Blog décoration et maison Ctendance

Travaux

La tempête Ciarán a ravagé votre habitat ? Découvrez quelle indemnisation offre votre assurance !

Suite à la récente tempête Ciarán qui a récemment frappé le nord-ouest de la France, il est logique de s'interroger sur les assurances.

Amandin Quella-Guyot

Publié le

La tempête Ciarán s’est caractérisée par de fortes rafales dont certaines ont atteint les 172 km/h. Voici quelques conseils pour savoir comment se prémunir des dégâts et avoir des renseignements sur les modalités d’indemnisation.

Si la tempête n’a pas encore frappé dans les environs

Cette tempête était attendue dans la soirée du mercredi 1ᵉʳ novembre et devrait s’étendre au reste du pays ce jeudi 2 novembre, selon Météo-France. Dans l’optique où la tempête n’a pas fait irruption dans votre région, il est indispensable de prendre quelques mesures de précaution pour limiter les dégâts.

Vous pouvez ranger le mobilier extérieur et fermer vos volets pour limiter les courants d’air et les infiltrations d’eau. Pour davantage de sécurité, vous pouvez renforcer vos fenêtres avec des bandes adhésives sans pour autant vous barricader.

À lire Jardin dévasté après une tempête ? Voici les actions immédiates pour une récupération rapide !

Il est aussi intéressant de scanner tous vos documents importants afin de vous préparer en cas de sinistre.

Cinq jours pour effectuer vos déclarations ?

La première chose à faire à la suite d’une intempérie est de dresser un inventaire des biens endommagés. Sachez que tout contrat d’habitation inclut une garantie tempête dans le but de couvrir les éventuels dégâts provoqués par des vents violents sur votre domicile. Les chutes d’arbres, l’immobilier abimé ou les toits arrachés font aussi partie de cette garantie.

Dans le cas où vous constatez des dégâts après le passage de la tempête Ciarán, il est important d’avoir les bons réflexes et de contacter votre assureur pour effectuer votre déclaration dans un délai de cinq jours. Vous pouvez aussi joindre des photos qui permettent de la soutenir davantage.

En fonction de l’ampleur des dégâts, il n’est pas exclu que les assureurs se mettent d’accord afin de prolonger à 30 jours le délai de déclaration. Dans le cas où des phénomènes de submersion marine ou d’inondations entrent en jeu, il faudra attendre l’arrêté de catastrophe naturelle pour que le délai des 30 jours commence.

À lire Locataire : quels sont les travaux que vous pouvez entreprendre sans l’accord de votre propriétaire ?

Dans le cas où les dégâts de la tempête ont touché votre véhicule, il est possible de vous faire rembourser selon France assureurs, sous le titre de la garantie dommage, tous accidents, ou d’assurance dommages.

Si vous avez souscrit une assurance au tiers, vous n’avez pas accès à cette garantie. La chute d’un arbre à cause du vent est considérée comme un cas de force majeure, ne relevant plus de la responsabilité du propriétaire de l’arbre.

Une dernière chose à prendre en compte : si vous avez commencé à entreprendre des travaux de réparation, votre assurance vous rembourse les matériaux que vous avez achetés pour peu que vous ayez conservé les bons d’achat.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis