Comment protéger une plante exotique l’hiver ?

Plante Exotique
Certaines plantes ne s’adaptent pas au froid hivernal. Elles détestent le gel nocturne, la chute des températures, le vent qui favorise la pénétration du froid dans les tissus végétaux et l’humidité en excès. Il faut alors les protéger pour qu’elles survivent correctement et supportent cette saison. C’est le cas des plantes semi-rustiques et gélives, mais également et surtout, des plantes exotiques et des arbres robustes à caractère méditerranéen.

Mettez vos plantes à l’abri du froid

Les plantes en pot ou en bac seront rentrées en hiver. Le mieux est de les placer dans une dépendance, une serre, une véranda, un abri de jardin avec fenêtre. Elles ont besoin d’être protégées, mais elles doivent prendre place dans un lieu lumineux.

Les plantes concernées sont les plantes tropicales comme l’orchidée ou l’hibiscus, ce sont en fait les plus frileuses et celles qui supportent le moins le froid. Rentrez-les ou protégez-les dès le mois d’octobre ou dès que les températures sont à 10 °C. On pourra les mettre dans une pièce lumineuse. Pour les plantes méditerranéennes comme le laurier-rose, pélargonium, bougainvillé, lantana, agrume, oiseau du paradis… placez-les dans un local frais et aéré avec le maximum de lumière. La température idéale se situe entre 5 et 8 °C. Pour les mimosas, les lauriers, les bougainvilliers et les jasmins, elle sera de 10 à 12 °C, et entre 15 et 20 °C, pour les orangers et les citronniers.

Il est préférable d’éloigner les plantes des sources de chauffage et de les mettre à l’abri des températures élevées.

Les plantes à rhizomes tels que les dahlias, les agapanthes, les glaïeuls ou l’amaryllis sont déterrées avec leur motte et mises à l’abri avec le moins de lumière possible.

Si vos plantes en pot ont passé l’été dehors, il faut commencer par les mettre dans un endroit frais quand les températures baissent. Cela évite le choc thermique dû aux écarts de températures trop importants. Ensuite, vous pouvez les mettre dans votre maison.

Le voile d’hivernage

C’est un accessoire important qui protège les plantes en pot restant en extérieur ou les plantes en pleine terre, durant tout l’hiver. C’est le cas par exemple des oliviers, des lauriers-roses et des palmiers. Ce tissu très léger est perméable à l’eau et à l’air. Il évite ainsi la déshydratation des végétaux protégés et il laisse passer la lumière.

Dans les régions subissant des gelées fréquentes, il est d’une aide considérable. Il faut en disposer sur les plantes méditerranéennes et les arbres fragiles comme le bananier ou l’olivier quand la température est inférieure à - 5 °C.

Il faut ensuite recouvrir le pied d’un paillage.

Le paillage : une couche protectrice

Le paillis est une technique qui apporte une couche de matière protectrice pour atténuer l’impact des températures trop froides. Ce procédé vise à conserver la chaleur dans le sol aux périodes les plus froides. Il faut protéger les racines des arbres et des arbustes en cas de gel. Elles sont ainsi protégées. Il faut le mettre avant que le sol n’ait eu le temps de geler. Vous pouvez utiliser différents matériaux sans problème.

Des soins adaptés

Avant de rentrer vos bougainvilliers, vos lauriers-roses et toutes vos plantes fleuries, venues du sud, il faut commencer par ôter les feuilles et les fleurs fanées. Il faut également veiller à ce qu’elles soient parfaitement saines et exemptes de maladies ou d’insectes nuisibles comme les pucerons.

Durant l’hiver, vérifiez que l’hygrométrie est bonne. Il faut limiter l’arrosage au strict minimum et attendre que la terre soit sèche avant d’arroser, généralement une ou deux fois par mois.

Faites attention aux plantes tropicales qui aiment les ambiances humides pour s’épanouir pleinement.

Regardez si vos plantes sont saines et traitez-les si elles ont une maladie.

Il faut également vérifier qu’elles ne soient pas attaquées par certains nuisibles comme les cochenilles à partir de fin janvier.

La pièce doit être parfaitement ventilée pour que la température d’hivernage soit optimum.

À lire aussi : Hiver : gardez vos plantes à l’abri !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.