhaitez peindre.

Il existe des critères à prendre en compte pour faire un choix éclairé :

  • Repeindre un meuble en bois demande une peinture différente d’un mobilier en plastique, en métal, en formica, etc.
  • Il est préférable d‘opter pour une peinture lessivable, celle-ci facilite l’entretien.
  • Il est recommandé d’utiliser une teinte plus foncée que la couleur initiale du bois ou autre matière. Dans le cas contraire, prenez le temps d’appliquer une sous-couche blanche afin d’obtenir le coloris que vous avez choisi.
  • Faites également à la finition que vous désirez. Celle-ci peut être mate, satinée ou brillante.
  • Si vous avez envie de donner à votre meuble, une personnalité particulière, optez pour une peinture effet métal, par exemple.

À noter :

En cas de doute, demandez conseil à un spécialiste avant de faire votre achat. Sachez qu’il est possible de repeindre votre mobilier avec une peinture acrylique, dans ce cas n’oubliez pas la sous-couche et le vernis de finition.

Les peintures varient suivant la nature de votre support :

  • Si votre mobilier est en bois, le choix est très vaste, car pratiquement toutes les peintures pour meuble sont parfaitement adaptées au bois.
  • Si votre mobilier est en métal, optez plutôt pour une peinture conçue pour cette matière. Si vous repeignez un mobilier destiné à votre terrasse ou jardin, choisissez une peinture fer antirouille. Seul inconvénient : le choix de coloris est moins important. Si vous n’êtes pas sûr de vous et que vous avez un petit meuble, pensez à la peinture en bombe. Vous évitez ainsi les traces de pinceaux.
  • Pour un mobilier en plastique (généralement vos meubles de jardin), commencez par une couche d’accroche spéciale PVC. Ensuite prenez plutôt une peinture latex ou glycéro. Les bombes peuvent également être très pratiques.
  • Choisissez la couleur de la peinture en fonction du style décoratif de la pièce où vous le mettrez.

La préparation du meuble

poncer meuble avant de repeindre

Comment peindre un meuble parfaitement ? Pour être certain d’obtenir un résultat optimum, vous devez être patient et bien le préparer. Oui, nous le savons, vous le voyez déjà peint, et du coup, vous êtes pressé ! Et puis peindre est la partie la plus agréable, pourtant quelques étapes sont indispensables :

  • Dépoussiérez votre vieux meuble, l’aspirateur est encore la meilleure solution, et si ça ne suffit pas… Prenez une éponge imbibée d’eau et de savon noir pour terminer.
  • Avant de repeindre votre meuble en bois, qu’il soit brut, verni ou peint, poncez-le. Un papier de verre, gros grains, est parfait pour le vernis et la peinture, vous terminerez ensuite par un grain fin pour obtenir un aspect lisse et velouté. Il en est de même pour un meuble en métal. Nettoyez-le ensuite soigneusement !
  • Traitez votre mobilier si nécessaire : taches de rouille sur un meuble en métal par exemple.
  • Rebouchez les éventuels trous avec de la pâte à bois. Faites-le en plusieurs fois, car celle-ci a tendance à se rétracter en séchant.

La mise en peinture

Cette fois, vous y êtes, votre mobilier est bien préparé et vous entrez dans les dernières phases pour relooker un meuble.

  • Posez votre meuble sur une bâche de protection propre, votre meuble est prêt à recevoir la peinture. Choisissez un lieu sans trop de poussière afin qu’elle ne se dépose pas durant votre travail sur votre surface. Vous évitez ainsi au maximum les imperfections. Avant de commencer à peindre, appliquez une sous-couche. Celle-ci est indispensable si la peinture utilisée est plus claire que la teinte d’origine. Cette base blanche permet d’obtenir la couleur souhaitée ! Elle s’avère nécessaire aussi sur les meubles vernis ou laqués, le mobilier de cuisine en particulier. Elle assure de plus la solidité et la bonne tenue de votre peinture, ne faites pas l’impasse, vous risquez de le regretter. Si vous souhaitez patiner un meuble, la sous-couche n’est pas utile.
  • Une fois cette étape terminée et votre support parfaitement sec, vous passez, enfin à la peinture. Commencez tout d’abord par dégager les angles au pinceau, peignez les moulures, les creux, si votre meuble est travaillé, et ensuite, passez au rouleau sur les surfaces importantes. N’oubliez pas de bien essorer votre rouleau et de répartir la peinture. Vous appliquez la peinture comme sur un mur, en la croisant et en l’étirant bien. La première couche appliquée, attendez le temps de séchage recommandé, et passez à la deuxième couche. Laissez sécher quelques jours, si possible.
  • Il ne vous reste plus qu’à vernir votre meuble avec la finition choisie. Soyez vigilant et placez-vous dans un lieu bien éclairé pour être sûr de bien couvrir toute la peinture. Certains vernis sont colorés pour faciliter ce travail. Rassurez-vous une fois sec, la teinte disparait.

Voilà, il vous suffit maintenant de trouver la place idéale pour ce nouveau mobilier, et vous n’avez plus qu’à en profiter. Vous êtes content du résultat, c’est normal !

Repeindre un meuble : toutes les astuces
4.9 (97.24%) 29 votes