Potager : les erreurs fréquentes à éviter lorsque vous cultivez des tomates et que vous abîmez vos récoltes

Afficher Masquer le sommaire

Lorsque l’on cultive des fruits et des légumes dans son jardin, on aime en prendre soin et bien s’en occuper. En revanche, certaines plantations sont fragiles et nécessitent plus de soin que d’autre. Le moindre problème sur ces dernières pourrait vous froisser et c’est pour cela qu’il est nécessaire de prendre tous les conseils en compte pour bénéficier d’une bonne récolte. Concernant les tomates, c’est la même chose, une maladie ou des tomates fendues sont très vite arrivés.

Si vous désirez des conseils pour avoir une parfaite récolte de tomate, cet article est fait pour vous !

Ne pas noyer vos plantes lors de l’arrosage

L’une des règles primordiales lorsque que l’on possède un potager concerne l’arrosage. Chaque plante possède son propre rythme et nécessite un arrosage différent. Généralement, lorsque vous possédez des fleurs dans votre jardin, quand l’été arrive et que le temps est sec, vous les arrosez une fois par jour et c’est suffisant. C’est la même chose pour les tomates !

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par domaine de l’Escapade (@domainedelescapade)

Les tomates poussent généralement entre mai et octobre soit dans la période estivale. Durant cette période, il est fort probable qu’il fasse très chaud et qu’il n’y ait pas une goutte de pluie pour les hydrater. Si c’est le cas, vos tomates auront besoin d’un arrosage régulier. Une fois par jour suffira et cet arrosage devra se réaliser dans la soirée lorsque le soleil se couche et que les températures diminuent.

Éviter le mildiou

Le mildiou est une maladie qui aime s’installer sur les tomates ainsi que sur les pommes de terre. Il n’est pas rare que vos tomates l’attrape une fois durant leur cycle de pousse. Pour éviter l’apparition de ce champignon, vous avez plusieurs techniques. Mais, dans un premier temps, il est important de comprendre pourquoi ce champignon apparaît sur vos tomates. 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par @lepotageramafacon

Le mildiou arrive lorsque pendant l’été, de fortes pluies s’installent du jour au lendemain. De l’eau va s’installer sur le feuillage et c’est à ce moment-là que le processus de contamination va commencer. Vous apercevrez des taches foncées sur les feuilles et vos tomates vont commencer à pourrir. Pour éviter cela, vous avez plusieurs solutions :

    • Éviter d’arroser vos plantes en hauteur : arrosez-les au niveau des racines pour ne pas toucher les feuilles.
    • Installez une serre : le fait d’installer une serre va permettre d’éviter les fortes pluies tout en les laissant être illuminées par le soleil. Elles pourront ainsi pousser sans problème.
  • Retirer les parties atteintes : pour éviter la propagation, vous devez couper à l’aide de ciseau ou d’un sécateur toutes les parties atteintes
A lire aussi  Piscine tubulaire : Voici 3 idées pour l'habiller (et la rendre plus jolie)

Voilà donc quelques astuces pour éviter cette maladie.

Si vous vous donnez les moyens, vous pourrez atteindre vos objectifs.

Les astuces pour éviter les tomates fendues

Il est possible que lors de la récolte, vous ayez déjà eu des tomates fendues. Ce n’est pas très joli et autant éviter ce genre de situation. Il y a donc plusieurs choses à ne pas faire et d’autres astuces à mettre en place pour éviter que vos tomates se fendent.

Pourquoi les tomates se fendent

Ce phénomène est plutôt simple à comprendre, les tomates se fendent lorsqu’il y a une longue période de sécheresse et que quelques jours plus tard, il se mette à pleuvoir. Les tomates sont alors perturbées par ce changement de température et cette forte hydratation et se fendent. La peau de la tomate va se fragiliser et l’intérieur va continuer à grossir, c’est pour cela qu’elle va commencer à se fendre. 

Les astuces pour éviter ce phénomène

Vous n’aurez pas à faire grand-chose faire, car ces techniques sont assez simples à réaliser. Dans un premier temps, vous pouvez installer un paillis. En effet, si vous installez un paillis, cela va permettre à votre plante de réguler son hydratation et d’éviter les fissures. Le paillis va absorber la pluie tout en continuant à hydrater vos plantes. 

Pour éviter qu’elles gonflent trop rapidement, il ne faut surtout pas attendre qu’elles poussent. Vous pouvez les récolter plus tôt pour leur éviter de gonfler trop rapidement. Si elles ne sont pas totalement mûres, vous pouvez les mettre dans du papier journal, cela accélèrera leur croissance.

Partagez votre avis