Le carrelage de votre salle de bain est un peu la toile de fond de cette pièce. S’il est démodé ou que la couleur ne vous plait pas, difficile de changer l’ambiance de cette pièce sans le changer. Vous n’avez ni le budget ni l’envie d’entreprendre de gros travaux. Pas de panique ! Nous avons la solution, un coup de peinture à carrelage suffit à faire basculer cet affreux carrelage dans la tendance actuelle. Facile et peu couteux, c’est la solution idéale pour rénover sans casser le carrelage existant. Voici quelques conseils pour réussir ce chantier : les erreurs que vous ne devez pas faire, le choix de la peinture, le budget nécessaire et la technique à utiliser…

Peindre le carrelage de sa salle de bain : Les erreurs à éviter

erreurs a eviter peinture carrellage salle de bain

Relooker la faïence de votre pièce est simple et rapide. Pour éviter que votre chantier ne tourne au cauchemar, prenez connaissance des erreurs que vous devez absolument ne pas commettre :

  • Se précipiter et acheter n’importe quelle peinture : prenez votre temps et choisissez une peinture parfaitement adaptée à ce support. Les carreaux qui entourent votre douche ou votre baignoire sont soumis à rude épreuve au quotidien, il convient de les bichonner ! Même si vous décidez d’opter pour une peinture haut de gamme, si celle-ci n’est pas bien adaptée, il y a de fortes chances qu’elle ne résiste pas à l’assaut des détergents et produits d’hygiène.

Nos conseils

  • Ne négligez pas non plus le matériel : pinceau, rouleau, brosse, plus vous vous dirigez vers des peintures de qualité, plus votre travail est simplifié.
  • Ne diluez pas la peinture par souci d’économie : elle n’adhérerait pas, et s’écaillerait au moindre choc.
  • Certaines peintures nécessitent l’emploi d’une sous-couche ou couche d’accroche, achetez-la afin d’obtenir un résultat optimal. Elle est obligatoire sur les carreaux poreux.
  • Évitez les finitions mates, elles présentent l’inconvénient de laisser transparaitre les projections d’eau. Les finitions satinées ou brillantes sont plus proches visuellement du carrelage.
  • Négliger la préparation du support : comme pour tous travaux de peinture, cette étape assure une finition parfaite, elle est donc primordiale. Commencez par nettoyer vos carreaux en profondeur avec de la lessive Saint-Marc ou un autre produit légèrement abrasif. Il est également possible d’utiliser simplement de l’acétone ou de l’alcool. Ensuite si votre carrelage est très brillant, poncez-le au moins en surface. Ponçage manuel ou électrique, à vous de choisir ! La peinture peut alors couvrir correctement. Grattez les joints pour enlever toutes les impuretés éventuelles. Une fois que votre faïence est tout à fait propre et sèche, vous êtes prêt à peindre !

Nos petites astuces

Ôter tous les joints en silicone, la peinture n’adhère pas sur cette matière. Travaillez dans un espace parfaitement propre, sec et bien ventilé. L’humidité est néfaste pour vos travaux. Cela peut paraitre évident, mais protégez vos interrupteurs, prises et plinthes. Si vous avez des tomettes ayant été huilées, surtout prenez le temps d’enlever soigneusement la couche grasse.

  • Ne pas consulter le mode d’emploi : ce serait une grave erreur, chaque peinture peut avoir ses propres caractéristiques et demander un traitement différent. Par exemple : les peintures contenant deux composants, certaines résines, une fois mélangées, doivent être appliquées dans l’heure qui suit. Pour éviter toute mauvaise surprise, il est indispensable de suivre cette consigne. Pour d’autres peintures, une sous-couche est recommandée.

Notre conseil

Durant vos travaux, faites attention à la température, la peinture s’applique plus facilement dans une pièce à bonne température, comprise entre 15 et 20°C.

Si la superficie est trop importante, divisez celle-ci et peignez les différentes parties en une seule fois, réservez un pot de peinture bi-composants à chacune d’elles.

  • Ne pas respecter les temps de séchage : c’est d’autant plus vrai si vous repeignez le sol de votre espace bain. La peinture à carrelage nécessite deux couches et entre les deux, il faut patienter avant l’application de la seconde couche. Généralement, après la première couche, il est indispensable d’attendre entre 12 et 24 heures pour passer la deuxième couche. Vous êtes certainement pressé de voir le résultat, mais ce temps est nécessaire pour obtenir une finition parfaite. Une fois le chantier terminé, laissez encore sécher 24 heures avant de marcher dessus pieds nus ou de vous servir de votre douche et 72 heures pour poser vos meubles sur le sol.

