Blog décoration et maison Ctendance

Jardin

Les 5 secrets pour protéger vos rosiers cet hiver et les voir s’épanouir au Printemps !

Attention à vos rosiers cet hiver, si vous ne les protégez pas correctement, ils pourraient en pas s’en remettre.

Dorine Alanoix

Publié le

Mis à jour le

Les 5 secrets pour protéger vos rosiers cet hiver et les voir s'épanouir au Printemps !

Les rosiers sont des plantes craintives et qui ne supportent absolument pas le froid de l’hiver. Afin de les faire survivre dans la saison hivernale, il faut en prendre soin en automne, pour prévenir le gel et le froid qui arrivent plus vite qu’on ne le croit. Pour avoir les plus belles roses au printemps, voici les cinq conseils à suivre absolument.  

Ne pas mettre d’engrais sur votre rosier 

En effet, il est recommandé de ne plus apporter d’engrais à votre rosier deux mois avant les gelées d’hiver. Il faut éviter à tout prix que d’autres rameaux poussent et ne survivent pas aux gelées. 

De plus, les rosiers entrent en dormance pendant cette saison et ralentissent donc leur croissance. Ils stockent donc leur énergie pour vivre cet hiver froid. Ajouter de l’engrais peut perturber ce phénomène. 

À lire Muret végétal : quelles plantes choisir et comment les entretenir ?

Dès le retour des beaux jours dans le jardin, n’oubliez pas cependant de fertiliser les rosiers au printemps, lorsqu’il commence à faire un peu plus chaud. 

Pour récolter plus de roses, il suffit de planter plus de rosiers.

  • Save

Mettre un voile d’hivernage sur vos rosiers 

Si vous habitez dans une région extrêmement froide avec des hivers gelés, vous pouvez éventuellement utiliser un voile d’hivernage. Ne l’utilisez pas s’il n’y en a pas la nécessité, car cela apporte de l’humidité qui n’est pas bonne pour le rosier.

Le voile d’hivernage fera une bonne protection contre le vent gelé qui touche vos rosiers. En effet, les variations de température sont mauvaises pour cette plante et le voile permettra de maintenir une température assez constante.

À lire Mousse blanche : comment traiter et prévenir ce danger qui menace vos plantes en juin

Le voile fera également une protection contre la glace ou la neige qui pourrait tomber sur les branches du rosier et les casser. De plus, celui-ci peut éventuellement protéger le rosier de certains animaux ou parasites. 

Comment tailler le rosier en automne ?

Avec des gants de jardinage, un désinfectant et des ciseaux bien stérilisés, coupez-les branches mortes, abîmées ou parasitées. Coupez délicatement pour ne pas endommager la plante. S’il reste quelques fleurs, vous pouvez les enlever, car elles ne survivront pas à l’hiver.  Vous pouvez également enlever certaines tiges au centre de la plante pour accentuer la circulation de l’air. 

La taille hivernale favorise une bonne croissance au printemps. En effet, tout d’abord, les branches seront moins vulnérables au vent et ne se casseront pas. De plus, les nouveaux bourgeons et branches qui pousseront au printemps seront bien plus forts et résistants. 

C’est donc une étape importante à faire minutieusement afin de ne pas trop endommager la plante. 

À lire Lavatère naine : une plante qui embellira votre jardin cet été avec sa floraison

Réaliser un paillage sur votre plantation 

Le paillage se fait sur plusieurs types de plantes avant l’hiver. Il sert à les protéger contre le froid en isolant les racines des plantations. Grâce au paillage, l’intérieur du sol restera plus chaud en hiver en gardant à l’intérieur la chaleur accumulée en été et au début de l’automne. Cela évitera les cycles de gel/dégel fatals pour les rosiers. 

Notez également que le paillage prévient la croissance des mauvaises herbes. Elles ne peuvent pas atteindre la surface grâce à celui-ci. 

 Pour réaliser un bon paillage, prenez de la matière organique :

À lire Comment cultiver l’œillet mignardise pour un jardin fleuri et parfumé ?

  • compost
  • feuilles mortes
  • écorce
  • copeaux de bois
  • paille

Mettez une couche de paillis autour de la base de tous vos rosiers, d’une épaisseur de 5 à 10 cm. Laissez un espace plutôt vide autour du tronc, afin de laisser les plantes respirer et d’éviter la pourriture des racines. 

Après le paillage, faites un buttage pour plus de protection

Si vous avez un rosier d’une variété fragile et que vous vivez dans une région qui a souvent des températures négatives, il pourrait être judicieux de réaliser un buttage.

Pour faire un buttage, vous aurez besoin d’une pelle et de terre. 

À la fin de l’automne, dégagez totalement la zone autour de vos plantations. Creusez une tranchée en forme de cercle tout autour de la base de votre plante. Puis, remplissez cette tranchée avec de la terre en montant jusqu’à environ 20 cm de hauteur. 

À lire Chrysanthème : comment l’entretenir durant l’été pour une floraison automnale éclatante

Veillez, comme pour le paillage, à ne pas enterrer le tronc du rosier. Finissez par légèrement arroser afin que la butte adhère correctement. Lorsque le printemps arrive, retirez totalement le buttage ainsi que le paillage afin que vos rosiers poussent correctement.

Vous avez désormais toutes les clefs pour avoir les plus belles roses dans votre jardin au printemps.

Notez le contenu
  • Save

Partagez votre avis