Ctendance

Jardin

Jardin : Quel est le meilleur moment pour tailler ses rosiers ? Comment procéder ?

Les rosiers font de formidables ajouts à un jardin, mais il ne faut surtout pas les négliger ! Pour ce faire, suivez notre guide dédié à la taille de cette plante.

Dorine Alanoix

Publié le

Lu 12

Jardin : Quel est le meilleur moment pour tailler ses rosiers ? Comment procéder ?

Les rosiers peuvent être répartis en différents groupes tels que les rosiers à massifs, nobles, buissons, nains ou grimpants. Le moment et l’intensité de la taille varient en fonction du groupe; mais en général, tous les rosiers à floraison répétée ont besoin d’une taille vigoureuse. Effectuer cette opération est capital afin qu’ils aient encore de la force après la première floraison pour la suivante.

Comment procéder à la taille des différents types de rosiers ?

Avec les années, les rosiers perdent de leur vigueur et de leur capacité à fleurir. Une taille agit alors comme une cure de jouvence. En taillant ses rosiers, on les stimule pour qu’ils bourgeonnent vigoureusement. Néanmoins, comme nous l’avons mentionné précédemment, toutes les variétés ne disposent pas des mêmes tailles à réaliser :

  • Les types massifs et nobles qui fleurissent souvent doivent être taillés à environ 15 à 20 centimètres, de sorte qu’il reste trois à cinq ramifications (bourgeons). Pour rajeunir le rosier, taillez un plant datant de plusieurs années jusqu’au sol.
  • Pour les variétés buissons ou arbustes qui fleurissent souvent, raccourcir d’environ un tiers les pousses de l’année précédente. Tailler les pousses plus âgées à trois ou cinq ramifications. Couper complètement les pousses faibles et celles qui ont plus de quatre ans.
  • Raccourcir légèrement toutes les pousses des types grimpants qui fleurissent souvent et supprimer complètement toutes les pousses de plus de quatre ans. Cela permet de rajeunir la plante.
  • Il est préférable de n’éclaircir que légèrement les variétés naines.

En règle générale, on élimine les pousses malades, faibles et mortes. En outre, enlever méticuleusement toutes les feuilles qui restent sur le rosier ainsi que les feuilles mortes dans le parterre et les jeter dans les ordures ménagères. Sinon, les agents pathogènes des maladies typiques des rosiers peuvent passer l’hiver sur les feuilles et infecter la plante.

Heureux qui chaque matin s’augmente de son amour comme le rosier de sa rose.

Quel est le meilleur moment pour tailler ces végétaux et quelles sont les astuces à connaître ?

Avant de débuter, vous devez impérativement prendre connaissance de certaines astuces de taille et de croissance qui vous faciliteront grandement la tâche. Commencez toujours par éliminer toutes les parties flétries, givrées et abîmées jusqu’aux parties saines avant de lancer la taille proprement dite. En éliminant les plants morts, blessés et malades avec leur feuillage, vous privez les maladies végétales de leur environnement de prédilection. 

A lire aussi  Potager : les erreurs fréquentes à éviter lorsque vous cultivez des tomates et que vous abîmez vos récoltes

À la suite de l’hiver, observez attentivement vos plantes à la recherche de sections abîmées par le gel. Coupez toutes les parties brunes, car des traces de maladies fongiques peuvent apparaître sur les feuilles restantes. Celles-ci peuvent être à l’origine d’une nouvelle infection et sont donc soigneusement retirées du parterre de roses.

Quand faut-il idéalement tailler les pousses ?

Il n’est pas réellement possible de fixer une date précise pour la taille des rosiers. Cela s’explique, d’une part, par les conditions météorologiques qui varient chaque année et d’autre part, par la région concernée. 

Cependant, en règle générale, il est judicieux de tailler les rosiers à partir de la mi-mars environ, lorsque l’on ne s’attend plus à de fortes gelées. Un point de repère simple est la floraison du forsythia. Si les végétaux présentent déjà à ce moment-là de nouvelles pousses et les premières feuilles, la taille ne leur fera pas de mal.

Les astuces à connaître lors de la taille de ses plantes

Toujours utiliser des sécateurs propres et tranchants afin d’obtenir des coupes lisses et de blesser le moins possible la plante. La coupe doit être effectuée en biais, environ cinq millimètres au-dessus d’un bourgeon orienté vers l’extérieur. La coupe en biais est importante pour éviter l’accumulation d’eau et la formation d’un terrain propice aux agents pathogènes.

Il convient en outre de vérifier que les rosiers ne sont pas endommagés par le gel. Les pousses d’un an qui ont subi des dégâts de gel ont une moelle d’un brun intense. Elles doivent être taillées jusqu’à la moelle blanche. Raccourcir le bois mort, c’est-à-dire les pousses complètement desséchées, jusqu’au bois sain.

A lire aussi  Le regrowing ou comment faire pousser ses légumes à l'infini

Supprimez systématiquement les pousses sauvages qui poussent en dessous du point de greffe au niveau du collet des racines. Les feuilles de ces pousses ont une autre couleur, sont plus petites et se composent de jusqu’à huit paires de feuilles. Enlevez les pousses sauvages le plus bas possible, sinon elles repoussent toujours.

Partagez votre avis