Nos conseils

Prévoyez de squatter la salle de bain de vos gentils voisins durant les travaux ! Évitez tous les grains de poussière ou un pinceau qui perdrait ses poils, car cette peinture ne se ponce pas.

Comment choisir sa peinture de salle de bain ?

Peindre du carrelage est très simple si vous optez pour la peinture parfaitement adaptée. En effet, dans cette pièce d’eau, cette dernière doit résister à l’humidité, aux taches apparaissant lors de l’utilisation des produits d’hygiène, des détergents et aux variations de température.

peintures pour carrellage salle de bain

Quelques caractéristiques importantes

Les peintures spécialement conçues à cet effet sont lessivables et s’entretiennent facilement. Il faut faire attention à la finition, à la finition mate, préférez une finition brillante ou satinée, plus simple à nettoyer au quotidien. L’eau glisse dessus, laissant moins de traces de calcaire.

À retenir : plus la peinture est brillante, plus elle est imperméable, les taches ne s’incrustent pas !

La peinture pour carrelage mural est très résistante, mais si vous avez vraiment peur optez pour la résine qui assure une excellente tenue dans le temps.

Peindre le carrelage au sol nécessite l’emploi d’une peinture particulière lui étant destinée. Il est préférable d’appliquer un vernis protecteur une fois la peinture bien sèche. Ne lésinez pas sur la qualité de votre peinture pour obtenir une très belle surface aux finitions parfaites et durables.

Voici les différentes peintures très bien adaptées :

  • La peinture polyuréthane : cette peinture à base d’huile présente un avantage certain : son pouvoir couvrant. Elle convient parfaitement au sol en carrelage, mais également aux murs en faïence. Elle est constituée d’une résine polyuréthane à laquelle est ajouté un solvant. Elle est très résistante et elle ne nécessite pas de sous-couche, car elle est très adhérente. Elle existe dans les trois finitions : mate, satinée ou brillante.
  • La peinture époxy : très couvrante aussi, elle est à base d’huile. Elle se compose de polymère époxy et d’un durcisseur qui lui confère une belle durabilité, même dans les conditions particulières des pièces d’eau. D’ailleurs elle peut même être utilisée à l’extérieur. Elle présente tout de même un bémol, c’est la présence d’un solvant qui peut être préjudiciable à la santé et à l’environnement. Une fois sèche, elle offre un rendu magnifique, brillant et tendu. Elle convient aussi bien au solo qu’aux murs et elle résiste aux rayures, aux chocs et aux détergents.
  • La résine époxy : auto-lissante, la résine colorée est parfaite pour repeindre un carrelage mural. Elle apporte une finition lisse et nette et particulièrement esthétique. Elle est très résistante aux chocs comme aux taches et elle peut être lavable à l’aide de détergents sans problème. Elle est assez simple à appliquer, mais il faut avoir la bonne technique.
  • L’enduit décoratif : il donne un aspect final complètement lisse contrairement aux peintures. Il existe en différentes teintes et effet. L’un des plus utilisés est l’enduit effet béton ciré qui assure un esthétisme très moderne.

Choisir la couleur de la peinture

Sachez que pour les carrelages, certaines marques offrent des teintes qui se marient bien avec les peintures murales. Elles proposent alors les mêmes références pour les deux types de peintures afin de faciliter votre choix. C’est parfait si vous avez décidé de refaire tous les murs dans le même ton. D’autant plus pratique que chaque teinte présente des nuances différentes et qu’il est difficile d’harmoniser murs et carrelages.

La salle de bain est un lieu de détente avant tout. C’est aussi celui réservé à la mise en beauté avant de sortir. Un conseil tout d’abord, évitez les verts trop clairs qui donnent grise mine. Le choix de la couleur, c’est d’abord une question de goût, le tout étant que vous ayez du plaisir à vous prélasser dans cette pièce.

Les teintes douces apportent un côté zen, généralement appréciées, le bleu grisé, le rose poudré, les différentes tonalités de blanc sont particulièrement tendances. Vous pouvez cependant miser sur des couleurs plus toniques et vitaminées ou sur du noir, très élégant dans cette pièce. Vous aimerez son côté cosy et apaisant.

Dans une salle de bain dédié aux enfants, privilégiez le côté ludique et le pep’s qui leur donnent envie d’aller se préparer. Osez les couleurs vives comme le jaune ou le rouge !

Pensez également à l’enduit décoratif, il apporte du relief et beaucoup de personnalité à votre déco. C’est une solution qui présente un réel intérêt d’autant qu’il peut être coloré facilement.

