16 astuces pour bien aménager sa serre de jardin

Serre De Jardin
Vos plantes, vous y tenez, vous les bichonnez pour que votre jardin soit agréable… Alors, voir vos efforts ruinés durant l’hiver à cause du gel serait terrible pour vous ! Les plantes les plus fragiles ont besoin d’un cocon protecteur. La serre de jardin est idéale pour les plantations, mais également pour abriter les végétaux sensibles au froid. Voici quelques astuces pour bien aménager votre serre de jardin !

Quelles dimensions pour votre serre de jardin ?

Les dimensions dépendent du nombre de plantes que vous allez entreposer et des cultures que vous souhaitez créer. Évitez de voir trop petit !

La largeur d’une serre : il est préférable de prévoir 3 mètres au moins. Avec une allée centrale et deux allées latérales, vous circulez librement dans cet espace.

La longueur : on recommande généralement une longueur de 5 mètres au moins, voire même de 6 mètres.

La hauteur : elle sera de 2.20 mètres au minimum au faîtage, 3 mètres sont encore mieux. Cela vous évitera de devoir travailler en vous cassant le dos. En dépit de la pente du toit, il est plus simple de cultiver à même le sol du côté des parois latérales.

Les formalités administratives liées aux dimensions de votre serre : vous devez demander une autorisation de travaux si votre serre présente une superficie de moins de 20 m². Pour une serre de 20 m² et plus, c’est un permis de construire qui est nécessaire. Pensez-y !

À lire également : Peut-on construire un abri de jardin sans autorisation ?

Quels équipements pour votre serre de jardin ?

L’eau :

C’est certainement, au même titre que la lumière et la température, l’élément indispensable de la serre de jardin. Pour continuer à prendre soin de vos végétaux, l’arrosage et l’humidité de l’air sont nécessaires. Le plus simple est d’installer un grand bac à eau et de le raccorder à la gouttière ou un robinet. Ce bac à eau offre divers avantages :

  • Vous avez de l’eau sous la main pour arroser sans avoir besoin d’amener un grand tuyau ;
  • Vous augmentez le taux d’hygrométrie dans ce jardin d’hiver, et vos plantes apprécient ;
  • Il agit de plus comme un radiateur naturel en accumulant la chaleur le jour pour la restituer durant la nuit.

À l’extérieur et à proximité de la serre, placez un récupérateur d’eau de pluie. Ensuite, raccordez un tuyau microporeux qui pourra distribuer de l’eau à toutes vos plantes.

L’éclairage :

Si vous aimez travailler dans votre serre le soir ou le matin de bonne heure, en hiver, l’éclairage est primordial. Les lampes horticoles vendues dans les grandes surfaces de bricolage ou les jardineries sont évidemment top. Vous pouvez cependant vous contenter d’une lampe de camping à dynamo ou à pile. Elles sont suffisantes pour éclairer l’allée lors de votre passage ou pour terminer votre semis de tomates.

L’électricité :

Évidemment, sans électricité, vous n’aurez ni chauffage ni éclairage ni programmation de l’ombrage et de l’aération. Si vous décidez de l’apporter dans votre serre, n’oubliez pas que l’installation doit être étanche et raccordée à la terre.

Le chauffage :

Il assure la mise en hors gel de la serre durant l’hiver. D’une manière plus générale, il est utile pour réguler la température intérieure, surtout quand il est équipé d’un thermostat. Le radiateur électrique radiant est une solution efficace s’il est conçu pour les milieux humides. Le chauffage au fioul ou au gaz représente une autre option.

L’ombrage :

En période d’ensoleillement important et en cas de grosses chaleurs, l’ombrage est nécessaire !

Le plus simple est de réfléchir à ce problème en amont et d’équiper votre plafond d’une toile d’ombrage dès son installation. Il est également possible de disposer des voiles au plafond et le long des parois. Il faut laisser un vide entre paroi et voile pour laisser passer l’air. Le but est de diminuer la chaleur et de protéger vos végétaux des rayons du soleil directs qui brûlent les feuilles par exemple.

Vous n’avez pas de toile d’ombrage ? Pas de panique, la vigne est également une idée astucieuse et efficace. Vous la plantez à quelques centimètres de la paroi vitrée. Elle apporte ainsi un ombrage naturel dès le début du printemps et elle occupe l’espace sous-pente généralement inexploité.

L’aération :

Pour que votre serre ne devienne pas une étuve en été, une bonne aération est primordiale. Elle limite de plus la formation de condensation sur les vitres. Les panneaux ouvrants sur les côtés et sur le toit sont la clé d’un passage d’air suffisant !

Attention : si votre serre est en verre trempé, il faut opter pour une ouverture de toit automatique. Ce procédé très ingénieux n’a pas besoin d’être alimenté en électricité. La fenêtre s’ouvre automatiquement par le biais d’un piston dès qu’il fait trop chaud.

Aménager Serre De Jardin
© istock

Quels équipements pour travailler dans votre serre ?

Les tablettes et les tablettes à semis :

Elles peuvent être en bois ou en aluminium. Les tablettes à semis sont plutôt en inox pour faciliter le nettoyage et éviter la rouille.

Elles sont placées sur les montants de la serre et la première et à 80 cm environ du sol pour un travail plus simple.

Elles sont démontables et offrent ainsi plus de modularité : en fonction de vos besoins, vous les déplacez comme vous le souhaitez.

Installez vos tablettes sur plusieurs étages. Vous entreposez les gros pots en bas et les plantes sensibles au froid, les bacs à semis et les boutures, en hauteur.

La table de rempotage :

C’est un peu le plan de travail de votre serre de jardin ! Comme dans la cuisine, cette table devra présenter des dimensions confortables pour réaliser vos plantations, vos rempotages et vos semis dans les meilleures conditions. Dans une serre assez vaste (15 à 20 m²), optez pour une table d’au moins 100 par 60 cm, avec deux plateaux et des rebords assez hauts pour retenir le terreau. Sur la tablette inférieure, vous stockez vos outils et vos pots.

Placez-la près de l’entrée pour éviter les allers-retours trop longs depuis le jardin.

Conservez à proximité une pelle et une balayette pour nettoyer votre table. Plus la table est propre, plus vous évitez les maladies pour vos plantes.

Les tuteurs suspendus :

Ils sont pratiques pour faire grimper certains légumes, mais également pour optimiser la hauteur de votre serre. Vous les suspendez au plafond avec de la ficelle.

L’allée centrale :

Avec quelques dalles de béton, improvisez une allée centrale bien accessible pour circuler facilement de votre table aux étagères. Pensez à la largeur des dalles qui doivent être au moins équivalentes à celles des roues d’une brouette pour simplifier la récolte et le travail au sol.

Les rampes au sol :

On parle ici du plan incliné facilitant l’arrivée de la brouette dans la serre. Cela vous évite d’être coincé avec une brouette bien chargée que vous êtes incapable de manipuler. Il suffit de poser une planche sur un tube pour obtenir ce plan incliné.

Les plantes aromatiques autour de la serre :

Pour éviter les projections de cailloux sur la paroi vitrée de la serre, plantez des plantes aromatiques, elles restent basses et sont protectrices malgré tout.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. - * Champs obligatoires

Ce site utilise des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible, de mesurer l'audience et de vous proposer des publicités en lien avec vos centres d'intérêt. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies conformément à notre politique de confidentialité.