Comment sécuriser une maison pour une personne âgée ?

Aménagement Personne âgée Istock
Quand une personne arrive à un âge avancé, il faut alors améliorer son confort de vie pour éviter tous les risques d’accidents et de chutes. Celui-ci passe alors forcément par un aménagement différent de la maison. Il faut savoir que les séquelles laissées par un accident sur un sénior sont généralement importantes, que ce soit physiquement ou moralement. De plus, les chiffrent parlent d’eux-mêmes : les chutes causent plus de 9 300 décès par an chez les plus de 65 ans. Voici les solutions à mettre en œuvre pour sécuriser au maximum la maison d’une personne âgée.

Les lieux de passage : un aménagement bien conçu

Pour minimiser au maximum les risques de chutes de la personne âgée, il faut dégager les lieux de passage de tout objet. C’est valable dans l’entrée et les couloirs, mais également dans la chambre, la salle de bain, la cuisine et le séjour. Pensez également à fixer les tapis au sol avec de l’adhésif ou mieux encore enlevez-les. Ils glissent facilement sur un parquet ou un carrelage et il est facile de se prendre les pieds dedans.

Dans les lieux de passages, la barre d’appui ou la main courante est une aide certaine dans les déplacements.

Faites attention au tour du lit, il faut que la personne puisse circuler librement et sans entrave d’aucune sorte. Il ne servirait à rien de truffer la maison de gadgets, certes utiles, si les déplacements s’apparentent par ailleurs à un parcours du combattant.

Éclairez également les pièces correctement, cela facilite le repérage des obstacles éventuels. Dans la pénombre, tomber est plus fréquent que dans des lieux, baignés de lumière.

Les objets utilisés fréquemment seront placés à portée de main. Le mieux étant qu’ils soient à 1.30 mètre du sol de préférence, cela sécurise l’utilisateur. Il faut en effet minimiser tous les efforts.

Une fois que vous avez suivi ces conseils précieux, il sera alors possible de passer aux accessoires qui facilitent la vie du sénior. Mais avant, nous allons vous suggérer des aménagements utiles.

Bon à savoir : il existe de nombreuses associations qui peuvent vous informer sur la sécurité d’un logement pour une personne âgée. Le guide : « Vieillir et bien vivre chez soi » est d’une grande utilité. Il a été édité par le secrétariat d’État aux personnes âgées, l’agence nationale de l’habitat et la direction générale de l’urbanisme, de l’habitat et de la construction.

Tous les aménagements sécurisants

Dans la salle de bain :

Mettez au sol un revêtement étanche et antidérapant. Évitez le carrelage glissant et dangereux lors d’une chute. Multipliez les barres de maintien : une en entrant dans la pièce, une dans la douche ou la baignoire, une autre, près des toilettes et du lavabo. Optez pour un robinet thermostatique, facile à régler, il évite les risques de brûlure.

La cabine de douche ou mieux encore, la douche à l’italienne, est préférable à la baignoire peu accessible à un certain âge. La seule baignoire envisageable est la baignoire à porte. La douchette à main, fixée assez bas et le siège de douche sont des accessoires utiles. Les WC suspendus à la bonne hauteur sont une excellente option.

Salle De Bain Pmr
© Istock

À lire également : Comment aménager sa salle de bain lorsqu'on est une personne à mobilité réduite ?

Dans la cuisine :

Le revêtement choisi sera antidérapant et tout est à portée de main. Il faut éviter que la personne grimpe sur un escabeau.

Les placards à portes coulissantes ou escamotables sont plus simples. Protégez tous les angles pointus. Privilégiez les appareils électroménagers simples, ainsi que l’électricité plutôt que le gaz. Les plaques de cuisson à induction sont parfaites puisqu’elles évitent les risques de brûlure, mais sachez qu’elles sont interdites si la personne porte un pacemaker ou un défibrillateur. Les tables roulantes sont à proscrire.

