Comment aménager sa salle de bain lorsqu’on est une personne à mobilité réduite ?

Salle De Bain Pmr
La mobilité réduite demande des aménagements spécifiques dans son habitation. Il faut tout prévoir pour que la personne puisse se déplacer sans aucun problème. La salle de bain, cet espace réservé à l’hygiène n’échappe pas à cette règle. Il est nécessaire de faire face à cette situation en l’aménageant correctement.

Pour adapter sa salle de bain à une personne à mobilité réduite, à cause d’un handicap, de son poids ou de son âge, il faut être très vigilant sur certains points. Des aménagements bien pensés permettent de maintenir ainsi la personne à domicile. Ils sont également destinés à lui permettre d’avoir un maximum d’autonomie dans les gestes quotidiens comme la toilette.

Les différents points sur lesquels vous pouvez agir seront différents parfois selon la situation de chaque personne concernée. Avant d’engager vos travaux, sachez que vous pouvez vous tourner vers les organismes qui peuvent vous renseigner ou vous apporter une aide financière comme la Maison départementale des personnes handicapées ou de l’Agence nationale de l’habitat.

L’agencement de cette salle de bain

Salle De Bain Handicapé
© Istock

Élargir l’entrée

La porte standard ne permet pas à un fauteuil roulant de passer, du coup il est nécessaire d’élargir le passage à 90 cm et même parfois plus surtout quand le couloir sur lequel elle donne est peu large. Cela permet ainsi à la personne de tourner avec plus de facilité. Pour l’élargir, il faut découper la cloison ou encore contacter un professionnel. Dans une petite salle de bain pour gagner de la place, il est recommandé de mettre une porte coulissante.

Les poignées de porte doivent être manipulées facilement en position assise comme en position debout. Il faut éviter les poignées de type bouton difficile à saisir et à actionner. Celle-ci devra être située à plus de 40 cm d’un mur ou d’un angle pour éviter de bloquer le fauteuil.

Faites attention au seuil, il est préférable qu’il soit inexistant et en tout cas, il ne devra pas dépasser 2 cm de haut avec un bord chanfreiné ou arrondi pour que le passage soit aisé.

La hauteur des prises électriques

Les prises électriques seront posées près des interrupteurs, des prises au sol n’ont aucun intérêt. Il faut alors adapter correctement la hauteur des prises comme des interrupteurs pour que ces équipements soient les plus accessibles possible. Elles doivent être placées à une hauteur située entre 0.90 et 1 mètre 30.

Soyez vigilant quant aux prises situées près d’une douche ouverte ou semi-ouverte, elles doivent être à plus de 1.80 mètre du mitigeur.  Il ne faut pas que de l’eau puisse être projetée quand la personne se douche.

Une douche parfaitement conçue

Il est préférable de remplacer la baignoire par une douche qui reste plus accessible. La douche italienne si votre pièce le permet ou à défaut la douche à receveur plat est certainement la meilleure des solutions pour permettre à la personne de conserver son autonomie. Le mieux étant d’être parfaitement au niveau du sol.

Si vous optez pour une douche italienne, il est préférable de faire appel à un professionnel, car ces travaux sont délicats et doivent être très précis. Il faut que la pente des tuyaux soit parfaite et parfois il faut prévoir une pompe d’aspiration.

Prévoir un siège de douche

Il peut être indispensable de prévoir un siège de douche avec des ventouses ou un siège repliable, fixé au mur, pour se doucher assis. C’est un point auquel il faut prêter la plus grande attention. Celui-ci doit être stable et sans risque pour la personne. Il faut également qu’il puisse disparaitre quand les autres membres de la famille utilisent la douche. Pour être certain d’opter pour la meilleure solution, vous pouvez parfaitement vous adresser à une société spécialisée dans le meilleur matériel médical.

Toilette Douche Handicapé
© Istock

Les barres d’appui et de maintien

Il est préférable de prévoir des barres d’appui et de maintien afin de sécuriser ce moment réservé à la toilette. Il existe une solution convenant parfaitement aux petites douches, la barre en T à l’envers qui sert également de colonne de douche. Vous gagnez ainsi un peu de place.

Petit conseil : les barres d’appui sont plus pratiques si elles sont d’une couleur différente du mur. Elles sont plus visibles et c’est très important, car avec l’âge la vue baisse.

Un receveur, un tapis de douche et du carrelage antidérapants

Le danger le plus évident dans une douche est le risque de glisser sur le sol mouillé. Il faut choisir avec soin son receveur pour qu’il soit le plus antidérapant possible. La norme qui détermine le glissement pieds nus (PN) est habituellement à 6 pour les receveurs standards, vous devrez la prendre à 24, dans ce cas précis. Le carrelage et le tapis de douche seront également choisis avec soin pour leur qualité antidérapante.

Salle De Bain Pmr
© Istock

Les parois mi-hauteur

Les parois de douche à mi-hauteur sont intéressantes si la personne a besoin d’aide lors de sa toilette. Cela permet d’intervenir de l’extérieur. Ces parois mesurent généralement entre 075 et 0.90 m de haut. Elles permettent ainsi d’éviter les projections d’eau quand la personne se douche en position assise.

Vous mettrez des rideaux pour les autres personnes qui se douchent debout.

Un mitigeur ergonomique

Pour faciliter le réglage de l’eau et contre les brûlures, il est également indispensable de prévoir un mitigeur anti-brûlure. Il existe deux types de modèles :

  • Le mitigeur thermostatique avec butée anti-brûlure ;
  • Le mitigeur avec levier démultiplié, facile à actionner.

Il est également possible de régler sa chaudière pour que la température de l’eau ne dépasse pas un certain seuil.

Alternative à la douche : la baignoire avec porte

Handicapé
© Istock

La baignoire avec porte peut être particulièrement utile quand la personne a besoin de soins d’hydrothérapie. Vous optez alors pour un système de balnéothérapie. La porte offre plus de sécurité à la personne à mobilité réduite. Pour éviter les glissades, celle-ci est équipée d’un siège intégré permettant de se laver en position assise. Il existe des systèmes avec relevage assisté quand la personne doit être totalement allongée. Il faut néanmoins faire attention, du fait de la présence d'une marche sur de nombreux modèles.

L’accessibilité du lavabo

Pour les personnes ayant besoin de s’assoir ou en fauteuil roulant :

  • Le lavabo doit être autoportant de manière à n’être pas gêné par la colonne et à pouvoir s’approcher le plus possible ;
  • Il doit être situé à 67 cm au minimum du sol.

Pour les personnes qui restent debout :

  • Prévoyez de poser des barres d’appui de chaque côté du lavabo pour que la personne puisse se retenir à tout moment ;
  • Pour qu’elles se distinguent parfaitement, optez pour une couleur différente de celle du mur.

Pensez comme pour la douche au système anti-brûlure pour votre mitigeur ou optez pour un mitigeur qui se déclenche au passage des mains, appelé opto-électrique.

Les toilettes surélevées

Vous avez le choix entre changer vos toilettes pour des toilettes surélevées ou mettre seulement un rehausseur. Dans les deux cas, elle permet à la personne de s’assoir et de se relever plus aisément. Vous pouvez bien entendu placer une barre d’appui avec même un pied rabattable qui permet de le remplier contre le mur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.