Jardin : les feuilles de vos plantes deviennent noires ? Tout savoir sur la fumagine et sur comment faire pour prévenir et soigner cette maladie

Afficher Masquer le sommaire

La fumagine est une maladie latente causée par un champignon. Bien qu’elle ne soit pas une maladie très grave en soi, elle est causée par des infestations antérieures d’insectes suceurs de sève.

D’où provient la fumagine et comment apparait-elle ?

Les insectes suceurs de sève bien connus (puces, pucerons, aleurodes, cochenilles, etc.) sont porteurs de fumagine et libèrent après digestion un sucre appelé miellat. Les spores de suie se développent dans ce fameux miellat, qui sont sécrétées par les insectes et se déposent progressivement sur les feuilles de la plante. 

Quelles sont les caractéristiques de cette maladie ?

La fumagine se caractérise par un enduit noir semblable à de la suie sur les feuilles et les baies. Ce dépôt empêche le bon fonctionnement de celles-ci. En effet, les feuilles ne peuvent pas bien respirer (et dans certains cas, pas du tout), et elles ne peuvent pas continuer la photosynthèse, qui est essentielle pour les plantes. Les feuilles finissent alors par lentement suffoquer, jaunissent, puis tombent inévitablement.

Cependant, la fumagine ne pénètre pas dans les tissus végétaux de la végétation. Gratter le revêtement noir de la feuille avec votre doigt révèle que la feuille inférieure est intacte. En revanche, les effets combinés de l’infestation par les insectes et de la fumagine fragilisent grandement les plants atteints. 

Quelles sont ses conditions d’apparition ?

La fumagine apparaît très vite si les conditions climatiques sont bénéfiques non seulement à la croissance des champignons, mais essentiellement à la croissance des insectes nuisibles. Par ailleurs, la croissance ralentie des feuilles est principalement due aux plantes infestées de pucerons et de cochenilles plutôt qu’à la prolifération fongique. Par conséquent, elle se développe souvent les jours ensoleillés en été et en automne, surtout par temps chaud.

En effet, cette maladie est essentiellement originaire d’insectes et d’autres parasites qui font des ravages sur la quasi-intégralité des espèces végétales. Ceux-ci comprennent les pucerons, les aleurodes et les cochenilles.  Ces insectes créent un miellat doux et adhérant qui favorise un environnement facilitant le développement de champignons pathogènes.

De nombreuses espèces végétales peuvent être affectées par la fumagine. Par conséquent, des arbres fruitiers tels que des oliviers, des poiriers et des pommiers peuvent être vus avec les taches noires caractéristiques de cette maladie. 

A lire aussi  Ruisseau d'apparence naturelle dans votre jardin : Voici comment faire pour l'installer et le décorer !

De même, les plantes des landes telles que les camélias, les hortensias et les rhododendrons peuvent être attaquées par des insectes qui facilitent la propagation des maladies fongiques. Enfin, les plantes potagères, les arbustes d’ornement ou encore les agrumes sont particulièrement sensibles à la fumagine.

On s’intéresse aux plantes quand on ne fait plus confiance aux gens.

Comment soigner nos plantes et prévenir la fumagine ?

Si, après diagnostic, vous trouvez que vos plantes sont belles et infestées par cette maladie (dû à leurs feuilles noires et collantes), commencez à vous attaquer au problème à la racine et traitez avec des solutions naturelles.

  • Cochenilles : diluer avec un litre d’eau 5 mL de savon noir liquide, 5 mL d’huile végétale et 5 mL d’alcool à 90°. Vaporisez cette solution quotidiennement pendant quelques jours.  
  • Pucerons : faire un mélange de cinq gousses d’ail dans 1 litre d’eau portée à ébullition. Réduire la préparation d’un tiers à feu doux. Filtrer et pulvériser sur les pucerons.  
  • Aleurodes : diluer 105 mL de savon noir avec un litre d’eau tiède. Vaporiser les feuilles infectées. Répétez plusieurs fois. Sachez que le purin d’ortie est également un antiparasitaire naturel efficace.

Une fois vos plantes débarrassées de ces parasites, vous n’avez plus qu’à nettoyer les feuilles une à une pour leur redonner leur éclat. Afin d’effectuer cette manœuvre, munissez-vous d’un chiffon imprégné d’eau savonneuse. Après cela, rincez les feuilles à l’eau claire.

La fumagine n’apparaît que sur les plantes infestées d’insectes piqueurs. Il est important d’empêcher ces créatures d’infester vos plantes en grand nombre. Les plantes qui manquent de hauteur et qui ont des branches très denses souffrent plus facilement que les autres. Les insectes piqueurs et la moisissure n’aiment pas être dérangés par l’eau, donc arroser régulièrement les plantes aident à les garder en bonne santé.

Alternativement, introduisez dans votre jardin des prédateurs naturels aux insectes responsables de cette maladie. Vous pouvez également employer l’utilisation de la bouillie bordelaise si les méthodes précédentes ne sont pas assez efficaces. Enfin, tout bon jardinier qui se respecte se doit de pratiquer une rotation des cultures pour éviter l’apparition de maladies dans son potager.

Partagez votre avis