Notre conseil

Tenez compte du style de meubles que vous avez sélectionné, de la teinte du sol si vous n’avez pas prévu de le changer et de la peinture murale. L’harmonie est le maitre mot d’une décoration réussie !

Sur le même sujet : Décoration salle de bain : nos idées modernes et zen

Le budget nécessaire pour repeindre sa salle de bain

Avant de vous lancer dans la peinture de votre salle de bain, laissez-vous guider afin de déterminer le budget nécessaire.

Le premier poste est la peinture pour carrelage et les sommes à prévoir dépendent du type de peintures choisi :

  • La peinture polyuréthane est la moins onéreuse, il faut compter entre 4 et 9 euros du m².
  • La peinture époxy est déjà plus chère, son prix au m² est compris entre 15 et 25 euros.
  • La résine époxy colorée est certainement la plus onéreuse en apparence, mais en raison de son pouvoir couvrant, elle nécessite moins de matière. Comptez tout de même en moyenne un peu moins de 100 euros le litre, sachant que son rendement est de 15 m² par litre.
  • L’enduit décoratif vous revient à une quarantaine d’euros pour 5 m².

Comme en général, on refait les murs en même temps, voici quelques idées des sommes à prévoir :

  • Pour une peinture acrylique de très bonne qualité, comptez entre 4 et 12 euros le m².
  • Pour une peinture glycéro, prévoyez entre 3 et 10 euros du m².
  • Et si vous souhaitez repeindre vos meubles, la peinture adaptée coûte environ 5 euros du m².
  • Ajoutez à cela le prix d’une sous-couche si celle-ci est nécessaire : entre 15 et 25 euros le litre, ainsi que le vernis de finition : entre 25 et 39 euros le litre.

Ensuite bien entendu, il faut aussi des outils, pinceau, brosse, rouleau, stylo à joint :

  • Un bon pinceau est un pinceau de qualité qui s’adapte parfaitement à la surface et à la peinture et surtout qui ne perd pas ses poils. Les prix affichés sont situés généralement entre 3,4 euros et 15 euros.
  • Les rouleaux à résine ou peinture carrelage sont proposés entre 5 euros et un peu plus de 10 euros.
  • Pour une bonne brosse, comptez entre 5 et 10 euros.
  • Le stylo à joint affiche un prix oscillant entre 3 et 7 euros.

Comment repeindre sa salle de bain ?

  • La première étape consiste à nettoyer soigneusement les les joints de carrelage ainsi que les carreaux. Si ces derniers sont en silicone, n’oubliez pas de les enlever. Il faut bien lessiver et dégraisser avant de commencer la peinture. Commencez par prendre un peu de liquide vaisselle, puis rincez abondamment. Ensuite l’alcool, l’acétone ou même le vinaigre additionné d’eau enlèveront facilement traces de calcaire et dernières salissures.
  • Poncez votre carrelage si celui-ci est très brillant, dans le cas contraire, la peinture ne pourrait pas adhérer.
  • Une fois que la surface est bien sèche, et c’est absolument indispensable, vous pouvez commencer à peindre. Il ne vous reste plus qu’à protéger les pourtours du carrelage, votre robinetterie et les différents accessoires qui ne peuvent être ôtés.
  • Si c’est nécessaire, appliquez la sous-couche en couche fine. Une fois celle-ci parfaitement sèche, prenez votre pinceau !
  • Avec un pinceau à rechampir, commencez par faire tous les bords ainsi que les joints si vous désirez les peindre également. Ensuite, prenez votre rouleau avec une quantité suffisante de peinture. Cela vous permet de bien l’étirer. Vous croisez les passages, sauf si vous employez une résine où vous faites alors des mouvements de haut en bas et vice versa. Attendez que la première couche sèche (entre 12 et 24 heures, suivant les marques) et passez à la seconde en étant toujours très méticuleux.

repeindre joint carrelage salle de bain

Si vous avez décidé de laisser vos joints apparents, prenez un stylo à joint et armez-vous de patience. Vos joints retrouvent ainsi tout leur éclat. Si vous avez enlevé vos joints en silicone, il ne vous reste plus qu’à les refaire.  N’oubliez pas de compter ensuite 72 heures avant de remettre vos meubles, toutefois au bout de 48 heures vous pouvez marcher dessus (talons aiguille bannis !).

Voilà, vous avez parfaitement travaillé et vous n’avez plus qu’à admirer le résultat chaque matin et soir avec le plaisir supplémentaire d’avoir réalisé ce chantier vous-même.

Peinture de carrelage de salle de bain : le guide
4.2 (83.64%) 22 votes