L’amélioration des installations électriques

Comme on l’a déjà dit, travailler sur l’éclairage est primordial. Aucun lieu ne doit être mal éclairé. Dans tous les cas en raison de la baisse de la vision, il est important que l’éclairage soit maximisé pour les activités quotidiennes. Le système d’allumage automatique est un plus, surtout si la personne dort mal et se lève fréquemment  durant la nuit. Vous pouvez également penser aux va-et-vient, avec voyant lumineux, qui sont très pratiques.

La domotique vient au secours de la personne âgée dans sa vie de tous les jours. Elle peut programmer l’ouverture et la fermeture des volets, le chauffage et l’éclairage de la maison. C’est une aide importante.

Optimisez les rangements et la place des meubles

Il faut avoir conscience que la plupart des chutes surviennent lors des activités quotidiennes et que ces dernières sont souvent dues à l’aménagement intérieur. Les causes de chutes peuvent être liées aux pieds d’un meuble par exemple. Il est préférable d’opter pour des portes coulissantes pour une circulation plus simple.

Les meubles seront adaptés à la personne âgée. Les assises et le lit respectent une certaine ergonomie et ils doivent minimiser les efforts pour se lever ou se coucher. Les rehausseurs de meubles permettent d’éviter des dépenses supplémentaires si la personne ne peut se le permettre.

Côté rangements : placez les meubles de manière judicieuse pour qu’ils n’empiètent pas sur la circulation. Les meubles bas qui ne sont pas utiles seront enlevés.

Les étages et les escaliers sont à proscrire

Les escaliers sont les parties les plus accidentogènes de la maison. Il faut éviter au maximum que le senior ait besoin de s’en servir. Le plus simple est de déménager avant dans une maison de plain-pied ou un appartement. Si ce n’est pas possible, une chambre et une salle de bain au rez-de-chaussée sont préférables. Vous avez de nombreuses possibilités de le faire : en transformant par exemple un garage en chambre et salle d’eau ou en réduisant la superficie de la pièce de vie, si celle-ci le permet.

Si c’est réellement impossible, placez un revêtement antidérapant dans l’escalier et des nez-de-marche qui soient parfaitement visibles. La main courante permet d’avoir un appui pour monter et descendre.

Les systèmes d’alerte

Ils sont indispensables pour être alerté très rapidement en cas de danger. Le plus simple est d’opter pour des appareils qui envoient une alerte sur votre Smartphone en cas de problème, vous pourrez ainsi avertir les secours, même si vous êtes loin de la personne :

Le détecteur de fumée :

Il est de toute façon obligatoire depuis janvier 2015 dans les habitations. Mettez-en plusieurs pour que la personne âgée soit avertie dès que la fumée apparait.

Detecteur Fumee Entretien
© istock

Le détecteur de gaz :

Il n’est pas obligatoire, mais dans le cas d’une personne vieillissante, il est réellement recommandé. Il fonctionne de la même manière que le détecteur de fumée, il peut être mobile ou fixe pour s’adapter à tous les besoins. Il déclenche également une alarme dès qu’il repère une fuite de gaz.

Le détecteur d’inondation :

Il est plus prudent, surtout si la maison est menacée en cas de crues, de placer chez la personne âgée un détecteur d’inondation. Elle saura très vite que l’eau commence à pénétrer chez elle. C’est un système sans fil qui transmet une alerte par des ondes radio sécurisées. Elle peut alors se mettre à l’abri ou se réfugier dans une pièce en hauteur.

La téléalarme :

Si un sénior vit seul, en cas de chute, il peut parfaitement ne pas parvenir à se relever en cas de chute ou de malaise, et personne n’est là pour lui venir en aide. Avec la téléalarme, il sera plus serein sachant que quelqu’un est prévenu. Il existe différents systèmes qui sont tous très efficaces. C’est le cas des bracelets ou des pendentifs où il suffit d’appuyer sur un bouton en cas de chute. Le signal est alors transmis à un central d’appel qui se met en contact avec lui. L’interlocuteur évalue la situation et fait intervenir les secours appropriés.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.