Blog décoration et maison Ctendance

Actualite

Pourquoi vos cerises tombent avant de mûrir ? Causes et solutions

Plantés en isolé ou près d’un coin repos, les cerisiers offrent un excellent ombrage ainsi qu’une récolte qui fera plaisir aux plus gourmands.

Dorine Alanoix

Publié le

Cerisier

Une récolte de cerises compromise est un fléau redouté par de nombreux jardiniers. Bien que la chute précoce des cerisiers puisse avoir diverses causes, des solutions existent pour résoudre ce problème. Voici les étapes à suivre si les cultures de votre jardin tombent avant l’heure, ainsi que quelques conseils pour prévenir le retour de ce problème.

Quelles sont les causes qui peuvent entrainer cette chute prématurée ?

Nombreuses sont les raisons qui peuvent impacter la récolte de vos cerises. Un stress hydrique dû à un arrosage irrégulier peut nuire à votre cerisier, le poussant à sacrifier ses fruits pour conserver son eau.

De même, les aléas climatiques peuvent aggraver ce problème, entraînant souvent une récolte décimée.

À lire Comment économiser l’eau au jardin : astuces et conseils pratiques

Un manque de pollinisateurs ou une mauvaise compatibilité des cerisiers peuvent également être des facteurs de chute prématurée, causant une baisse de production.

De plus, un sol mal nourri peut aussi impacter la croissance de votre arbre et de vos fruits. Un jaunissement des feuilles ou des cerises d’une petite taille peuvent être des signes avant-coureurs de carence.

Les maladies cryptogamiques telles que la moniliose ou les ravageurs tels que le puceron noir peuvent aussi être des causes de chute prématurée des fruits, identifiables par des taches sur les feuilles ou l’apparition de matière collante sur celles-ci.

Un cerisier
  • Save
Un cerisier

Quelques solutions que vous pouvez adopter pour remédier au problème ?

Pour résoudre ce problème, une analyse approfondie de votre sol vous permettra de connaître ses carences et d’adapter vos rythmes d’arrosage ainsi que vos apports en fertilisants pour relancer la croissance de vos cerisiers.

À lire Comment planter et entretenir la sauge de Jérusalem pour un panaché de couleurs au jardin

Le contrôle des maladies est également crucial. L’utilisation de coccinelles ou de fleurs telles que les soucis ou les cosmos peut aider à éloigner les ravageurs.

L’application de fongicides à base de soufre ou de cuivre ainsi que l’utilisation de bouillie bordelaise et de purins renforceront les défenses naturelles de vos cultures contre les maladies.

Le dernier élément à considérer pour être sûr que votre récolte ne sera pas compromise est l’intégration de plantes compatibles afin de favoriser une pollinisation optimale. C’est là que vous constaterez une augmentation drastique de vos récoltes.

Il est aussi recommandé d’installer des habitats favorables aux insectes auxiliaires ou d’utiliser des protections telles que des voiles d’hivernage ou des pare-vents pour maximiser les chances de succès.

À lire Plumbago du Cap : La fleur résistante à la sécheresse qui colore votre jardin tout l’été

Des cerises pas mûres
  • Save
Des cerises pas mûres

Cerisier autofertile : pour ou contre ?

Obtenir une excellente récolte peut aussi dépendre des propriétés intrinsèques de votre arbre pour réduire la dépendance aux insectes pollinisateurs.

En arbres simples autofertiles, vous pouvez opter pour la cerise acide de Montmorency, la bigarreau « sweetheart Sumtare » ou encore la Bigarreau » Summit « .

Vous pouvez également miser sur ces duos pour vous assurer une récolte abondante :

  • Cerisier Bigarreau “Burlat” et Cerisier Bigarreau “Napoléon”
  • Cerisier Bigarreau “Hedelfingen” et Cerisier Bigarreau “Cœur de pigeon”
  • Cerisier Bigarreau “Napoléon” et Cerisier Bigarreau “Cœur de pigeon”
  • Cerisier Bigarreau “Summit” et Cerisier Bigarreau “Hedelfingen”

La culture de cerisiers est une pratique qui requiert de la persévérance mais récompense grandement les jardiniers patients.

À lire 5 variétés de plantes à bulbes pour un jardin ombragé coloré

4.3/5 - (12 votes)
  • Save

Partagez votre avis