Blog décoration et maison Ctendance

Arbre

Préparez vos fruitiers pour l’hiver : voici comment le faire SANS ERREUR !

Le froid est l'ennemi principal des arbres fruitiers de votre jardin en hiver. Voici ce qu'il faut faire pour les protéger.

Dorine Alanoix

Publié le

Alors que les jours raccourcissent et que les premiers frimas pointent le bout de leur nez, nos jardins se mettent doucement en mode « hivernage ». Et nos chers fruitiers ? Eux aussi méritent une petite préparation cocooning pour braver le froid en toute sérénité. Suivez le guide pour chouchouter vos arbres durant cet hiver.

De quoi devriez-vous protéger vos récoltes ?

Les ravageurs sont des animaux et des insectes de toutes tailles qui peuvent s’attaquer à vos plantations durant l’hiver. On cite à titre d’exemple les pucerons verts du pommier qui se nourrissent de la sève du fruit avec leur stylet qui perfore les tissus végétaux, les poux de San José qui provoquent la déformation des organes végétaux ou encore les œufs d’acariens rouges qui, eux, entraînent des chutes de feuilles et un rabougrissement des pousses.

Naturellement, chaque saison a son lot de tracas. Toutefois, l’espoir n’est pas perdu ! Il existe des traitements qui peuvent mettre en déroute ces nuisibles tout en vous protégeant contre certaines maladies cryptogamiques comme le chancre, la cloque ou l’oïdium.

À lire Le palissage : une méthode pour optimiser la croissance et la récolte des plantes

Comment se défendre face à ces maladies

Les experts utilisent généralement des fongicides à base de cuivre, que ce soit en culture conventionnelle ou biologique. L’un des plus efficaces est la bouillie bordelaise : un mélange de sulfate de cuivre et de chaux, inégalé pour lutter contre les maladies qui affectent vos poiriers, vos cognassiers ou vos pruniers.

Généralement, deux pulvérisations sont recommandées. La première est conseillée juste après la chute des feuilles afin d’aider à cicatriser les plaies. La seconde pulvérisation est en février, juste avant le débourrement des feuilles.

Ne vous amusez pas avec le taux de dilution indiqué sur le mode d’emploi au risque de vous retrouver avec de mauvaises surprises.

N’oubliez pas les insectes sur vos fruitiers !

Sachez que si vous n’avez pas bien maîtrisé certains ravageurs ou que les conditions climatiques ont favorisé leur développement, vous pouvez vous retrouver avec une situation hors de contrôle en hiver. Il convient de mettre en place des traitements adaptés juste après la taille pour obtenir la meilleure efficacité.

À lire Conseils essentiels pour cultiver l’Eucalyptus gunnii : inconvénients à prendre en compte

À cet effet, la pulvérisation doit être abondante et atteindre toutes les parties de l’arbre. Utilisez un matériel adéquat permettant de fortes pulvérisations et mouillez les arbres au préalable (jusqu’au ruissellement sur la totalité des rameaux).

Les huiles minérales ou les huiles blanches vous débarrasseront des acariens, des chenilles, cochenilles ou pucerons. Elles enveloppent les larves d’une couche asphyxiante, vous garantissant la victoire.

Afin d’augmenter davantage vos chances, commencez la vaporisation par le haut de votre arbre pour laisser ruisseler le liquide sur toute la surface des troncs. Il est également recommandé de verser directement dans de l’eau les produits solubles.

Pour les poudres, préparez le mélange au préalable et versez la dose préconisée dans la cuve. Veillez à respecter les doses mentionnées sur les étiquettes pour réussir votre traitement. Petit conseil de sécurité : équipez-vous correctement afin de ne pas inhaler les produits, et nettoyez la cuve de votre outil de pulvérisation après chaque usage. Ne jetez sous aucun prétexte les eaux de rinçage dans le verger.

À lire Dessouchage d’arbre : pourquoi est-il obligatoire et comment le réaliser ?

Pour apporter une protection thermique à vos arbres, effectuez un paillage avec des feuilles mortes pour les protéger du gel. Considérez aussi d’utiliser un voile d’hivernage ou une toile de jute pour augmenter la protection (retirez ces protections durant les journées et replacez-les le soir).

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis