Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Tonte différenciée : une pratique simple pour un jardin résilient et plein de vie

La tonte différenciée, également appelée tonte raisonnée, est une méthode innovante consistant à laisser une partie de la pelouse intacte tout en tondant certaines zones, dans le but de favoriser la biodiversité. Mais qu'en est-il vraiment ?

Dorine Alanoix

Publié le

La tonte différenciée de la pelouse

Avec le vent en poupe dans les jardins, la tonte différenciée est perçue comme un savant mélange entre chaos ordonné et jardinage traditionnel. Quelle est donc cette technique consistant à contrôler par zones la croissance de sa pelouse ? Quels sont les avantages qu’elle apporte ? Faisons le point.

Quels sont les bienfaits qu’apporte la tonte différenciée ?

La tonte différenciée offre des avantages bien au-delà de l’ajustement de la fréquence et de la hauteur de coupe en fonction des zones de votre espace extérieur et du type de votre gazon.

À lire Pelouse endommagée ? Étapes clés pour réparer efficacement votre gazon

Voici les bénéfices que cette méthode peut vous procurer :

  • Meilleure conservation de l’humidité : les herbes plus hautes jouent un rôle essentiel dans la rétention de l’humidité, réduisant ainsi considérablement vos besoins en arrosage. Cela se traduit par un gain de temps et une gestion plus efficace de l’eau.
  • Régulation du taux de CO2 : contrairement aux zones régulièrement tondues, les zones non coupées agissent comme d’excellents puits de carbone. Vous contribuez ainsi activement à la lutte contre le réchauffement climatique. 
  • Amélioration de la biodiversité : en offrant un abri et des ressources à de nombreux insectes, pollinisateurs et oiseaux, la tonte différenciée favorise l’attrait de divers auxiliaires dans votre jardin, contribuant ainsi à la diversité biologique. 
  • Meilleure protection du sol : le couvert végétal formé par les herbes plus hautes protège votre pelouse contre l’érosion et les rayons UV. Il améliore également l’infiltration de l’eau de pluie, favorisant ainsi la fertilité du sol.
Tondre la pelouse
  • Save
RossHelen

Comment appliquer cette méthode dans le jardin ?

Si vous disposez d’un petit jardin, envisagez de laisser pousser environ 2 ou 3 m², par exemple autour de vos bordures ou des pieds de vos arbres.

Utilisez des bulbes d’automne pour profiter de magnifiques floraisons au printemps suivant ou optez pour des combinaisons fleuries pour attirer les pollinisateurs.

Dans le cas d’une utilisation de la tonte différenciée sur une grande parcelle, créez des allées pour donner un aspect esthétique à votre jardin tout en veillant à laisser certaines zones plus fournies.

À lire 5 astuces pour bien tondre sa pelouse de jardin en fin d’hiver 

Commencez toujours vos tontes par le centre pour permettre à la faune déjà présente de s’échapper et de limiter les dégâts sur la microfaune.

Réutilisez les déchets de tonte dans les hautes herbes pour contribuer à la fertilisation du sol. Évitez de former des couches trop épaisses pour ne pas créer un effet corridor dans votre jardin.

Les zones avec de hautes herbes peuvent être tondues une fois au printemps pour permettre aux pollinisateurs de se concentrer sur les arbres fruitiers plutôt que sur les fleurs. Puis, une deuxième fois au moment de la récolte pour faciliter la tâche.

N’hésitez pas à diversifier les zones de tonte chaque année pour donner à votre jardin un aspect en « perpétuel mouvement ».

À lire Lidl : ne ratez pas l’occasion de vous équiper de cette tondeuse sans fil PARKSIDE PERFORMANCE à prix réduit !

En adoptant la tonte différenciée, vous faites un choix écologique bénéfique pour votre jardin et pour l’environnement. Ce geste simple contribue à un écosystème plus riche et plus résilient

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis